9 astuces pour apprendre à parler en public

21 août 2017 dans Psychologie 117 Partagés

Au cours de la vie, chacun-e se retrouve face à une situation dans laquelle iel se doit de parler en public. Cela peut être sur le plan académique, lorsque nous réalisons nos études ; ou bien sur le plan professionnel, quand nous travaillons.

Ces moments ont pour habitude de provoquer chez nous une augmentation de la nervosité qui atteint un seuil capable de nous bloquer. Que pouvons-nous alors faire ? Il existe une série d’astuces que nous pouvons suivre pour contrôler l’exposé et les discours que nous donnons à une assemblée. Continuez à lire cet article et découvrez-les !

« Si tu peux parler suffisamment brillamment sur un thème, tu donneras l’impression de le dominer. »

-Stanley Kubrick-

Préparez-vous à parler en public

Si l’anxiété nous envahit au moment de parler en public, elle va se transformer en un petit diable jouant contre nous (et avec nos propres moyens, parce qu’il nous connait très bien). Cependant, si le niveau d’anxiété conserve un niveau modéré, cette émotion permettra de mieux préparer ce discours que nous devons donner. En fait, le premier élément à prendre en compte est de se préparer à donner la présentation.

Pour cela, il est nécessaire d’établir le délai dont nous disposons pour préparer et travailler la présentation. De cette manière, nous pourrons diviser le temps de manière égale pour les deux étapes. Ainsi, nous parviendrons à présenter un exposé bien ficelé et bien préparé.

« Tout discours bien préparé est déjà prononcé au 9/10ème  »

-Dale Carnegie-

Par conséquent, le second conseil est que la présentation soit claire et simple de compréhension pour notre public. Nous devons parfaitement avoir en tête l’objectif que nous souhaitons atteindre vis-à-vis de notre audience ; mais aussi de qui celle-ci sera composée. De cette manière, nous pourrons savoir comment structurer notre discours et choisir les outils adaptés. L’auditoire déterminera donc notre point de vue et également le niveau que nous pouvons atteindre compte tenu de celui dont nous disposons.

En troisième lieu, pour ressortir vainqueur-e de notre exposé, il est important d’éviter de lire pendant toute la durée de la présentation. Comment ? En utilisant et développant un support adéquat. Celui-ci peut aussi bien être un schéma en papier, qu’une présentation audio-visuelle qui guiderait notre discours.

Au moment de parler en public, il est important de s’entraîner

Ce que nous pouvons faire pour améliorer notre présentation ne se limite pas aux astuces précédemment citées. Une fois que nous avons préparé de façon adéquate l’exposé que nous allons réaliser et le matériel que nous allons utiliser, nous devons nous entraîner. Ce point est la quatrième astuce, répéter notre discours à la maison ; et cela à voix haute. De cette manière, nous saurons exactement ce que nous devrons améliorer avant de nous trouver face à notre audience.

Mais nous ne devons pas simplement nous entraîner à la maison. Le cinquième conseil serait de nous rendre, avant l’exposé réel, dans le lieu où il aura lieu et de répéter là-bas. Faire cela nous aidera à gérer notre anxiété et à nous familiariser avec le lieu dans lequel la présentation se déroulera. De plus, cela nous permettrait de nous assurer que la présentation fonctionne bien et qu’elle ne se modifie pas lors du transfert d’un ordinateur à un autre.

Après cela, il reste une chose à faire avant de réaliser le discours devant le groupe de personnes : nous relaxer. Mettre en pratique une technique de relaxation, comme la respiration abdominale fera en sorte que le discours préparé ne reste pas bloqué par la pression. De cette manière, nous éviterons des problèmes de récupération avec notre mémoire.

Le moment est arrivé, que faire au moment de parler en public ?

Une fois que nous avons commencé la présentation, il est important de mettre en application certaines stratégies. Le septième aspect dont il faut tenir compte correspond au contact visuel. Il est très important de répartir le regard entre les participant-e-s, sans fixer une seule personne ou un point fixe de la salle, sauf lors des moments de pause. Il ne faut pas non plus tirer de conclusions hâtives concernant le jugement que les participant-e-s pourraient avoir de notre exposé à cause de leurs mimiques, cela pourrait nous angoisser encore plus.

« Parfois nous parlons beaucoup et disons peu. Pour exprimer plus, il est nécessaire de penser plus. »

-Honoré de Blazac-

Il vaut mieux se concentrer sur ce que nous sommes en train de dire. Et comment ? La huitième astuce qui fera que notre exposé sera un succès sera la gestion de notre communication non verbale. Pour maintenir l’attention de notre public, il est important que notre volume, notre vitesse et notre ton se maintiennent à des niveaux moyens, en variant de manière subtile.

Enfin, le neuvième conseil qui nous aidera à maintenir l’attention et à dominer l’art de parler en public consiste à utiliser l’humour pour provoquer un sourire dans l’audience ; pas un fou-rire, nous ne voulons pas faire un monologue. De plus, il faut se rappeler que nous commettons tou-te-s des erreurs et que si vous êtes confronté-e-s à un lapsus et faites face à un trou de mémoire, il ne faut pas y prêter attention et continuer votre discours… C’est parti !

A découvrir aussi