Comment élever des enfants heureux et émotionnellement forts ?

Nous avons peu de temps à passer avec eux, du travail, des soucis... Comment élever des enfants heureux dans la complexe société d'aujourd'hui ?
Comment élever des enfants heureux et émotionnellement forts ?

Dernière mise à jour : 18 juin, 2022

Est-il difficile d’élever des enfants heureux ? Au cours des dernières décennies, et grâce au changement des rôles de la femme, nous voyons apparaître un nouveau phénomène que l’on pourrait presque qualifier de « syndrome de la mauvaise mère ». Il est facile à comprendre et nous sommes sûrs que plus d’un de nos lecteurs s’y identifieront.

La femme d’aujourd’hui n’aspire pas seulement à avoir une bonne carrière professionnelle, à avoir une indépendance économique, un bon conjoint qui la comprend, un groupe social d’amis avec qui s’identifier. Dans ce cercle complexe, se trouvent aussi les enfants. La chose la plus importante de leur vie, mais auxquels elles ont, d’une certaine manière, le sentiment clair de ne pas leur consacrer autant de temps qu’elles le souhaiteraient.

C’est alors que surgissent les doutes : est -ce que je fais bien les choses ? Et si je n’en prenais pas suffisamment soin ? Et si je fais une erreur ? Tout cela les amène parfois à souffrir de ce que l’on appelle depuis peu le “syndrome de la mauvaise mère”.

Aujourd’hui, la “maternité” cessa de se focaliser exclusivement sur la femme. Les rôles sont plus ouvertement partagés, et cela est incontestablement très bien. Mais, d’une certaine manière, la figure maternelle continue de se voir comme un axe vital dans la parentalité. D’où les doutes et les inquiétudes.

élever enfants

Comment pouvons-nous élever des enfants heureux au milieu de cette société exigeante, dans laquelle nous n’avons généralement pas autant de temps que nous le devrions ? Nous vous donnons une série de clés qui peuvent vous aider, que vous soyez parent, éducatrice, ou une mère qui pense à tort qu’elle n’est pas une “bonne mère”.

1. Pour élever des enfants heureux, aidez-les à prendre des décisions

Vous ne pourrez peut-être pas leur consacrer autant de temps que vous le souhaiteriez. Vous avez un certain horaire de travail et n’arrivez parfois pas à temps pour faire les devoirs avec eux ou pour sortir vous promener. Peu importe.

Cependant, il y a quelque chose que vous devriez éviter. Ne les laissez pas s’enfermer dans leur chambre. Ne laissez pas la télévision, l’ordinateur ou les jeux vidéo vous “enlever” ce peu de temps que vous pouvez partager de la meilleure façon : en parlant. Maintenez une conversation quotidienne avec eux, avec tranquillité et proximité. Sachez quelles sont leurs préoccupations, leurs désirs.

S’ils ont un problème, ne le résolvez pas à leur place. Proposez-leur des stratégies et des astuces pour le résoudre par eux-mêmes. Pour élever des enfants heureux, il faut d’abord les rendre responsables de leurs propres affaires, leur donner les moyens d’affronter les petits problèmes quotidiens.

Faites-le avec amour, inquiétude, mais en leur offrant de l’autonomie. S’ils se trompent parfois, ne les réprimandez jamais et ne les punissez jamais.

Aidez-les et apprenez-leur que dans la vie il y a aussi des échecs et que tout s’apprend. Il faut aussi qu’ils gèrent la notion importante de « frustration ».

2. Offrez-leur une autonomie dans certaines limites

élever enfants

L’éducation commence à partir du moment “zéro” de la naissance, et rappelez-vous, c’est une question de deux personnes. Les deux parents doivent s’entendre sur les consignes pédagogiques à appliquer, définir ce qui va être permis, quels horaires établir, ce qu’il faut interdire et ce qu’il faut négocier.

Les enfants doivent savoir dès leur plus jeune âge qu’à la maison, comme dans la société, il y a des limites qu’il faut respecter. Et plus tôt ils le sauront, plus ils se sentiront en sécurité, car ils sauront à tout moment à quoi s’attendre. Une fois les règles établies, nous offrirons des droits, et tous les droits seront négociés et discutés.

Il est également important d’offrir aux enfants une autonomie adéquate selon leur âge. C’est une façon pour eux de se sentir capables et sûrs d’eux-mêmes, en ayant toujours notre soutien et nos conseils à tout moment.

Offrez-leur toujours votre confiance, parlez avant de sanctionner, écoutez-les avant de les réprimander et parlez, parlez le plus possible avec eux. Puissent-ils ne jamais vous voir comme un ennemi.

L’autonomie est un facteur clé dans l’éducation des enfants. Au fil des années, ils sentiront qu’ils aiment leur propre réflexion et voudront prendre leurs propres décisions. Il sera positif de les laisser vérifier si leur décision est bonne ou mauvaise. De nombreux parents, de peur que leurs enfants en souffrent, ont tendance à être surprotecteurs sans se rendre compte qu’ils réduisent leur capacité d’apprentissage.

3. N’essayez jamais de rattraper le temps que vous ne pouvez pas passer avec eux.

élever enfants

C’est une erreur que beaucoup de parents commettent aujourd’hui. Ne pouvant pas passer autant de temps avec eux que nous le voudrions, nous finissons par tomber dans le recours facile de les récompenser avec un cadeau, avec un jouet, avec ce jeu vidéo qu’ils demandent toujours, avec cette tablette, avec ce téléphone… C’est une grosse erreur.

Les enfants n’apprécient pas les cadeaux autant qu’on le pense. Et encore plus si on s’en sert comme chantage, car eux, au fond, finissent par très bien comprendre la stratégie. Donc, soyons clairs : il n’y a rien à compenser. Les parents travaillent et c’est normal. Chacun dans la famille a une fonction et un rôle, on n’a pas à les dédommager avec des “objets” pour ne pas être à la maison.

Compensez-les par une “qualité” de vie. Que le temps que vous passez avec eux soit toujours le meilleur, le plus sincère.

Alors n’hésitez pas à faire des choses avec eux, à jouer, parler, cuisiner, marcher… Eteignez votre téléphone et riez avec vos enfants, sans vous soucier de savoir si vous êtes ou non le père ou la mère “parfaits”. Peu importe, il y a mille façons d’être un bon parent et toutes se valent pour élever des enfants heureux.

4. Intelligence émotionnelle

Éduquer nos enfants dès leur plus jeune âge à l’intelligence émotionnelle sera sans aucun doute une réussite. Rappelons que l’intelligence émotionnelle, telle que décrite par Daniel Goleman “est la capacité à reconnaître nos propres sentiments et ceux des autres, à nous motiver, à gérer correctement les émotions, tant en nous-mêmes que dans nos relations humaines”.

Les mathématiques, la langue, la géographie, la musique, l’éducation physique, etc sont enseignées à l’école. Mais il n’y a pas de matière appelée “intelligence émotionnelle”. Apprendre à nos enfants à prendre un contact sain avec leurs émotions et celles des autres leur offrira la possibilité de jouir d’une bonne santé émotionnelle. Dans une société où nous sommes bombardés de stimuli extérieurs, changer d’orientation et apprendre à se connaître seront essentiels pour grandir dans la paix et l’harmonie.

Cela pourrait vous intéresser …

Cela pourrait vous intéresser ...
7 clés pour élever des enfants indépendants et confiants
Nos Pensées
Lisez-le dans Nos Pensées
7 clés pour élever des enfants indépendants et confiants

Élever des enfants indépendants et confiants exige avant tout de savoir quand intervenir et quand leur laisser des espaces pour acquérir leurs prop...