Avez-vous une personnalité intimidante ?

· 10 novembre 2017

Il y a une différence entre avoir un caractère fort et développer une personnalité intimidante. Certaines personnes ont dû se battre pour la vie dans de nombreuses batailles. Cela a forgé leur caractère, mais leur a aussi parfois ôté de la tendresse. Le pire étant que, en certaines occasions, les batailles qu’elles livrent leur font adopter des positions défensives à longueur de temps, les font marcher avec une carapace et leur font croire que tous les territoires qu’elles traversent sont des territoires ennemis.

Nous avons tou-te-s connu ces personnes au grand cœur qui, malgré tout, ne semblent pas en avoir. Parfois, ce sont des gens qui ont bien réussi dans leur profession et même dans leur vie sociale ; cependant, une atmosphère de peur s’est formée tout autour d’eux. Ils ont des réactions fortes et les gens finissent par en avoir peur.

« La douceur et la flexibilité sont intimement liées à la vie, tandis que la dureté et la rigidité sont associées à la mort. »

-Walter Riso-

Les personnes qui ont une personnalité intimidante, très souvent, ne se rendent pas compte de l’effet qu’elles produisent sur les gens. Elles savent qu’elles sont des gens biens et elles ne comprennent pas pourquoi les autres ont peur de leurs expressions ou de leurs gestes, qui dégagent trop de dureté. Pour savoir si c’est votre cas, demandez-vous si vous avez l’un ou plusieurs des traits suivants.

Le silence entoure une personne intimidante

Si, après avoir parlé, vous remarquez que les gens qui vous entourent gardent le silence, il est bon de vous demander si vous avez une personnalité intimidante. Vous vous exprimez peut-être, et sans vous en rendre compte, avec trop de rudesse. Il se peut que vous soyez trop catégorique ou mordant quand vous exprimez ce que vous pensez. Il est aussi possible que les autres vous admirent beaucoup, au point d’avoir peur de vous décevoir.

visage d'homme avec des arbres

Cela fonctionne ainsi : vous n’émettez pas d’opinions mais vous lancez des conclusions. C’est comme si, au fond, vous disiez le dernier mot à propos d’un sujet ; il est implicite, si l’on écoute les mots que vous utilisez, que vous n’admettez pas de réplique ou que vous n’allez en considérer aucune. Cela revient à mettre fin à la conversation. Vous parlez pour qu’on vous écoute et le ton que vous utilisez est celui de l’autorité. De cette façon, peu de gens auront envie de poursuivre la discussion.

Quand vous avez une personnalité intimidante, il est aussi fréquent que, quand vous arriviez à une réunion joyeuse et participative, votre présence fasse un peu baisser l’animation. Un silence peut s’installer ou même une sorte de confusion. Vous vous rendez compte que les gens n’agissent pas de façon spontanée quand vous êtes présent-e.

Vous sentez que l’essentiel est d’être « sincère »

Celleux qui ont une personnalité intimidante sont normalement des « sincéricides ». Iels se vantent presque tout le temps d’être honnêtes et de ne pas avoir leur langue dans la poche pour exprimer ce qu’iels pensent ou ressentent. Cependant, iels pourraient être en train de confondre la sincérité avec la déconsidération ou la grossièreté.

Avec ce type de personnalité, il est commun de voir un certain rejet des manières excessivement aimables. Ces personnes pensent que plus la vérité est crue, et plus elle est vraie. Elles assument le fait que dire les choses avec tact revient à les maquiller ou les falsifier. Elles ne voient pas la différence entre l’amabilité et la flatterie.

garçon intimidant avec fleurs

Mais il est vrai que dire des « vérités » de façon excessivement crue ne mène qu’à un effet de mal-être. Parfois, la forme dont les choses sont dites est si brutale que l’interlocuteur oublie le contenu qui lui a été communiqué et ne se souvient que de l’impression qu’il en a eue. Finalement, les choses dites d’une mauvaise manière finissent par ne pas être entendues.

Vous faites des reproches aux autres quand iels montrent des marques de faiblesse

Si vous êtes quelqu’un avec une personnalité intimidante, vous aurez énormément de mal à comprendre les fragilités ou les faiblesses des autres. Si celleux-ci vous parlent d’un problème, vous les inciterez énergiquement à se motiver pour laisser les difficultés derrière eux le plus vite possible. Vous avez l’impression que l’autre a besoin d’une voix autoritaire pour le forcer à surmonter la situation et non pas une épaule sur laquelle pleurer.

Le fait est que les personnes traversent des moments où elles ont besoin de consolation affective de la part des autres. Elles ne veulent pas inspirer de pitié mais être écoutées. Elles veulent qu’on les accompagne sans les juger. Sans qu’on leur dise quoi faire. Très souvent, nous ne demandons pas à ce que quelqu’un nous dise quel chemin prendre : nous voulons juste être réconforté-e-s pendant que nous prenons à nouveau des forces.

femme avec un visage qui se projette

Une personnalité intimidante mène les autres à prendre leurs distances. Au final, une si grande dureté externe ne fait que vous isoler des affections. Les attitudes excessivement défensives se retournent fréquemment contre nous-mêmes. La vôtre n’est peut-être pas une personnalité du type « Mary Poppins » ou « Mère Teresa », mais cela ne veut pas dire que vous devez être excessivement dur avec les autres. Vous avez sûrement beaucoup à offrir et il serait bon de reconsidérer la façon dont vous vous liez aux autres et dont vous communiquez avec elleux.