La souffrance est à l’origine de nombreux troubles mentaux

· 5 novembre 2017

Une grande partie des troubles mentaux trouvent leur origine dans la souffrance, concrètement dans la définition que nous donnons de cet état émotionnel. L’aspect le plus intéressant de cette approche est qu’il ne s’agit pas d’une élaboration théorique, mais d’une technique psychologique connue sous le nom de logothérapie. Cette dernière se concentre sur le sens de l’existence humaine, ainsi que sur la recherche de cette signification chez l’être humain.

Il existe une grande variété de troubles mentaux, chacun avec des manifestations distinctes. En général, ils se caractérisent par une combinaison d’altérations de la pensée, de la perception, des émotions, du comportement et des relations avec les autres. Pour l’Organisation mondiale de la santé (OMS), les traitements efficaces contre les troubles mentaux sont les mesures qui permettent atténuer les souffrances qu’ils génèrent.

D’autre part, il faut noter que la prévalence des troubles mentaux ne cesse d’augmenter, entraînant des effets considérables sur la santé des personnes ainsi que des conséquences graves sur le plan socio-économique et dans le domaine des droits de l’homme à travers le monde.

Qui présente le plus de risques de souffrir de maladie mentale ?

Une personne sur quatre souffrira d’un problème de santé mentale à un moment de sa vie. La santé mentale est entendue comme une manière harmonieuse d’interagir avec soi-même et avec les autres, en maintenant une bonne insertion sociale et une qualité de vie en fonction de l’évolution et des attentes de chaque personne.

La santé mentale peut être altérée pour de multiples raisons. Par ailleurs, les conflits vitaux ou les réactions à des situations douloureuses que la vie nous réserve ne doivent pas être considérés comme des maladies, à moins que ces situations ne se prolongent dans le temps ou que leur intensité soit très grande.

homme en souffrance

Les déterminants de la santé mentale et des troubles mentaux comprennent pas uniquement des caractéristiques individuelles, comme la capacité de gérer nos pensées, nos émotions, nos comportements et nos interactions avec les autres. Ils comprennent également des facteurs sociaux, culturels, économiques, politiques et environnementaux tels que les politiques nationales, la protection sociale, le niveau de vie, les conditions de travail ou le soutien social communautaire.

Les autres facteurs pouvant causer des troubles mentaux sont le stress, l’hérédité génétique, l’alimentation, les infections périnatales et l’exposition aux risques environnementaux.

Comment la souffrance affecte-t-elle les troubles mentaux ?

Il existe des maladies qui se produisent avec la même fréquence dans presque toutes les cultures et tous les pays. Au contraire, il en existe d’autres qui sont davantage liées aux conditions sociales et familiales, culturelles, socio-économiques, etc. Il existe également des facteurs génétiques qui prédisposent à certaines maladies, ainsi que des facteurs liés au genre.

Cependant, lorsque les dommages sur la santé mentale sont très importants, cela est dû au fait que beaucoup de souffrance en résulte et que cette souffrance change la façon de vivre, de percevoir et de comprendre la personne. Par ailleurs, nous devons préciser que la souffrance peut trouver son origine dans divers motifs, biologiques, psychologiques ou sociaux.

femme en souffrance

Nous devons garder à l’esprit que toute personne peut, à un moment donné de sa vie, et dans certaines circonstances, souffrir d’une altération émotionnelle et d’une grande douleur pouvant affecter directement le cours de son existence. Cependant, pour que la maladie mentale apparaisse, elle nécessite en principe la présence d’autres facteurs l’influençant également, facteurs d’ordre biologique, psychologique ou sociaux, présents ou passés, qui génèrent une souffrance telle qu’il en résulte une maladie mentale.