Apprentissage significatif : définition et caractéristiques

· 23 mars 2018

Lors de notre scolarité, ou simplement en observant en détail ce qui nous arrive, nous réalisons rapidement que tout ce que nous apprenons n’a pas la même valeur. Les différences semblent évidentes lorsque nous comparons l’apprentissage profond, tel que le complément d’un sujet qui nous intéresse, à la mémorisation de quelque chose d’ennuyeux et auquel nous ne donnons aucune signification. Il s’agit de la raison pour laquelle David Ausubel étudia les différences entre ces deux types d’apprentissages et développa à partir d’eux sa théorie de l’apprentissage significatif.

De nombreux psychologues scolaires ont concentré leurs efforts à essayer de développer des modèles décrivant la façon dont nous acquérons des connaissances. Le modèle Ausubel relatif à l’apprentissage significatif est l’un des modèles qui ont le mieux réussi à expliquer comment s’effectue l’apprentissage profond de manière non littérale. Et ceci se défini comme un apprentissage construit et lié aux connaissances antérieures, où le sujet joue un rôle actif, restructurant et organisant l’information.

Nous pouvons entrevoir de grandes influences constructivistes dans cette théorie. Pour David Ausubel, la véritable connaissance est construite par le sujet à travers ses propres interprétations. Pour cette raison, toute connaissance basée sur la mémoire littérale ne serait rien d’autre que le résultat de répétitions avec peu ou pas de sens. L’interprétation du sujet n’entrerait pas en jeu dans ce type de connaissance, et n’aurait guère d’influence significative sur la vie de la personne.

Qu’est-ce qu’un apprentissage significatif ?

Pour connaître la nature de l’apprentissage significatif, il est nécessaire de comprendre que la théorie d’Ausubel est une théorie destinée à une application directe. Ausubel n’a pas simplement cherché à décrire les différents types d’apprentissage ; il souhaitait apporter un changement en matière d’instruction. Comme nous l’avons mentionné précédemment, il est difficile pour un apprentissage littéral ou superficiel de modifier les représentations du sujet, ce qui nous amène à nous demander si nous pouvons parler, dans ce type de cas, d’apprentissage réel. C’est précisément ici qu’apparaît la nécessité de comprendre ce qu’est un apprentissage significatif.

apprentissage significatif

L’apprentissage significatif est un apprentissage relationnel. Il est lié aux connaissances et aux expériences antérieures. Il suppose une modification ou une manière de compléter nos schémas ou représentations de la réalité, permettant ainsi un apprentissage profond. Il ne s’agit pas simplement de données mémorisées, mais d’un cadre conceptuel sur la façon dont nous voyons et interprétons la réalité qui nous entoure.

Un aspect fondamental de ce type d’apprentissage est la relation cyclique entre notre cadre conceptuel ou nos schémas et la perception de la réalité matérielle. Nous observons la réalité matérielle et grâce à nos connaissances et aux schémas antérieurs (cadre conceptuel) nous en construisons une représentation. En construisant une représentation de la réalité, cette dernière s’incorpore dans notre cadre conceptuel ; modifiant ou complétant nos connaissances et nos schémas. Dès lors, les représentations incorporées influenceront la création de nouvelles représentations, créant ainsi un cycle « représentation – nouveau cadre conceptuel – représentation ».

Implications en matière d’enseignement

Cette théorie a de fortes implications lorsqu’il s’agit de changer les méthodes pédagogiques. Si nous jetons ne serait-ce qu’un coup d’œil rapide à l’éducation actuelle, nous remarquons de multiples erreurs. Le système est fait pour favoriser l’apprentissage par pure mémorisation ou littéral, en faisant apprendre aux étudiants des données, des formules ou des noms sans aucune significations.

Par ailleurs, l’apprentissage superficiel est favorisé grâce au système d’évaluation actuel basé sur des tests objectifs. Il en est ainsi parce qu’aucun apprentissage significatif n’est nécessaire pour être reçu aux examens ; et si ce qui est recherché est d’obtenir une bonne note, l’apprentissage par pure mémorisation donnera de meilleurs résultats avec moins d’effort. Cela aura néanmoins pour conséquence que ceux qui cherchent à comprendre le sujet s’en trouveront découragés ou ne comprendront pas pourquoi ils ont de plus mauvais résultats.

apprentissage significatif

David Ausubel proposa un certains nombres de principes que l’enseignement devrait suivre pour offrir un apprentissage significatif aux élèves :

  • Prendre en compte les connaissances antérieures. L’apprentissage significatif est relationnel, sa profondeur réside dans la connexion entre le nouveau contenu et les connaissances antérieures.
  • Proposer des activités qui susciteront l’intérêt de l’élève. Plus l’intérêt de l’étudiant sera important, plus il sera disposé à intégrer les nouvelles connaissances dans son cadre conceptuel.
  • Créer un climat harmonieux où l’élève aura confiance en l’enseignant. Il est essentiel que l’étudiant voit dans l’enseignant une figure sûre afin que cela na fasse pas obstacle dans son apprentissage.
  • Proposer des activités qui permettent à l’élève de réfléchir, d’échanger des idées et de débattre. La connaissance doit être construite par les étudiants eux-mêmes, ce sont eux qui, à travers leur cadre conceptuel, doivent interpréter la réalité matérielle.
  • Expliquer à travers des exemples. Les exemples aident à comprendre la complexité de la réalité et à réaliser un apprentissage contextualisé.
  • Guider le processus d’apprentissage cognitif. Etant un processus où les étudiants sont libres lors de la construction des connaissances, des erreurs peuvent être commises. Le rôle de l’enseignant est de superviser le processus et de servir de guide lors dudit processus.
  • Créer un apprentissage situé dans l’environnement socioculturel. Toute éducation se déroule dans un contexte social et culturel, il est par conséquent important que les élèves comprennent que la connaissance présente un caractère constructif et interprétatif. Comprendre le pourquoi des différentes interprétations aidera à construire un apprentissage significatif.

Nous pouvons facilement comprendre que l’engagement envers un modèle dans lequel l’apprentissage significatif prédomine exige des ressources. Le prix est beaucoup plus élevé que l’autre mode d’apprentissage auquel nous avons fait allusion dans cet article (apprentissage littéral ou superficiel) et qui est beaucoup plus courant aujourd’hui dans les écoles. Cependant, la vraie question est, lequel voulons-nous ? Ou, en fin de compte, lequel coûte vraiment le plus cher ?