Auto-hypnose pour la vie quotidienne : apprenez à programmer votre subconscient

14 avril 2018 dans Curiosités 0 Partagés
auto-hypnose

L’auto-hypnose constitue un outil psychologique très utile pour favoriser des changements de comportement. Par ailleurs, elle peut nous aider à contrôler le flux de pensées négatives, à être de meilleure humeur et même à nous concentrer sur des objectifs précis. Nous sommes face à une stratégie qui vaut la peine d’être connue et d’être utilisée au quotidien.

Quand nous parlons d’hypnose, il est habituel qu’un mélange indéfinissable de sentiments à mi-chemin entre la fascination et le scepticisme nous vienne à l’esprit. Nous avons à notre disposition une infinité de livres et de travaux qui continuent à approfondir l’utilité et les limitations de cette technique thérapeutique. Ainsi, lorsque nous nous demandons si l’hypnose fonctionne réellement, la réponse est habituellement la suivante: comme dans toute classe de thérapie, certaines personnes ne ressentent aucun changement et d’autres patients font l’expérience d’incroyables bénéfices.

« L’esprit conscient peut être comparé à une source qui joue au soleil et qui retombe dans la grande piscine souterraine du subconscient sur lequel elle s’appuie. »

-Sigmund Freud-

Si le fonctionnement de l’esprit humain et ses mystères nous intéressent, l’hypnose nous fascinera. Aujourd’hui, elle est particulièrement efficace dans le traitement des addictions et constitue sans le moindre doute l’un des outils les plus habituels pour arrêter de fumer. Par ailleurs, au cours de ces dernières années, beaucoup de personnes ont utilisé l’auto-hypnose avec un objectif très clair: programmer le subconscient pour aboutir à des changements et s’orienter vers un but, une réussite.

Découvrons maintenant plus de données sur ce thème.

esprit humain

Qu’est-ce que l’auto-hypnose ?

Cela nous arrive souvent. À tous. Quand nous sommes dans le métro, dans un train ou dans un bus, nous fixons notre regard sur un point et notre esprit s’échappe. Nous n’allons nulle part, nous restons seulement dans les subterfuges de notre esprit pendant un bon moment. Et, quand nous arrivons à notre arrêt, nous nous réveillons un peu déconcertés. C’est comme si nous venions de sortir d’un état de transe.

L’hypnose a beaucoup de similitudes avec cet état. Il s’agit de se déconnecter de la réalité pour descendre vers les bas-fonds de notre esprit. Et ce que nous faisons pendant ces instants précis peut avoir un grand impact sur notre vie. Nous pouvons prendre des décisions, découvrir des priorités, nous focaliser sur des désirs et même améliorer notre état d’esprit. Nous pratiquons l’auto-hypnose plusieurs fois par jour sans même nous en rendre compte. 

Il existe un point auquel nous ne pensons pas assez. Beaucoup de choses que nous réalisons de manière consciente sont stimulées par notre inconscient. Nos goûts, la façon dont nous réagissons face à certaines circonstances, nos préférences, etc., sont le produit de ce substrat inconscient où sont enfouis nos expériences passées, notre personnalité, nos instincts et nos automatismes, orchestrant ainsi une grande partie de ce que nous faisons au cours de nos journées.

Par conséquent, l’auto-hypnose a pour but d’assumer un plus grand contrôle de notre univers inconscient afin de le programmer. Nous cherchons à réorienter ce scénario non-conscient pour qu’il nous permette de générer des changements de comportement. Voyons comment nous pouvons y parvenir.

porte de l'univers

Techniques pour pratiquer l’auto-hypnose

Pour certaines personnes, la meilleure option au moment de pratiquer une hypnose adéquate consistera sans doute à s’entraîner avec un bon professionnel. Au cas où nous n’aurions pas de temps, d’accès ou de ressources économiques pour recevoir cette formation intéressante, ces stratégies pourraient nous être utiles. La clé consiste à suivre ces trois points: être persistants, y mettre de la bonne volonté et pratiquer quotidiennement ces exercices.

Visualisation

Pour pratiquer l’auto-hypnose, nous pouvons disposer de notre stimulus de référence: la lumière d’une lampe, une feuille, une vitre ou même une scène créée par notre imagination. Il doit s’agir d’un refuge mental ou d’un point visuel à partir duquel nous pouvons transcender vers notre intérieur, vers notre esprit. Dans un premier temps, nous devons fixer notre regard sur ce stimulus et nous relaxer. Nous passerons des sensations physiques aux sensations mentales puis atteindrons un état de relaxation, de calme et d’équilibre.

Une fois que nous aurons atteint cette relaxation profonde, nous répéterons une série de déclarations positives. Nous entamerons un dialogue interne qui nous permettra d’exprimer ce que nous souhaitons réussir. Par exemple, « je vais cesser d’avoir peur de parler en public », « je vais moins stresser », « je vais trouver un bon partenaire », etc.

Fixation

L’auto-hypnose peut aussi être atteinte en fixant notre regard sur un point qui se trouve au-dessus de nos yeux. Il suffit de concentrer notre attention sur ce point pour générer peu à peu une légère « défocalisation ». Ainsi, nous nous plongerons dans cet état de transe qui nous permettra de nous concentrer sur notre respiration.

Une fois ce point atteint, nous entamerons à nouveau la déclaration de buts positifs: je vais y arriver, je veux ceci, je n’abandonnerai pas, je suis concentré sur…

Respiration

Une autre stratégie simple pour favoriser l’auto-hypnose consiste à contrôler notre respiration. Pour cela, nous ferons les choses suivantes :

  • Cherchons un endroit tranquille : ce sera l’endroit où nous irons toujours pour favoriser l’auto-hypnose. Notre esprit doit associer ce canapé, ce coin de la terrasse, de la chambre, etc, à un refuge dans lequel notre esprit peut se relaxer pour descendre vers le subconscient.
  • Une fois que nous avons choisi l’endroit, commençons à contrôler notre respiration à travers les règles suivantes : inspirer, retenir son souffle, expirer, laisser le vide entrer.
  • L’idéal est de répéter ce cycle au moins cinq ou six fois. Ensuite, nous resterons suspendus dans ce vide relaxant et plein de possibilités pour parler à notre subconscient et le programmer. Une fois de plus, nous lui indiquerons nos objectifs, nos désirs (ils doivent toujours être positifs).

relaxation

Pour conclure, il est possible que ces techniques simples nous rappellent des stratégies très utilisées pour la méditation. L’un des buts de l’auto-hypnose, en plus de générer un repos ou une meilleure attention dans le moment présent, ici et maintenant, est de changer des comportements, des pensées et des humeurs.

L’objectif de l’auto-hypnose en tant qu’outil thérapeutique est de remplacer des déclarations négatives par d’autres plus positives. Plus qu’un exercice de relaxation, il s’agit d’un entraînement: nous devrons donc répéter ces exercices entre quatre et cinq fois par jour pendant cinq minutes. Nous aurons besoin d’être constants et décidés. Personne ne peut changer le style de ses pensées inconscientes d’un jour à l’autre: nous devrons faire preuve de persévérance et de faire confiance au pouvoir de notre esprit.

Les changements arriveront bien plus tôt que vous ne le pensez.

A découvrir aussi