Pourquoi les groupes génèrent-ils des normes ?

· 19 février 2018

Si nous observons les différents groupes sociaux qui existent, indépendamment de leur caractère formel ou informel, ces groupes génèrent des normes. Ces normes font partie de notre vie sociale et nous les acceptons, dans leur grande majorité, comme quelque chose de licite et d’essentiel. Les questions qui surgissent à partir de ce point sont donc : comment se génèrent ces normes de groupe ? Quelles fonctions remplissent-elles au sein d’un groupe ?

Avant de répondre à ces deux questions, nous devons donner une définition de norme pour comprendre en profondeur sa genèse et ses fonctions. Homans définissait la « norme » comme une idée qui occupe l’esprit des membres du groupe et agit comme un point de référence quand la réalité est ambiguë ou une idée qui possède un caractère de régulation des attitudes et comportements. En-dehors de sa définition, il est essentiel de savoir que les normes peuvent se présenter de deux façons :

  • Les normes descriptives : ce sont celles qui correspondent à ce que les membres du groupe font dans une situation donnée. Elles constituent le modèle de conduite que doivent suivre tous les membres. Ces normes auraient la fonction de servir de cadre de référence lorsque la réalité est ambiguë.
  • Les normes prescriptives : elles indiquent ce que les membres du groupe approuvent ou désapprouvent. Elles spécifient ce qui « devrait être fait » et représentent la moralité du groupe. Ces normes agiraient en tant que mécanisme de régulation des attitudes et comportements.
groupe de personnes

Fonctions des normes de groupe

Nous savons que les groupes génèrent des normes et l’on peut donc en déduire que celles-ci doivent remplir une série de fonctions dans la dynamique groupale ou, au moins, avoir certaines conséquences sur les groupes. Si ce n’était pas le cas, leur existence serait vide de sens. Il faut savoir que ces fonctions peuvent avoir un caractère individuel ou social ; individuel quand leurs conséquences ont une répercussion sur le sujet et social quand les normes satisfont des besoins du groupe au niveau social ou au sein de ce dernier. Dans la majorité des cas, une norme comporte ces deux sens.

La fonction principale sur le plan individuel des normes du groupe est de servir de point de référence. Grâce à elles, l’individu sait comment interpréter et construire la réalité. Cette fonction cadre parfaitement dans les paradigmes socio-constructivistes qui postulent que la réalité est construite à travers le filtre de la société et de la culture : les groupes et leurs normes seraient les agents actifs de ce processus.

En ce qui concerne les fonctions sociales, elles auraient comme objet :

  • La régulation et coordination des interactions et activités des membres du groupe, de façon à ce que celles-ci soient réalisées de façon ordonnée. Elles aideraient à éviter le chaos et le conflit et ainsi empêcher la destruction ou la chute du groupe.
  • La réalisation des objectifs du groupe. Quand les groupes génèrent des normes, ils créent une uniformité du comportement vers un même objectif. Cela favorise en grande partie l’amélioration de l’efficacité au moment de remplir ces objectifs de groupe.
  • Le maintien de l’identité groupaleUn ensemble de normes qui vous disent comment vous devez être et comment vous devez vous comporter vous aidera à vous différencier des autres. Ce qui contribuera à la genèse d’une identité de groupe qui vous catégorisera comme un membre de ce groupe spécifique.
groupe de personnes réunies

Comment les groupes génèrent-ils les normes ?

Le développement des normes est une question qui a tourmenté beaucoup de psychologues sociaux. Les analyses de Levine et Moreland reprennent un grand nombre de théories et d’expériences sur la façon dont les groupes génèrent des normes. Et grâce à elles, nous pouvons dire que leur genèse peut avoir lieu depuis deux origines différentes : une origine interne ou une origine externe.

Parmi les différents facteurs d’origine interne, nous pouvons retrouver :

  • Guide des membres sur la façon dont ils doivent se comporter dans une situation donnée. Plus il y a de membres partageant ce guide, plus la norme s’établit rapidement.
  • Négociation entre les membres au cours des résolutions de conflits.
  • Par imitation de la norme d’un membre qui se répand dans le reste du groupe.
  • Par auto-catégorisation, quand une norme est construite grâce à l’information disponible de l’identité groupale.

En ce qui concerne les origines externes, la plus notable et commune est quand une institution ou un leader dicte une norme. Cette norme provient de l’extérieur du groupe ou, au niveau individuel, d’un membre du groupe, ce qui produit un rejet plus important que lorsqu’elle a une origine interne. Mais cela va dépendre, dans une large mesure, de l’accord ou de la compatibilité de la norme avec les objectifs du groupe.

Les normes groupales font partie de notre quotidien. Elles nous indiquent comment nous devons réaliser notre travail, comment nous devons être habillés à une fête… Leur influence est notable dans notre comportement et elle est en grande partie implicite ou inconsciente. C’est pour cette raison qu’il est important de bien connaître les normes et leur fonctionnement ; cela nous permettra d’avoir une vision critique de ces dernières et d’éviter d’agir contre notre moralité ou notre identité personnelle.