Les 7 meilleures phrases de Louise Hay

· 13 janvier 2018

Les phrases de Louise Hay parlent de gratitude, d’amour et de guérison. Ce sont des cadeaux pour toutes les personnes qui voudraient réfléchir, apprendre et grandir au niveau personnel. Un héritage plein de sagesse qu’il vaut la peine de lire ou de se remémorer au cas où l’on aurait traversé ces situations à plusieurs moments de nos vies.

Louise Hay fut une écrivaine et oratrice américaine. Elle est considérée comme la mère du développement personnel et la précurseur des livres d’aide personnelle. Deux de ses best-sellers les plus connus sont Vous pouvez changer votre vie (1984) et La Force est en vous (1991). Ces deux livres nous indiquent une chose claire : pour avancer, grandir et devenir plus forts, nous devons nous découvrir et nous connaître. L’auteure nous indique aussi qu’il peut être dangereux de mal utiliser le pouvoir de nos pensées.

Sa philosophie personnelle a été marquée par une enfance traumatique et une adolescence marquée par l’abus. Un chemin chargé de blessures émotionnelles, de racines d’estime de soi meurtrie qu’elle a appris à gérer au fil des années grâce à la méditation, les affirmations positives et diverses pratiques spirituelles.

Grâce à cela, Louise Hay a appris à s’aimer, à faire disparaître la rancœur des expériences traumatiques vécues et à pardonner ceux qui lui ont fait tant de mal. Ses phrases sont un miroir honnête : elles transmettent tout ce qu’elle a appris lors de ce voyage passionnant qu’est la vie. De grandes leçons qu’il faut conserver en nous, comme un kit de survie lors de nos moments les plus gris.

louise hay

L’importance du présent

« Le pouvoir est toujours dans le moment présent. »

Le présent représente l’opportunité. Il s’agit du moment le plus précieux et unique pour agir. L’instant à partir duquel nous pouvons vivre en étant connectés à nous-mêmes et en étant capables de choisir ce que nous voulons faire de notre vie. L’instant à partir duquel nous pouvons profiter.

Vivre à toute vitesse en étant concentrés sur ce que nous souhaitons ou en étant esclaves de ce que nous avons vécu un jour nous empêche de ressentir le présent. Louis Hay le sait très bien: le pouvoir de profiter et de changer réside dans l’ici et maintenant. Le reste n’est que de la culpabilité ou une illusion.

Le pardon en tant qu’acte libérateur

« Le pardon est pour vous parce qu’il vous libère. Il vous permet de sortir de la prison dans laquelle vous vous trouvez. »

C’est l’une des phrases de Louise Hay que nous devons prendre en compte au quotidien. Pardonner est un acte libérateur qui nous permet de nous défaire des attaches de l’amertume et du passé. Une décision personnelle mais pas une obligation.

Le pardon est la bouée de sauvetage de la haine et de la rancœur. L’opportunité de rompre et de guérir le ressentiment produit par ce qui nous a tant blessé.

coeur

La compréhension du comportement de nos pères

« Si vous voulez comprendre davantage vos parents, faites-les parler de leur propre enfance; et si vous écoutez avec compassion, vous apprendrez d’où viennent leurs peurs et leurs modèles rigides. »

C’est probablement l’une des phrases de Louise Hay qui nous invite le plus à la réflexion dans le champ des relations familiales, même si cela peut s’étendre à n’importe quel type de relations. Lors de ces moments où nous ne comprenons pas nos parents, il est bon de la garder à l’esprit.

Chacun de nous est une collection d’histoires et d’expériences, une accumulation de circonstances et de connaissances que nous avons apprises au fur et à mesure du temps. L’enfance est l’une des étapes les plus vulnérable aux influences externes. Nous naissons comme des éponges qui absorbent le monde qui les entoure. C’est pour cela que beaucoup de nos comportements et points de vue sur la vie viennent de nos premières années de vie. Tout a une influence.

Il est donc important de prendre en compte le fait que, très souvent, chacun d’entre nous agit de la meilleure manière possible, de la seule façon qu’il connaît. Ce n’est peut-être pas la plus correcte ou la plus adéquate mais c’est l’option que nous considérons comme la plus juste à ce moment précis, en fonction du poids de notre bagage. Cela se produit aussi pour nos parents, nos amis, notre compagnon/compagne. Une autre phrase de Louise Hay le reflète très bien:

« Si votre mère ne savait pas comment s’aimer elle-même ou que votre père ne savait pas s’aimer lui-même, il leur aurait été impossible de vous apprendre à vous aimer vous-même. Ils ont fait du mieux qu’ils ont pu avec ce qu’on leur a appris quand ils étaient petits. »

Elle nous invite aussi à réfléchir aux conséquences des blessures émotionnelles chez les autres. Si nos parents sont vulnérables à l’abandon ou au rejet, manquent d’amour-propre ou ne savent pas gérer leurs émotions, cela nous influera d’une certaine manière, surtout au cours de notre enfance. Les blessures envahissent tout leur être, ils les portent sur leur dos et elles ont une influence sur leurs comportements et façons de ressentir les choses.

Quand nous étions petits, nous ne comprenions peut-être pas beaucoup tout cela. Cependant, un peu plus tard, avec le développement de nos capacités cognitives, beaucoup d’entre nous sont devenus conscients du poids de leurs blessures et de la façon dont celles-ci les ont influencées. Une grande partie des décisions qu’ils ont prises n’ont pas été faites de manière consciente et, la plupart du temps, ils ont fait du mieux qu’ils ont pu, en faisant passer nos intérêts avant les leurs, dans un acte de générosité qui, au fur et à mesure que le temps passe, nous émerveille de plus en plus.

famille de papier

L’amour en tant que moteur de la vie

« L’amour est le grand remède miraculeux. Nous aimer nous-mêmes fait des miracles. »

Pour Louise Hay, la découverte de l’amour-propre a supposé un avant et un après. Avant de s’aimer, elle se méprisait, se traitait d’une mauvaise façon et se sentait coupable de tout. Elle était sa propre ennemie. Une fois qu’elle a ouvert les yeux à l’amour, tout a acquis une couleur différente. Elle a commencé à se respecter, à prendre soin d’elle et à s’apprécier comme elle le méritait. À partir de là, tout a changé.

« Aimez qui vous êtes, ce que vous êtes et ce que vous faites. »

L’amour est le moteur de la vie, un remède miraculeux qui, comme l’exprime Louise Hay, quand il entre dans notre vie, transforme tout ce qu’il trouve sur son passage. Quand nous nous aimons, nous avons le pouvoir de changer, de nous reconstruire et, surtout, de guérir les parties de notre être qui ont été brisées. Si nous nous fermons devant lui, nous serons facilement rattrapés par la souffrance, le laisser-aller et l’abattement.

La création de ce que nous pensons

« Si je veux croire que la vie est solitaire et que personne ne m’aime, c’est ce que je trouverai dans mon monde. »

C’est une autre phrase de Louise Hay qu’il faut constamment garder à l’esprit. Ce que nous croyons, nous le créons. Le point de vue que nous choisissons déterminera notre quotidien. Nos pensées ont beaucoup à nous dire. La qualité de nos croyances nous donnera ou nous retirera du pouvoir. C’est pour cette raison que prendre soin de nos pensées est si important. Elles ont le pouvoir de transformer notre vie et de déterminer la façon dont nous nous sentons.

Comme nous le voyons, les phrases de Louise Hay constituent un héritage précieux, non seulement en raison de ce qu’elles transmettent mais aussi pour tout ce qu’elles nous inspirent. À travers elles, elle nous invite à connaître le monde depuis un autre point de vue, celui où l’amour et le pardon sont les guides. Ce sont des mots auxquels nous pouvons avoir recours si nous avons besoin de réfléchir et de grandir.