La masturbation peut devenir un problème

2 novembre 2016 dans Psychologie 92 Partagés

La sexualité est un monde étendu et empli de pratiques, de connaissance de soi et de richesse.

La masturbation est une activité qui fait partie de ce monde et qui octroie de multiples bénéfices aux personnes qui la pratiquent.

Nombreux ont été les mythes qui ont été construits autour d’elle ; cependant, la réalité est loin de ces fausses affirmations.

La masturbation N’EST PAS un acte égoïste, immoral ou pratiqué uniquement par les personnes célibataires.

Toute personne déjà entrée dans la maturité sexuelle peut se masturber. Que l’on soit ou non en couple et indépendamment de la condition sexuelle, la masturbation est une pratique saine.

Cependant, la masturbation provoque un phénomène similaire à celui provoqué par l’alcool : un ou deux verres de vin par jour peuvent être bénéfiques, mais si une personne en consomme une bouteille par jour, probablement finira-t-elle par avoir des maux de ventre, des problèmes dans sa vie quotidienne, et pourra même devenir alcoolique.


« La vertu est une disposition volontaire acquise, qui consiste en un terme moyen entre deux maux extrêmes, l’un par excès et l’autre par défaut. »

-Aristote-


Je n’arrive pas à m’arrêter

Chez la plupart des gens, la masturbation est quelque chose de sain et de tout à fait recommandable.

Généralement, elle est pratiquée à fréquence normale, elle n’affecte pas la vie quotidienne, et c’est une activité plaisante qui nous permet de nous décharger de toute la tension accumulée.

Cependant, tout le monde ne vit pas la masturbation de cette façon.

Dans certains cas, la masturbation peut en arriver à prendre le contrôle de la vie de certaines personnes, devenant une obsession.

Elles passent la journée à attendre le moment où elles seront seules. Elles changent d’habitudes afin de pouvoir avoir un moment d’intimité, et cela leur crée des problèmes.

hombre-masturbandose-en-la-oficina


« Je peux me masturber minimum sept fois par jour, mais si j’utilise des sextoys alors ce peut être bien plus, parfois jusqu’à douze fois, et d’autres fois toutes les demi-heures. J’ai perdu huit emplois à cause de mon addiction. Certains étaient très bons, mais j’étais obligé de quitter mon poste quand mes collègues de travail commençaient à se douter de quelque chose. »

-Documentaire : « No puedo parar de masturbarme » (en français : « Je ne peux pas m’empêcher de me masturber »)


Parfois, les difficultés arrivent du fait de la fréquence ; la quantité de stimulations quotidiennes augmente, si bien que le corps le ressent et la masturbation occasionne de la douleur.

Dans d’autre cas, les problèmes arrivent du fait du changement d’habitudes et de l’altération de la vie quotidienne.

Par exemple, la personne peut arrêter de s’adonner aux activités qu’elle pratiquait jusqu’alors, ou s’absenter trop souvent au travail en raison de son besoin de se masturber.

Quand la vie nous dépasse

La masturbation est un moyen de se décharger de la tension accumulée et d’avoir du plaisir.

Certaines personnes l’utilisent comme une méthode d’affrontement pour réduire l’anxiété et le stress dont elles souffrent dans leur vie.

Ce moyen leur permet de prendre du plaisir et d’accéder à une déconnexion que bien souvent elles ne parviennent pas à obtenir dans leur vie quotidienne.


« La douleur était insupportable, et j’ai alors eu recours au meilleur analgésique que je connaissais : la masturbation. Je me suis isolé. Je suis entré dans une période de masturbation compulsive. Je me masturbais entre 10 et 15 fois par jour (…) La masturbation et les fantasmes représentaient alors la seule façon pour moi de pouvoir tolérer cette réalité et cet échec si douloureux. »

– Adicción a la masturbación (historia de Josué) (en français : « Addiction à la masturbation (histoire de Josué), Ramiro Calderón –


cuando-la-ansiedad-nos-hace-tomar-malas-decisiones

Les épisodes de masturbation compulsive sont généralement accentués au cours des périodes difficiles, par exemple en temps de crise personnelle, de problèmes de couple, de naissance d’un enfant et de surcharge au travail.

Cette difficulté ne fait qu’aggraver tous ces problèmes que l’on avait, en nous faisant entrer dans un labyrinthe dont il est difficile de sortir.

Rompez le silence

Aujourd’hui, aborder ce sujet continue à être tabou dans certains environnements.

On essaie généralement de gérer les problèmes liés à la masturbation compulsive en silence, et les personnes qui en souffrent peuvent se sentir honteuses et seules car elles ne peuvent pas partager leur expérience avec d’autres personnes.

Souvent, afin de se libérer du mal-être, on a recours à des moyens « maison », on demande conseil à des amis, ou on opte pour des pratiques qui ne portent pas leurs fruits, voire même qui peuvent en arriver à être nuisibles.

Essayer de régler une addiction à la masturbation et se rendre compte que rien n’y fait, cela peut générer davantage d’anxiété et aggraver le problème.

hombre-sufriendo-en-silencio

La masturbation est une habitude saine et recommandable, mais chez certaines personnes et face à une difficulté de la vie, il peut arriver qu’elle devienne un problème qu’on ne puisse régler sans aide extérieure. 

Si vous êtes quotidiennement obsédé par l’idée de vous masturber, si la fréquence de vos épisodes de masturbation vous occasionne des problèmes physiques ou si votre vie s’en voit affectée et détériorée, considérez alors que c’est le moment pour vous de rompre le silence et de vous tourner vers un professionnel qualifié qui pourra vous aider.


« L’obsession ne cherche pas les problèmes ni ne les corrige : elle les fabrique à partir de rien, elle les alimente, et elle les rend plus forts »

-Harlan Coben – Un paso en falso-


A découvrir aussi