7 phrases inoubliables de Yoritomo Tashi

· 10 février 2019
Vous ne connaissez pas ce philosophe ? Découvrez ici 7 de ses plus belles phrases.

Les phrases de Yoritomo Tashi ont survécu au passage du temps et se sont diffusées dans le monde entier grâce à sa sagesse universelle et intemporelle. Elles ne semblent même pas avoir été dites ou écrites il y a dix siècles.

Ce philosophe japonais a été à la fois un penseur profond et un homme d’Etat efficace, ce qui est une combinaison très rare. En fait, on le considère même comme l’un des plus grands hommes d’Etat de tous les temps. Il maintenait un équilibre parfait entre l’éthique et le sens commun.

La majorité des phrases de Yoritomo Tashi ne se réfèrent pas à des thèmes politiques mais aux valeurs et aux secrets du bien-être. Il avait un style direct, clair et impeccable. Il a vécu au XIème siècle mais ses œuvres sont encore rééditées dans l’actualité. Voici maintenant quelques-unes de ses plus célèbres phrases.

« La condition essentielle de la maîtrise de soi est la sérénité, qui permet de voir les choses sous leur véritable aspect et nous empêcher de les dorer ou les assombrir selon notre humeur. »

-Yoritomo Tashi-

Yoritomo Tashi

 

Le sens commun et les passions

Le sens commun est l’un des thèmes les plus présents dans les phrases de Yoritomo Tashi. L’une d’elles résume de manière magistrale ce qu’il pensait de cette idée. Elle dit : « Le sens commun est l’art de résoudre les problèmes, pas de les exposer ». Et il a tout à fait raison. Même si détecter les problèmes exige du réalisme, le véritable art consiste à les résoudre.

L’un des autres thèmes récurrents dans les phrases de Yoritomo Tashi est celui des passions humaines. Il signale ainsi : « Il est plus difficile de vaincre les passions que de triompher d’ennemis ordinaires ». Pour lui, le contrôle de soi est une réussite qui implique beaucoup plus de mérite que la victoire sur les autres.

Phrases de Yoritomo Tashi sur le doute

Le doute est un sujet qui a toujours fait réfléchir les philosophes de toutes les époques. Yoritomo Tashi dit ainsi : « Le doute est le conflit entre deux conclusions. Tant qu’il est présent, il est impossible d’accepter l’une des deux. Ceux qui doutent manquent de sérénité ». Cela signifie que le doute est source d’inquiétude. La personne qui doute devra donc trouver des stratégies pour calmer cette peur.

Une autre phrase de Yoritomo Tashi sur le doute signale : « Ceux qui ne se décident pas doutent avant d’occuper les chaises vacantes et se consument dans les regrets quand ils voient d’autres personnes plus résolues s’y asseoir ». À travers cette maxime, il nous montre le côté obscur du doute qui mène à l’indécision.

Celle-ci débouche sur l’inaction (paralysie) et, par conséquent, sur l’abandon de ce que nous voulions. Les remords font donc leur apparition à cause de cette opportunité perdue. Cette phrase nous invite à surmonter le doute à travers la résolution.

Prendre la partie pour le tout

Voici une belle phrase de Yoritomo Tashi qui nous parle de l’effet trompeur des apparences et des conclusions légères que l’on en tire. Elle dit : « Certaines personnes qualifieront une ville de triste parce qu’elles y sont allées alors qu’il pleuvait ».

La phrase est lié à l’habitude fréquente de généraliser. Nous oublions souvent que nous ne voyons qu’une partie de la réalité. Cela ne nous permet donc pas de tirer des conclusions définitives. Or, nous le faisons quand même et finissons par définir le tout par une de ses parties.

Yoritomo Tashi

 

Qu’est-ce que la peur ?

En ce qui concerne la peur, Yoritomo Tashi nous dit : « La peur est toujours l’aveu d’une faiblesse qui déconseille de lutter et ne veut même pas regarder l’adversaire ». Il nous présente la peur comme un phénomène exclusivement lié au monde interne de chaque personne.

En d’autres termes, il ne parle pas des dangers externes mais de l’attitude de la personne face à une réalité qu’elle considère comme menaçante. Il nous présente aussi le processus qui suit : conscience d’une faiblesse, abandon de la lutte et esquive de l’adversaire. Il est surprenant de voir que cette réflexion date de dix siècles.

Les conséquences de l’obstination

Sur le thème de l’obstination, Yoritomo Tashi nous donne une grande leçon de lucidité. Il dit : « Les personnes têtues s’obstinent à vouloir des choses inaccessibles et gâchent sans le moindre résultat les forces qu’elles pourraient appliquer avec plus de bon sens ».

L’affirmation décrit très nettement le cycle qui définit l’obstination. Désirer l’inaccessible ne sert à rien. La première marque de l’obstination est de chercher quelque chose que l’on ne peut pas avoir. Ensuite, on fait beaucoup d’efforts pour rendre l’impossible possible, mais sans le moindre résultat. Ce cycle est très similaire à celui de la névrose. Certains affirment même qu’elle en fait partie.

Comme nous pouvons le voir, les phrases de Yoritomo Tashi sont pleines de sagesse. C’est pour cela que ses écrits et ses phrases ont été traduits dans presque toutes les langues. Nous parlons ici de l’un de ces philosophes qui auront toujours quelque chose à apporter, n’importe quand et n’importe où.