7 leçons pour savoir aimer

11 janvier, 2020
Les leçons à retenir pour savoir aimer sont liées à quelques règles qui rendent nos attentes plus réalistes et nos actes plus engagés. Aimer est un véritable art, et tout art exige du temps et du travail.
 

Savoir aimer est un véritable art qui exige un travail sur soi, de l’expérience et de la bonne volonté. Car, parfois, même s’il y a de l’amour, la qualité de ce dernier n’est pas toujours la même. Certains sont des amoureux de l’amour. D’autres, eux, réussissent à transformer la vie de l’autre de manière positive et pour toujours. D’autres encore sont une tourmente, passagère ou durable. Il y en a aussi certains qui restent en couple uniquement par habitude.

Un amour évolué et mature est sain, au sens large du terme. Il enrichit significativement la vie des personnes impliquées et contribue au développement et à l’expansion de chacune.

Savoir aimer, cela implique de reconnaître les limites d’une relation et d’avoir atteint un certain niveau d’équilibre individuel. Il est aussi nécessaire d’apprendre à renoncer à des désirs impossibles et autres fantasmes romantiques.

Dans la suite de cet article, nous approfondirons 7 clés qui doivent être prises en compte pour savoir aimer. Lisez-nous !

 

1. La même expérience, des regards différents

La première des leçons à retenir pour savoir aimer consiste à comprendre que chaque personne est un univers unique. En amour, et plus particulièrement dans le cadre de l’amour de couple, parfois, il y a une soif démesurée de construire une identification mutuelle extrêmement forte.

Cependant, même si deux personnes partagent la même expérience, chacune d’elles la voit et l’assimile de manière différente. Cette diversité rend visible le fait toutes les deux ne font pas qu’un, mais qu’elles restent des individus séparés. Et ce n’est pas une mauvaise chose ; c’est même positif et normal.

Un couple apprenant à savoir aimer

 

2. Savoir aimer : les gens changent, une des leçons à retenir pour savoir aimer

La structure de notre personnalité est basique. Elle reste en essence, depuis l’enfance jusqu’à la vieillesse. Malgré cela, nous sommes aussi des êtres qui changent constamment. Le temps, les expériences ou encore les leçons que nous tirons nous font évoluer.

 

Savoir aimer, c’est comprendre cela ; autrement dit, accepter que l’on devra apprendre plusieurs fois à aimer la même personne. C’est ce que le père fait avec son fils, qui avait était un enfant et qui ensuite devient un adolescent. Au sein des couples, l’être idéalisé devient une personne réelle et il est nécessaire de tomber amoureux une nouvelle fois. C’est comme ça que ça marche.

3. Prendre soin de soi, c’est une manière de penser aux autres

Le premier amour qui doive être renforcé est celui que l’on se porte à soi-même. Pour savoir aimer les autres, il est d’abord nécessaire d’être relativement en paix et en harmonie avec soi. D’être conscients de qui nous sommes, de ce que nous aimons et de ce que nous méritons.

Tout ce que nous faisons pour nous, nous le faisons aussi pour les autres. Si nous sommes en paix avec nous-mêmes, nous pourrons apporter la paix aux autres. Si nous nous sentons bien avec nous-mêmes, nous pouvons accepter plus facilement les autres. Et Si nous prenons soin de nous, nous prenons aussi soin des liens que nous avons avec les autres.

 

4. Savoir aimer : la protection de l’intimité

Actuellement, il y a un désir collectif d’exposition. Beaucoup de personnes veulent montrer leur vie personnelle à un grand public et ont le sentiment qu’un tel comportement est valide. Il y a aussi une trop grande hâte, surtout dans le cadre des relations de couples, au moment de devenir intime avec l’autre.

Ces aspects très privés ou vulnérables de notre vie devraient être davantage protégés. Savoir aimer, c’est aussi faire preuve d’un peu de patience. Donner du temps au temps pour que les liens deviennent plus étroits et que le champ de l’intimité s’élargisse.

Protéger son intimité pour savoir aimer

5. Chacun a ses propres batailles

On dit chaque personne « porte sa croix ». Même si cela peut être une manière un peu dramatique de voir les choses, ce qui est certain, c’est qu’en essence, c’est vrai. Nous ne pouvons jamais comprendre toutes les luttes qu’une personne livre au quotidien.

 

Ce que l’on peut en revanche bel et bien faire, c’est prendre cela en compte pour comprendre que chacun a des difficultés qui lui sont propres et que cela génère en lui des tensions et des conflits.

6. Savoir aimer : en matière de relation, il n’y pas d’égalité totale

Les relations humaines ne sont pas des contrats commerciaux qui impliquent une équité totale en tout circonstance. Bien au contraire. La note prédominante est l’asymétrie, l’iniquité. La correspondance totale ne sera jamais atteinte.

Il y a des moments où l’un donne plus que l’autre, et ensuite, c’est le contraire qui arrive. Ainsi, nous ne pouvons pas compter les points et exiger de l’autre qu’il nous rende dans la même mesure lorsque nous lui donnons quelque chose. Savoir aimer, c’est donner le meilleur et accepter ce que l’autre peut et veut nous donner.

7. Il est nécessaire d’apprendre à dire adieu

Toute relation d’amour finit par se terminer à un moment ou à un autre. La présence d’autres personnes dans notre vie est toujours transitoire. Tôt ou tard, et pour des raisons diverses, il y aura un moment où nous ne pourrons plus compter sur leur compagnie.

 

D’où le fait qu’il soit important d’apprendre à dire adieu à ce que l’on a aimé. La douleur que cela implique ne se résout pas en évitant les liens d’amour, ni en essayant de les maintenir en vie au-delà du raisonnable. Perdre ceux que l’on aime est une réalité à laquelle personne n’échappe et qu’il est important d’apprendre à accepter.

Ces leçons à retenir pour savoir aimer sont des règles ou des guides, mais pas des normes. Il suffit d’essayer de les suivre, même si nous n’y arrivons pas complètement. Aimer, c’est aussi ça : travailler à être des personnes meilleures et rendre meilleures les personnes qui nous entourent.

 

 

 

  • Fromm, E., & Rosenblatt, N. (2000). El arte de amar. São Paulo^ eSP SP: Martins Fontes.