A toutes les femmes : retrouvez votre pouvoir dans ce monde où tout vous pousse à vous taire !

2 janvier 2018 dans Développement personnel 149 Partagés

Malgré tous les progrès ayant été faits, même dans les sociétés les plus avancées, la femme continue à faire face à plus de défis que l’homme, pour la simple raison qu’elle est une femme. Et bien souvent, cela ne s’explique pas par une norme écrite ou une habitude imposée de manière explicite. Simplement, le fait est que bien des femmes ressentent ces difficultés, et qu’il est parfois compliqué des les identifier.

Par exemple, c’est une chose que d’avoir le plein droit et la liberté de parler, de s’exprimer pour dénoncer des faits qui atteignent ses droits, de travailler… Et c’en est une autre que de mener à bien ce qui est socialement bien vu.

De fait, la pression sociale fait que bien des femmes se sentent obligées de se taire, de rester à la maison et de cantonner leur vie à leur famille en s’oubliant elles-mêmes, ou d’agir d’une manière concrète, ignorant les vrais besoins de leur âme féminine.

femme qui pleure

Vaut-il la peine de parler ou est-ce préférable de se taire ?

La femme est considérée comme un objet sexuel ; voilà un des plus grands problèmes dont elle souffre. Cela non seulement empêche bien des femmes de profiter pleinement et librement de leur sexualité, mais fait aussi que nombreuses se sentent également sales lorsqu’elles ont des relations sexuelles ou qu’elles sont l’objet d’abus.

Récemment, Harvey Weinstein, producteur hollywoodien, a été accusé d’abus sexuels. De grandes stars du cinéma telles que Gwyneth Paltrow, Angelina Jolie ou Ashley Judd ont confirmé qu’elles avaient été victimes, elles ainsi qu’une centaine d’autres femmes, de harcèlement sexuel.

En réalité, ces dénonciations renvoient à des faits qui ont supposément commencé à se produire dans les années 90. Certaines femmes sont finalement sorties du silence, et peu à peu, d’autres se sont joint à elles. En réalité, des cas de ce type sont révélés au grand jour régulièrement ; des cas d’hommes influents qui abusent sexuellement de femmes. Dans bien des cas, ces femmes sont maintenant considérées comme importantes et fortes.

Or, pourquoi ces femmes se taisent pendant tant de temps, voire même n’arrivent-elles jamais à dénoncer ce qu’elles ont subi ? Pourquoi se taisent-elles alors que la loi, la raison et le sens commun sont de leur côté ? Est-ce la peur qui les paralyse, ou bien la honte ? Le prix social à payer pour se défendre ? L’étiquette collée sur leur front, la réputation entachée, le discrédit social ? Le sentiment de culpabilité ou de responsabilité ? Le manque de soutien au sein de leur entourage, qui a honte de la situation ?

Rien ne sert de se taire pour oublier. Sinon, toutes ces dénonciations n’auraient pas lieu. La douleur reste là. Cependant, quand les femmes victimes d’abus sortent du silence, elles laissent une trace, une tache, et peuvent mettre fin à une carrière brillante, avec un futur prometteur.

Ce qui est réellement triste, c’est que cette peur et cette honte sont fondées. Il serait réellement sensé pour une personne de se défendre si elle était soutenue par son entourage à 100%, si elle avait la certitude qu’à la fin du processus, le coupable resterait coupable et que les rôles ne s’échangeaient pas, aussi bien aux yeux de la société qu’aux yeux de la justice.

A toutes les femmes : retrouver votre pouvoir quotidien !

Le cas exposé est un cas extrême. C’est la pointe de l’iceberg, une des preuves les plus claires et sinistres que la société encourage la femme à garder le silence. Mais il y a bien d’autres situations à l’occasion desquelles les femmes se sentent obligées de fermer leur bouche, parfois avec des gestes subtils, d’autres fois avec des réactions claires et palpables.

En tant que femme, vous devez avoir conscience de votre valeur, retrouver votre pouvoir et votre place dans le monde. Vos opinions, vos besoins, vos priorités n’ont pas à s’adapter à ceux que la société reflète. Vous devez défendre votre autonomie et votre intégrité au-delà de tout obstacle qui menace votre liberté d’action et de pensée.

Les stratégies suivantes vous seront d’une grande utilité pour retrouver votre pouvoir, ce pouvoir qui vous permet d’être vous-même, ce pouvoir qui vous permet de décider quel type de femme vous voulez être, ce pouvoir qui vous permet d’alimenter votre âme féminine, votre âme créative.

femme aux yeux fermés

Prenez soin de votre corps ainsi que de votre esprit

Prenez soin de vous à l’intérieur comme à l’extérieur. Prendre soin de votre corps, ce n’est pas une question de coquetterie, ni une imposition externe. Faites-vous belle pour vous, essayez de trouver ce point avec votre corps où vous vous sentez bien, indépendamment des messages extérieurs que vous recevez. Prenez soin de votre peau, de vos cheveux, de votre physique. C’est ça, la santé physique et mentale. Car, les autres prendront autant soin de vous que vous, vous prendrez soin de vous-même.

Les autres vous respecteront autant que vous, vous respecterez vous-même. Et si même ainsi les autres ne vous respectent pas, au moins vous saurez que la personne la plus importante dans votre vie prend soin de vous. Et cette personne n’est autre que vous-même.

Prenez également soin de votre esprit. Respirez, profitez et vivez le moment présent, alimentez votre âme créative, grandissez en fonction de vos objectifs vitaux. Connaissez-vous, explorez votre intérieur.

Connaissez votre propre force

La peur et la honte, quand l’objectif le mérite, sont le fruit de la méconnaissance de la force intérieure de chaque femme. Nous grandissons au sein d’une société qui, même si elle se dit égalitaire dans bien des cas, est en réalité terriblement sexiste. Le langage est sexiste, les vêtements sont sexistes, les rôles sont sexistes, les jouets sont sexistes, les chansons, les jeux, les passions, la fiction… L’éducation…

Découvrez la force qu’il y a en vous. Décidez pour vous-même. Cela ne veut pas dire que vous devez aller à l’encontre de tout, mais que vous pouvez être ce que vous voulez être, et que vous avez le pouvoir de le faire.

Les femmes, par constitution, ont moins de force physique qu’un homme. Mais, qu’en est-il de la force intérieure, de la force émotionnelle ? C’est la ligne sur laquelle vous devez vous efforcer de vous améliorer.

Observez comment grandit votre pouvoir intérieur

Votre pouvoir intérieur grandit à mesure que vous défendez votre intégrité et votre personnalité, vos pensées et vos croyances, à mesure que vous vous appuyez sur d’autres femmes. Quand vous vous focalisez sur votre pouvoir intérieur, vous devenez plus forte, vous vous rendez compte que vous pouvez parler plus fort, que vous pouvez marquer les limites sans vous sentir stigmatisée.

Probablement que tout le monde ne sera pas d’accord ; certains pourront être scandalisés en vous voyant récupérer votre pouvoir et mettre en avant votre valeur. Mais, sachez alors que bien d’autres voix s’élèveront avec la votre, que bien d’autres trouveront de la valeur à votre action, et que bien d’autres se verront inspirées par elle. Et vous vous sentirez plus forte.

femme souriante avec des fleurs dans le dos

Parlez fort et clairement

Fixez vos limites et parlez intelligiblement. Exprimez qui vous êtes avec des mots et des gestes, avec votre manière d’être. Soyez vous-même. N’essayez pas de feindre ce que l’on suppose que la société attend de vous, remplissant en même temps un bol avec des désirs et des espoirs différents. Ne dites pas les choses à moitié, n’attendez pas que les gens lisent entre les lignes lorsque vous parlez.

Ce que vous devez dire, dites-le, à haute voix et clairement. Et ne laissez pas de place aux doutes ni aux malentendus. Et cette attitude, adoptez-la aussi bien en public qu’en privé. Prenez l’habitude d’être fidèle à vous-même, d’être authentique.

Faites ce qui vous permet de vous sentir forte

Quelles que soient les choses qui vous permettent de vous sentir forte, faites-les. Ne cessez pas de faire ce que vous demandent votre corps et votre esprit uniquement parce qu’à un moment vous sentez que c’est mal vu, pour quelque raison que ce soit. Ne vous sentez pas étiquetée par quelque chose à faire quand cette chose vous fait vous sentir forte. Ne vous sentez pas limitée par l’âge, la maternité, le mariage ou tout chose qui puisse influencer votre décision de faire quelque chose qui vous permettrait de retrouver votre pouvoir.

Construisez votre vie et défendez-la. La véritable lutte réside en vous-même.
Partager

A découvrir aussi