"Cela s'appelle le calme", le texte du Dalaï Lama qui invite à la réflexion

10 novembre, 2019
"Cela s'appelle le calme" est un poème où le Dalaï Lama nous enseigne la valeur de calmer l'esprit, d'apaiser les peurs, les soucis et les angoisses pour apprécier le présent et ainsi atteindre le bien-être personnel et l'épanouissement.

Cela s’appelle le calme et cela m’a coûté beaucoup d’orages. Cela s’appelle le calme et quand il disparaît, je me remets à sa recherche“. Ainsi commence l’un des poèmes les plus connus du Dalaï Lama, exceptionnel d’un point de vue émotionnel et psychologique. Après tout, ce n’est que lorsque nous atteignons cette tranquillité d’esprit que nous pensons et agissons avec plus de clarté. Avec plus de précision et d’harmonie.

Paul Ekman est l’une des références dans le monde de la psychologie qui est le plus proche du Dalaï Lama. Considéré comme l’un des pionniers dans l’étude des émotions, il commente souvent dans ses conférences que cette amitié avec le chef spirituel du bouddhisme tibétain fut pour lui une expérience transformatrice.

Elle lui a fait voir, entre autres, que l’âme des lieux, ainsi que l’essence de sa propre vie, n’habitent généralement des gens “précipités”. Le rush, les états d’inquiétude, l’envie, la peur ou la rage apposent un brouillard sur la raison. Ils se dressent sur le chemin du bonheur. Que cela nous plaise ou non, le calme est tout. C’est ce bassin d’eaux cristallines où la Lune et les étoiles peuvent danser. Aussi l’équilibre psychologique.

L’esprit détendu et le cœur calme répondent mieux aux difficultés de la vie. Atteindre ce sentiment, cet équilibre intérieur subtil, n’est pas quelque chose que nous pouvons accomplir du jour au lendemain. Comme l’explique le Dalaï Lama lui-même, ni une saison particulière ni un esprit éclairé ne sont créés en un seul jour. Nous devons nous débarrasser de beaucoup de choses.

Le calme m’apprend à respirer, à penser et à repenser.

Cela s’appelle le calme et quand la folie le tente, il libère des vents courageux qu’il coûte de dominer.

Cela s’appelle le calme et il vient avec les années où l’ambition de la langue jeune se relâche et le ventre froid génèrent plus de silence et plus de sagesse“.

Un ponton sur un lac représentant le calme

Cela s’appelle le calme, le poème du Dalaï Lama

Le calme est l’une des compétences émotionnelles les plus sophistiquées et les plus difficiles à atteindre. C’est quelque chose que le psychologue Paul Ekman savait parfaitement bien. Cependant, ce que le chef spirituel lui a enseigné à son tour, c’est que la paix intérieure et la sérénité mentale sont aussi une impulsion pour l’éthique, pour le respect entre les personnes. ⇔ Cela s’appelle le calme et le monde l’ignore, inventant des guerres que personne ne gagnera jamais..

Ainsi, ceux qui n’ont pas ce calme saisissent rarement les conséquences de leurs actes. Ils peuvent difficilement offrir bien-être et respect aux autres s’il y a un excès de bruit à l’intérieur d’eux-mêmes. S’ils sont habités par un fardeau excessif d’émotions négatives. Nous sommes en quelque sorte cette société qui a cessé de jouir du silence pour nous laisser prisonniers de l’angoisse, de l’anxiété et de la peur.

Aucune société ne peut progresser si elle est incapable de cultiver deux nutriments de base : le calme et la compassion.

Cela s’appelle le calme quand on apprend à bien aimer, quand l’égoïsme laisse la place à donner, et la non-conformité disparaît pour ouvrir le cœur et l’âme donnant tout à ceux qui veulent recevoir et donner.

Cela s’appelle le calme quand l’amitié est si sincère que tous les masques tombent et que tout peut être dit.

Cela s’appelle le calme et le monde l’ignore, inventant des guerres que personne ne gagnera jamais.

Cela s’appelle le calme lorsque vous appréciez le silence, lorsque les bruits ne sont pas seulement la musique et la folie, mais aussi le vent, les oiseaux, la bonne compagnie ou le bruit de la mer“.

Des rails dans une forêt calme

La personne sereine est comme un arbre qui donne de l’ombre

Nous connaissons tous une personne comme cela dans notre entourage. Elle est discrète, calme et toujours concentrée. Ce sont des personnages qui rayonnent de paix et avec qui tout semble simple. Le quotidien devient calme à côté d’eux et les insécurités s’apaisent, le stress et même les soucis s’éteignent.

Les gens qui ont un calme intérieur sont comme ces grands séquoias d’une beauté ancestrale qui offrent en même temps ombre et sagesse. Maintenant, en plus de les admirer, il est recommandé de les imiter. De procéder de façon active pour imiter leur attitude, leur savoir-être, leur tranquillité mentale.

Ainsi, l’un des moyens d’atteindre cet état est la pleine conscience. Brown, KW et Ryan, RM (2003) ont publié un article dans le Journal of Personality and Social Psychology. Ils y indiquent que cette pratique nous permet de mieux gérer nos émotions. Et de générer un meilleur bien-être psychologique.

 

Le calme, ce n’est pas seulement apprendre à vivre en paix, c’est savoir se mouvoir en paix au milieu des crises et de l’adversité

Le calme n’est pas seulement un état d’esprit. Une chose que nous savons des émotions, c’est qu’elles ont le pouvoir de conditionner nos pensées et nos actions. Ainsi, un aspect à comprendre sur le poème que le Dalaï Lama nous a laissé est qu’il ne s’agit pas d’un simple ensemble de versets sur lesquels réfléchir. C’est quelque chose que nous devons mettre en pratique.

Nous devons prendre conscience que travailler sur notre calme intérieur est une stratégie pour améliorer notre comportement tout en acquérant une stratégie d’adaptation valable. Parce qu’il ne suffit pas d’utiliser la sérénité intérieure pour vivre en paix. Le calme est ce qui nous permet d’avancer avec plus d’assurance au milieu du chaos. C’est, à son tour, ce lien qui nous permet de mieux décider. Qui nous permet de surmonter l’adversité avec des ressources adéquates. Et de prendre des décisions plus précises.

Adoptons donc cette leçon de sagesse et de croissance personnelle dans notre vie quotidienne. Apprenons à favoriser cet équilibre pour accepter ce qui nous arrive, mais en cherchant toujours à le résoudre, en faisant de la paix intérieure la réflexion à partir de laquelle nous pouvons comprendre le monde.

Cela s’appelle le calme et on ne paye rien, il n’y a aucune devise de quelque couleur que ce soit qui puisse couvrir sa valeur quand elle devient réalité.

Cela s’appelle le calme et cela m’a coûté beaucoup d’orages et je l’aurais dépassé mille fois jusqu’à ce que je le retrouve.

Cela s’appelle le calme, je l’aime, je le respecte et je ne veux pas le perdre“.

 

  • Brown, KW, y Ryan, RM (2003). Los beneficios de estar presente: la atención plena y su papel en el bienestar psicológico. Revista de Personalidad y Psicología Social . American Psychological Association Inc. https://doi.org/10.1037/0022-3514.84.4.822
  • Ekman, Paul. Dalai Lama (2008) Emotional Awareness: Overcoming the Obstacles to Psychological Balance and Compassion. HENRY HOLT