Les clés de l’éducation émotionnelle infantile

· 15 janvier 2017

L’un des grands et illustres penseurs de notre histoire, Jean Jacques Rousseau, a prononcé les mots sages suivants : « l’enfance a ses propres manières de voir, penser et sentir ; il n’y a rien de plus insensé que de prétendre les substituer par les nôtres ». Ainsi, Rousseau détectait l’importance de l’éducation émotionnelle infantile, différente de l’éducation émotionnelle chez les adultes.

Par conséquent, une éducation émotionnelle infantile juste doit se faire en accord avec les besoins de l’enfantavec son développement et sa manière de sentir et de penser. Si nous voulons vraiment former des jeunes autonomes et heureux-ses, nous devons être cohérent-e-s avec leur réalité.


« Le meilleur moyen de bien élever des enfants est de les rendre heureux. »

-Oscar Wilde-


 L’importance de l’éducation émotionnelle infantile

Nombreux sont les parents qui connaissent l’importance pour un-e enfant d’exprimer correctement ses émotionsIels doivent donc apprendre à les comprendre, les interpréter et les accepter comme partie de leur vie et de leur monde.

nina-abrazando-corazon

Il est logique que tout-e enfant ait besoin d’une intelligence émotionnelle qui l’aide à ressentir les liens qui l’unissent à toutes les personnes qu’iel aime. Cela lui procurera un plus grand bien-être, plus de bonheur, une meilleure autonomie et une plus grande responsabilité.

Mais, comment réussissons-nous à faire grandir des enfants intelligent-e-s émotionnellement ? Pour cela, nous allons voir quelques clés proposées par la professeure Esther García, enseignante du Master en Intelligence Émotionnelle de l’Université de Barcelone.

L’éducation émotionnelle infantile et ses clés

Selon la professeure Esther García, les relations interpersonnelles sont des facteurs basiques dans le bien-être émotionnel des êtres humains. Le bonheur d’un-e adulte ou d’un-e enfant dépend de sa capacité à développer des compétences qui le-a rendent émotionnellement intelligent-e dans ses relations.

L’identification des émotions

La première clé suggérée par la professeure García pour former des enfants émotionnellement intelligent-e-s est la prise de conscience. C’est-à-dire qu’aussi bien les éducateur-trices-s que leurs élèves doivent connaître leurs émotions propres, leurs conséquences et la manière dont elles se travaillent.

Pour faire ce pas, nous devons nous interroger sur nos sentiments : pourquoi arrivent-ils, comment en sommes-nous arrivé-e-s à les ressentir, que pouvons-nous faire pour les corriger ou les renforcer. Ce n’est que de cette façon que nous pourrons les exprimer et les définir, pour que les enfants mènent également leurs propres processus.

Gestion émotionnelle

La seconde clé importante est liée à la gestion des émotions. Une fois identifiées et comprises, nous devons savoir comment les gérer. Qu’elles soient positives ou négatives, il faut les étiqueter et leur donner un nom pour être toujours capables de les localiser et de les exprimer.

Une fois ce moment venu, l’occasion d’accepter les émotions apparaît, car elles sont légitimes et personnelles. C’est la partie qu’il faut travailler dans le comportement qui dérive de ces émotions. Ainsi, nous aiderons les enfants à ne pas agir de façon impulsive, compulsive ou légère.

Usage de l’empathie

Pour apprendre aux enfants à reconnaître leurs émotions, à les gérer et à acquérir de l’intelligence, nous devons garder notre empathie active. Il faut savoir comment se sent l’enfant et connaître les mécanismes qu’iel utilise, selon son âge, pour canaliser cet énorme torrent d’émotions et de sentiments qui sont normalement très inconstants et peu contrôlés.

empatia2-500x308

Il est nécessaire de se connecter à l’enfant, de savoir comment agir, d’essayer de nous mettre à sa place et de toujours agir avec empathie, patience et compréhension. Souvenez-vous que’une chose qui peut vous paraître minime peut peut-être lui apparaître comme un problème énorme. Respectez toujours l’enfant et créez un climat adéquat pour établir une communication correcte.

Comment pratiquer l’éducation émotionnelle infantile

Parmi les activités que la professeure Esther García recommande pour mener à bien une éducation émotionnelle infantile correcte, nous pouvons souligner :

  • Réaliser des dessins expressifs émotionnellement.
  • Rédiger des journaux intimes émotionnels.
  • Imiter les émotions.
  • Identifier les émotions et en localiser les motifs de manière simultanée.
  • Lire des textes et des contes qui permettent d’identifier des émotions.
  • Ecouter ou jouer d’un instrument de musique, ou pratiquer le chant.
  • Partager des jeux qui aident à améliorer la communication et la gestion de la frustration.
  • Renforcer le contact physique entre les enfants et les adultes.

« Tout enfant vient au monde avec un certain sens de l’amour, mais il appartient aux parents et aux amis de faire en sorte que cet amour les sauve ou les condamne. »

-Graham Greene-


Le bonheur et le bien-être de nos enfants dépend en grande partie d’une éducation émotionnelle infantile adéquate. S’iels apprennent à vivre davantage avec leur émotions et leurs sentiments que leurs propriétés, nous formerons des personnes plus comblées, autonomes, responsables et joyeuses, ce qui leur bénéficiera grandement et, par conséquent, bénéficiera à toutes les autres personnes.