8 façons de vous réconcilier avec votre enfant intérieur et d’être plus heureux

· 14 février 2016

L’enfance est une époque de notre vie dont nous nous souvenons avec beaucoup de tendresse.

Les enfants disposent d’une source intarissable d’enthousiasme. Chaque objet peut devenir un jouet à leurs yeux, et chaque activité peut se convertir en une formidable aventure.

Avec le temps, nous devenons des adultes. Le stress et les responsabilités deviennent les maîtres de notre existence.

Nous oublions totalement de nous réserver des moments pour jouer, pour nous reconnecter avec notre enfant intérieur.

Pourtant, il est important de tendre la main à cet enfant que nous avons à l’intérieur de nous.

De nombreuses études démontrent que le fit de consacrer du temps à des activités en lien avec l’enfance, qui ne supposent aucune responsabilité ou compétition, mais qui impliquent au contraire de la désinhibition et du jeu, nous permet d’être plus heureux et de diminuer nos niveaux de stress.

Nous devons réapprendre à considérer la vie comme un grand terrain de jeux.

Pour cela, nous allons vous présenter 8 manières différentes de faire ressortir l’enfant intérieur que nous avons tous en nous.

Colorier

Vous avez peut-être déjà entendu parler du phénomène des livres de mandalas à colorier. Dans le cas contraire, demandez à votre librairie de quartier de vous conseiller. Vous ne le regretterez pas !

Il ne s’agit pas que d’une mode passagère. Lorsque nous colorions, nous nous plongeons dans un état de concentration intense et nous nous déconnectons de nos problèmes du quotidien, ce qui nous permet de réduire considérablement notre stress.

Colorier-des-mandalas

Jouer en plein air

Lorsqu’ils se retrouvent dans des environnements ouverts, les enfants aiment courir, sauter et grimper sur tout ce qu’ils trouvent.

Cependant, une fois adultes, nous sommes bien plus passifs face à la nature. Nous mangeons dehors, nous marchons un peu, et nous pratiquons parfois certains sports extrêmes.

Même si toutes ses activités sont bénéfiques, il est important de réaliser des activités bien plus déstructurées, qui rompent totalement avec notre routine, et qui mettent notre corps dans des situations peu communes, pour mettre à l’épreuve certaines de nos facultés, comme l’équilibre par exemple.

Il est excellent de monter aux arbres, de se balancer, de faire de la corde à sauter, etc. Ces activités nous mettent dans des états physiques dont nous n’avons plus l’habitude.

Les jeux en plein air nous permettent de quitter momentanément la vie sédentaire que nous menons tous.

Ces pratiques et ces jeux nous permettent de nous déstresser et de réveiller des zones de notre cerveau totalement oubliées.

Toutefois, ils provoquent également en nous une libération d’endorphines, des hormones liées à l’enthousiasme, qui nous reconnectent avec notre esprit aventurier.

Rêver éveillé

Rêver éveillé nous permet de prendre un moment pour nous-mêmes, sans qu’aucune responsabilité ne vienne nous troubler, en laissant simplement notre esprit divaguer.

Nous pouvons pratiquer cette activité dans n’importe quelle situation : en nous baladant dans un parc, en prenant un bain, ou en étant assis dans notre canapé et en regardant par la fenêtre.

La clé pour profiter de cette activité est de ne pas se sentir coupable pour ce « temps perdu », et de prendre un bon moment durant lequel nous allons laisser notre esprit tranquille, loin du flux des responsabilités du quotidien.

Rêver éveillé permet de prendre une respiration dans la vie. C’est également un excellent mécanisme pour renforcer la créativité.

En effet, lorsque nous laissons nos idées se balader dans notre esprit, elles se mettent en ordre et se connectent entre elles, ce qui nous permet de voir la réalité, les problèmes que nous avons et nos préoccupations d’un œil tout à fait nouveau.

Créer

En parlant de créativité, nous vous conseillons justement de pratiquer une activité qui vous permette de créer, car c’est un stimulus excellent pour retrouver un bon état d’esprit.

Il a été démontré que les personnes qui ont des loisirs créatifs sont bien moins stressées pendant qu’elles pratiquent cette activité que durant leur quotidien.

Les enfants colorient, font des collages, des colliers de pâtes, des puzzles, etc. Ce qui importe c’est de laisser une place à notre créativité et à nos désirs de produire quelque chose, même si cela ne va nous procurer aucun bienfait matériel, ou même si ce que nous créons n’a pas de grande valeur.

Vous aimez cuisiner, coudre, dessiner ou construire des maquettes ? Faites ce qui vous plaît !

L’important est de travailler avec vos mains, dans une activité qui vous permet de prendre la vie d’une manière plus légère, au moins pendant quelques instants.

Faire des câlins

Les enfants sont bien plus désinhibés que les adultes au niveau du contact physique. Malheureusement, au fur et à mesure que nous grandissons, nous mettons de plus en plus de barrières physiques entre nous.

Cependant, faire des câlins, se prendre la main, montrer la tendresse que nous ressentons pour les personnes qui nous sont chères, est une source de bonheur intarissable.

Faire des câlins permet de resserrer les liens affectifs, aide à créer un climat d’intimité et à détendre l’atmosphère lorsqu’il y a des tensions dans l’air.
Enfant-assis-enlacant-une-fille

Faire la sieste

Nous sacrifions bien souvent nos heures de sommeil pour pouvoir mener à bien toutes les activités que nous avons.

Pourtant, bien dormir et reposer suffisamment notre corps, ainsi que notre esprit, est fondamental pour notre santé, tant physique que mentale.

Lorsque nous dormons, nous nous régénérons, et c’est l’unique manière d’avoir assez d’énergies pour pouvoir affronter toutes nos responsabilités au quotidien.

Une sieste peut être le moyen idéal de recharger nos batteries pour le reste de la journée.

Ne pensez pas que le sommeil est une perte de temps, et voyez-le plutôt comme un investissement.

Ne pas avoir peur de se tromper

Au fur et à mesure que nous grandissons, nous apprenons de tous les événements de la vie, et il est normal que nous nous trompions de temps en temps. Cela fait partie du processus d’apprentissage.

Pourtant, lorsque nous devenons adultes, nous avons tendance à voir les erreurs comme des échecs et comme des anomalies sur notre chemin, ce qui créé en nous une peur de nous tromper, qui bien souvent nous paralyse et nous éloigne de nos désirs et de nos buts.

Se tromper ce n’est pas échouer. C’est simplement le signe que nous avons tenté de faire quelque chose, et que nous sommes en train d’apprendre.

En définitive, dès que vous le pouvez, débarrassez-vous de vos préjugés, jouez, courez, sautez, perdez l’équilibre et faites des activités sans buts pratiques ou économiques.

Vous récupérerez petit à petit  la passion et l’enthousiasme de votre enfance, deux trésors inestimables.

L’enfant que vous avez en vous attend que vous lui tendiez la main pour sortir et s’amuser.

(Inspiré de cet article)