7 façons simples d'augmenter votre contrôle mental

Une façon d'acquérir un bon contrôle mental est de pratiquer la pleine conscience. Grâce à la pleine conscience, nous améliorons la qualité de nos pensées en nous concentrant sur le moment présent.
7 façons simples d'augmenter votre contrôle mental

Dernière mise à jour : 03 janvier, 2022

On l’appelle contrôle mental, autocontrôle ou maîtrise de soi. Dans toutes ses significations, il y a un fait sur lequel nous devons être d’accord : il n’y a pas de magie dans ce type de processus, mais beaucoup de psychologie. Nous sommes ici face à une capacité précieuse que nous devrions tous travailler à un moment donné, pour gérer notre monde intérieur d’une manière intelligente, constructive et utile.

On dit souvent que nous avons une véritable obsession pour le contrôle, même le contrôle de nous-mêmes. Or, il s’agit d’un objectif impossible à atteindre dans son intégralité (ce qui ne veut pas dire que nous n’avons pas de marge d’amélioration).

Le contrôle mental peut nous aider, entre autres, à réduire l’impact du stress. Plutôt que voir cette compétence comme une habileté presque surnaturelle, nous devons la comprendre comme une capacité qui, lorsqu’elle est placée en notre faveur, peut jouer un rôle dans l’équilibre et le bien-être.

Après tout, contrôler vos pensées est essentiel pour améliorer votre humeur, votre concentration et même votre productivité. Examinons plus de données à ce sujet.

« Celui qui conquiert les autres est fort ; mais celui qui se conquiert est puissant ».

-Lao Tsé-

1. La connaissance de soi augmente le contrôle mental

Des études telles que celle menée à l’UCL Institute for Cognitive Neuroscience, University College London, nous montrent quelque chose d’intéressant. Notre univers mental ressemble beaucoup à celui d’un ordinateur. Nous créons des connexions, les pensées voyagent à travers des impulsions électriques et, en même temps, nous disposons d’un cerveau hautement spécialisé.

Cependant, il y a quelque chose qui nous différencie clairement des machines : nos émotions et notre sens de la conscience.

  • La connaissance de soi est cette dimension avec laquelle nous nous connectons avec ce que nous sommes, ce que nous voulons, espérons et ce dont nous avons besoin.
  • Bon nombre de personnes ne sauraient pas identifier leurs motivations les plus profondes ou exposer ces réalités internes par lesquelles elles commencent, maintiennent ou mettent fin à leurs comportements/habitudes.
  • Ainsi, une stratégie clé pour augmenter notre contrôle mental (et notre bien-être) consiste à plonger en nous-mêmes. Savoir qui nous sommes, ce qui nous identifie et ce que nous attendons nous permet de trouver la motivation pour prendre le contrôle de notre vie.
femme tenant le cerveau

2. Désactivez le pilote automatique

Avancer en mode « pilote automatique », c’est traverser la vie sans trop prêter attention à quoi que ce soit, dans une dimension éloignée de la réalité. On passe d’une pensée à une autre et d’un comportement à un autre, sans avoir le moindre idée du pourquoi. On sent que la vie « nous emmène », même si on ne sait pas exactement où.

Il serait impossible d’être conscient de tout, tout le temps : nous serions pratiquement obligés d’abandonner notre vie mentale. On s’effondrerait. Ce qui est possible, en revanche, c’est de faire une pause, de s’arrêter en chemin pour voir où on en est et si on suit celui que l’on veut vraiment parcourir. Ces pauses se traduisent par une prise de conscience accrue et par un meilleur contrôle de l’esprit.

3. Ralentissez, appréciez le présent, prenez le contrôle

Apprendre à désactiver la pulsion d’une émotion n’est pas facile du tout. Surtout si nous avons été élevés dans un environnement qui n’accordait pas une grande importance au contrôle des impulsions. Peut-être que notre mode de vie actuel est régi par la précipitation, la demande, l’anxiété et le « je dois tout préparer pour demain ».

femme aux yeux fermés gardant le contrôle de l'esprit

Apprendre à être plus présent, à ralentir et à gérer nos émotions est un grand pas en avant. Une façon d’entraîner notre concentration mentale à apprécier l’ici et maintenant et d’augmenter le contrôle de l’esprit est de pratiquer la pleine conscience.

Des études telles que celle menée au Massachusetts General Hospital par le Dr Elizabeth A. Hoge nous montrent que cette discipline est très bénéfique pour réduire l’impact de l’anxiété et améliorer notre bien-être psychologique.

4. Mâchez et digérez la frustration

Qui n’a pas connu la frustration (ce sentiment que la réalité ne correspond pas à nos attentes, celle qui apparaît lorsque, malgré tous nos efforts, nous n’obtenons pas le résultat souhaité) ? Un amour qui n’a pas pu exister, une vocation qui n’a pas vu le jour, de l’argent dont on a besoin…

Les raisons peuvent être nombreuses. Nous sommes tous plongés dans une réalité qui nous oblige à constamment baisser les bras. C’est normal. Le fait est que certains l’acceptent et d’autres non.

Il n’est pas facile d’apprendre à accepter, à mâcher et à digérer la frustration. Si nous ne le faisons pas, la colère peut facilement envahir nos cœurs, nos esprits et nos vies. Il nous est également facile de devenir grincheux.

Ça n’en vaut pas la peine. Apprenons donc à gérer ces maux pour améliorer notre santé émotionnelle.

5. Sortez de votre zone de confort

Quitter la zone de confort apporte d’immenses avantages. L’un des plus importants est que cela nous aide à être plus flexibles et adaptables. Ceci, à son tour, stimule le développement de notre intelligence, à la fois logique et émotionnelle. Alors, finalement, presque sans nous en rendre compte, comme si c’était un effet secondaire de notre attitude, nous devenons plus tolérants et maîtres de nos propres émotions.

Pieds d'une personne entre les plumes

Nous ne sommes pas des machines et nous ne devons pas non plus « fonctionner » correctement tout le temps. Le sujet du contrôle mental doit toujours être considéré comme quelque chose de relatif, surtout lorsqu’il nous met beaucoup de pression.

6. Renforcez votre intelligence émotionnelle

De manière générale, l’intelligence émotionnelle fait référence à la capacité des personnes à reconnaître leurs propres émotions et celles des autres. Savoir percevoir les différents états émotionnels et les nommer de manière appropriée, ainsi que réguler des émotions pour s’adapter au contexte ou atteindre des objectifs.

Cela dit, en plus de la connaissance de soi, l’intelligence émotionnelle englobe également le développement de l’empathie et des compétences sociales, où chacun joue un rôle important dans la réalisation du contrôle mental.

7. Fixez-vous des objectifs réalistes

Se fixer des objectifs à court et moyen terme peut nous aider à renforcer le contrôle de soi car cela nous aide à rester concentrés sur notre objectif et favorise notre santé mentale. À ce stade, il est pertinent de souligner que ces objectifs doivent être clairs, réalistes et motivants. Sinon, nous serons plus enclins à la frustration.

Pour conclure, nous devons souligner que le contrôle de nos émotions augmente lorsque l’anxiété diminue. Quand nous avons appris des stratégies pour savoir exprimer l’énergie qui accompagne l’émotion d’une manière qui favorise nos intérêts et ceux de notre entourage.

Par conséquent, appliquons ces outils psychologiques au quotidien pour améliorer la qualité et le contrôle de nos pensées. L’effort en vaudra la peine.

Cela pourrait vous intéresser ...
La volonté et le contrôle de soi peuvent changer votre vie selon la science
Nos Pensées
Lisez-le dans Nos Pensées
La volonté et le contrôle de soi peuvent changer votre vie selon la science

Le contrôle de soi et la volonté sont deux forces inépuisables que nous devons utiliser au quotidien pour atteindre nos objectifs.



  • Monsell, S. (1996). Control of mental processes. In V. Bruce (Ed.), Unsolved mysteries of the mind: Tutorial essays in cognition (pp. 93–148). Hove, UK: Erlbaum.
  • Coltheart M (2006) What has functional neuroimaging told us about the mind (so far)? Cortex;42:323–331