Chuck Feeney, biographie d'un philanthrope

11 août, 2020
Le plus admirable chez Chuck Feeney, c'est qu'il est un homme intègre, qui vit selon ses convictions. Les millions qu'il a réussi à accumuler n'ont pas changé sa façon d'être et de penser. Les donner n'a pas fait beaucoup de différence pour lui non plus. C'est un exemple.

C’est par hasard qu’aujourd’hui nous pouvons parler de Chuck Feeney comme d’un philanthrope extraordinaire, d’un modèle pour le monde. Il n’est pas possible de savoir combien de personnes il a aidées, mais on peut supposer qu’elles se comptent par milliers, voire par millions. Il a pris sur lui de distribuer toute sa fortune, en secret. Ce n’est vraiment que par hasard que son nom a été révélé.

On a dit que Chuck Feeney est l’exact opposé de Donald Trump. Ce dernier n’a jamais caché sa faiblesse particulière pour l’argent et son pragmatisme mercantiliste. Ferney, en revanche, a fait exactement le contraire. Il néglige les biens matériels et a fait le pari sur des causes humanistes qui vont même à l’encontre du politiquement correct de son pays.

De même, alors que Trump s’est hissé au sommet de la liste des plus riches, Chuck Feeney a cherché à rester en dehors de celle-ci. On dit aussi que Feeney a gagné et donné son propre argent, mais l’actuel président des États-Unis a amassé sa fortune en travaillant avec l’argent des autres.

L'entraide selon Chuck Feeney.

 

Chuck Feeney, une origine modeste

Chuck Feeney n’est pas l’héritier d’une grande fortune, mais il a réussi à réunir des millions de dollars grâce à ses propres efforts. Il est né le 23 avril 1931 dans le New Jersey, aux États-Unis. Il est issu d’une humble famille irlandaise, nouvellement arrivée en Amérique, composée d’une mère infirmière et d’un père vendeur en assurances.

Feeney est né au plus fort de la Grande Dépression aux États-Unis. Tout était rare à l’époque, il a donc été élevé au milieu de grandes privations. Son premier emploi, à l’âge de 10 ans, consistait à vendre des cartes de Noël au porte-à-porte afin de récolter des fonds supplémentaires.

Il s’est ensuite enrôlé dans l’armée de l’air de son pays et a servi pendant la guerre de Corée. Puis, il a profité d’un programme d’allocations aux anciens combattants du gouvernement et a pu poursuivre des études supérieures à l’université Cornell de New York. Il y a obtenu un diplôme de directeur d’hôtel et a été la première personne de sa famille à obtenir un diplôme universitaire.

Une grande fortune

Chuck Feeney, avec Robert Miller, a fondé la société Duty Free Shoppers (DFS) en 1960. Il a été le pionnier des boutiques hors taxes et a commencé à vendre des marchandises aux troupes américaines dans d’autres pays. L’entreprise a commencé à se développer et est rapidement devenue une entreprise florissante.

En quelques années, Feeney a été à l’avant-garde des marchés hors taxes dans le monde. Il est devenu un millionnaire qui, pour certains, avait quelques “excentricités”. Il n’était pas du genre à avoir des goûts extravagants, à défier le danger ou à payer des millions aux enchères pour des objets ridicules. Ce qui était exotique chez lui, c’est qu’il se comportait encore de manière austère.

Il n’aimait pas les restaurants chers et voyageait toujours en classe économique. Il portait une montre qui coûtait 15 dollars et n’a jamais été vu lors de grands événements. Lorsqu’il a eu une grande fortune, il a décidé que c’était plus que ce dont lui et sa famille avaient besoin. Alors, en secret, il a créé l’Atlantic Philanthropies Foundation et a commencé à donner son argent.

Chuck Feeney en interview.

 

Un grand être humain

À ce jour, Chuck Feeney est le citoyen américain qui a proportionnellement donné le plus d’argent dans l’histoire du pays. Il a donné un total estimé à 8 milliards de dollars. D’autres ont donné des montants plus élevés, mais conservent toujours la majeure partie de leur fortune pour eux. Feeney ne l’a pas fait : il a essentiellement donné tout ce qu’il avait.

Il a simplement mis de côté deux millions de dollars, qu’il a considérés comme suffisants pour que lui et sa famille puissent vivre le reste de leur existence. Actuellement, il vit dans un appartement loué à San Francisco. Il n’a pas de voiture, voyage toujours en classe économique et mange toujours dans des endroits modestes.

Chuck Feeney voulait que tout son travail soit gardé secret. Cependant, le traitement de certaines de ses actions a fait apparaître ce qui était arrivé à sa fortune. Elle a fini, par exemple, par améliorer le système de santé à Cuba et au Vietnam ; elle a également contribué à la paix en Irlande et a financé des programmes en Afrique du Sud.

Lorsqu’on lui demande pourquoi il a fait tout cela, il répond simplement qu’il est heureux de savoir que le monde est meilleur grâce à ce qu’il a fait. Il n’avait pas de but particulier dans ses dons, il voulait simplement rendre les autres heureux. Lui-même vit heureux avec ce qu’il est et ce qu’il a accompli.

 

Panasiuk, A. (2018). El hombre más rico del mundo: Y las ideas que construyeron su patrimonio. Grupo Nelson.