Test de personnalité de Myers & Briggs basé sur la typologie de la personnalité de Jung

30 décembre 2019
INTJ, ESTP, INFJ... Ces codes énigmatiques répondent à différents profils basés sur le célèbre "test de personnalité de Myers & Briggs". Cet instrument est basé sur une des théories les plus intéressantes de Carl Jung : les types psychologiques.

Le test de personnalité de Myers & Briggs est l’un des instruments de personnalité les plus populaires parmi la population. Bien qu’il ne soit pas accepté par l’ensemble de la communauté scientifique, puisqu’il ne s’agit pas d’un test répondant aux normes de fiabilité et de validité, il convient de noter que l’indicateur MBTI demeure extrêmement populaire.

Certains ont déjà lu des articles à propos de la personnalité de l’INFJ, ce profil caractérisé par l’introversion, l’intuition, le sentiment et le jugement. La personnalité de l’INFP, que Carl Jung appelait le « guérisseur », nous est peut-être aussi familier. Quoiqu’il en soit, il y a une évidence : ces lettres organisées en étiquettes telles que INTJ, ESTP, attirent notre attention et éveillent notre curiosité.

Nous ne nous trompons pas si nous disons que c’est encore l’un des instruments les plus utilisés malgré ses limites. C’est un inventaire d’auto-évaluation, c’est-à-dire que nous pouvons le faire nous-mêmes dans n’importe quel test en ligne et découvrir avec lui, quel est notre style de personnalité selon la norme élaborée par Katherine Briggs et sa fille Isabel Briggs Myers en 1942.

Cet instrument est basé sur l’ouvrage bien connu de Carl Jung intitulé « Les types psychologiques ». Rappelons que c’est Jung qui a introduit le premier les concepts d’introversion et d’extraversion, et qu’à partir de cette dichotomie, il a établi 8 types de personnalité. Le test de personnalité de Myers & Briggs s’inspire de cette typologie et l’enrichit encore. Apprenons donc à mieux connaître ce test.

« Ce n’est pas en regardant la lumière qu’on devient lumineux, mais en plongeant dans son obscurité. »

-Carl Jung-

Un test de personnalité

Test de personnalité de Myers & Briggs : objectif, caractéristiques et fiabilité

Quand Isabel Myers et sa mère Katherine ont découvert la théorie des types psychologiques de Jung, elles ont été fascinées. Un de leurs objectifs était donc d’appliquer cette théorie de façon pratique pour mieux comprendre les différences individuelles, pour approfondir la compréhension de la personnalité humaine et, par conséquent, pour faciliter une approche de notre potentiel et de nos limites.

C’est pendant la Seconde guerre mondiale que cet indicateur a commencé à être développé. Cependant, des articles intéressants avaient déjà été publiés tels que « Trouvez-vous en utilisant la boîte de la personnalité » et « De la barbarie« .

Ainsi, lorsque le test de personnalité de Myers & Briggs a été introduit pour la première fois, c’était dans l’objectif de faciliter les processus de sélection des emplois. Le but était d’aider les gens à choisir les emplois qui pourraient le mieux accroître leur bonheur et leur épanouissement personnel.

Toutefois, deux ans plus tard, cet instrument a été encore amélioré et un manuel d’utilisation a été publié. En 1956, l’indicateur a changé de nom pour prendre la forme actuelle (Myers-Briggs Type Indicator).

Que nous dit l’indicateur Myers-Briggs ?

Le test de personnalité de Myers & Briggs vous fournira des informations sur votre style de personnalité. Cet test décrit jusqu’à 16 typologies très spécifiques.

L’objectif du MBTI est donc de nous aider à faciliter la découverte de soi, à savoir comment nous traitons le monde, comment nous nous comportons, notre façon d’être dans nos relations, à connaître nos points forts afin d’opter pour des préférences professionnelles différentes, ou encore à connaître notre compatibilité avec d’autres personnes.

Le test de personnalité de Myers et Briggs

Quelles dimensions le test de personnalité de Myers & Briggs mesure-t-il ?

Ce test de personnalité est construit à partir de quatre échelles. Ce sont les suivantes :

Extraversion (E) – Introversion (I)

Il convient de noter que nous avons tous des traits d’extraversion et d’introversion. Cependant, nous avons toujours une plus grande tendance à l’exclusivité.

Détection (S) – Intuition (N)

Cette dimension renvoie à deux façons d’interagir avec ce qui nous entoure. Ainsi, les personnes qui préfèrent la détection ont tendance à porter une attention particulière à la réalité, et ce, par le biais de leurs sens.

Cependant, les intuitifs se laissent emporter par des facteurs plus abstraits, par des émotions, des schémas et des impressions. Ces derniers sont également plus imaginatifs et réfléchis.

Pensée (T) – Sentiment (F)

Cette dimension nous fournit des informations sur la façon dont nous prenons nos décisions. Certains sont plus logiques et objectifs (raison et pensée) et d’autres sont plus émotionnels.

Juger (J) – Percevoir (P)

L’échelle finale nous informe sur la façon dont nous interprétons notre environnement et dont nous décidons. Ainsi, il y a ceux qui font usage de jugements et choisissent toujours de prendre des décisions fermes. A l’opposé, il y a ceux qui sont plus flexibles, perceptifs, sensibles et adaptables.

Enfin, en fonction des résultats obtenus dans chacune de ces quatre dimensions, nous formerons un code, une série de lettres qui définiront notre style de personnalité. Ce sont les suivantes :

  • ISTP – L’artisan
  • ISFJ – Le protecteur
  • ISFP – L’artiste
  • INFJ – L’avocat
  • INFP – Le guérisseur
  • INTJ – L’architecte
  • INTP – Le penseur
  • ESTP – Le persuasif
  • ESTJ – Le Directeur
  • ICPF – Le brave
  • ESFJ – L’aidant
  • ENFP – Le champion
  • ENFJ – Le donneur
  • ENTP – Le convertisseur
  • ENTJ – Le commandant

 

Application et fiabilité du test de personnalité de Myers & Briggs

Comme nous l’avons souligné au début, le test de personnalité de Myers & Briggs n’est pas un instrument accepté par les experts. C’est un instrument populaire mais qui génère beaucoup de controverses. Pour commencer, ces descriptions sont un peu trop vagues pour décrire notre comportement.

A tel point que la communauté scientifique souligne que cet instrument s’inscrit dans ce que l’on appelle l’effet Forer. En d’autres termes, il suffit de nous donner une description pour parvenir à nous identifier instantanément.

D’autre part, il convient de souligner un autre aspect intéressant. Malgré ses critiques, sa faible fiabilité et sa validité, cet instrument est souvent utilisé dans le domaine professionnel.

Comme nous l’explique une étude d’Allen Hammer, dans de nombreux centres éducatifs, elle est généralement appliquée pour que les étudiants connaissent leurs vocations. C’est un test récurrent également dans le domaine du développement personnel, ainsi que ce test que ceux qui ont fait moins en ligne pour mieux se connaître.

Cependant, il sera toujours plus approprié qu’un professionnel spécialisé explique les résultats et, en fin de compte, offre une orientation adéquate. Quoi qu’il en soit, personne ne peut nier qu’il demeure une ressource attrayante et intéressante.

 

  • Fairfield, KD (2012). Indicador de tipo Myers-briggs (MBTI). En Casos y ejercicios de desarrollo y cambio organizacional (págs. 309–312). SAGE Publications Inc. https://doi.org/10.4135/9781483387444.n39
  • Greenhaus, J., Callanan, G. y Hammer, AL (2013). Indicador Myers-Briggs. En Enciclopedia del desarrollo profesional . SAGE Publications, Inc. https://doi.org/10.4135/9781412952675.n185