Connaissance de soi : un chemin difficile et plein de satisfaction

22 avril 2019
Atteindre la connaissance de soi est un défi difficile, mais la satisfaction d'y parvenir justifie la rudesse de la route. Apprenez avec nous à vous connaître.

Dans le pronaos du temple d’Apollon de Delphes, on lisait l’inscription Gnothi Senitor, qui signifie littéralement « connais-toi toi-même ». Un message profond qui s’est transcendé au fil du temps et que l’on retrouve dans un grand nombre d’œuvres d’auteurs grecs. Même s’il est vrai que sa plus large diffusion correspond à Platon, qui l’inclut dans ses dialogues.

La connaissance de soi est le support et la porte qui ouvre la voie à la réalisation de soi. C’est ce processus de réflexion par lequel nous nous connaissons nous-mêmes au fil du temps et qui nous permet d’être conscients de notre gamme inhérente de défauts, de vertus et de toutes les qualités présentes entre chacun de ces deux extrêmes.

Quel est l’intérêt d’apprendre à se connaître ?

Se connaître soi-même est le point de départ pour prendre des décisions visant à améliorer son bien-être et à s’améliorer jour après jour. Parce que ceux qui se connaissent savent ce qui les rend heureux. Quels sont leurs besoins. Et jusqu’où ils peuvent aller. De plus, tout cela influence l’estime de soi et la capacité à se maîtriser.

La connaissance de soi influence également la connaissance de ses droits, devoirs et responsabilités. D’une manière ou d’une autre, elle offre une vision plus large et plus sincère de soi, ce qui implique la possibilité de renforcer son estime de soi, si elle est affaiblie.

Cependant, l’un des aspects les plus importants est que se connaître soi-même implique moins d’impulsivité et une plus grande conscience des sentiments, des pensées et des actions. D’une manière ou d’une autre, cela nous influence de garder à l’esprit les conséquences de nos actions ainsi que tout ce que nous vivons.

Se connaître soi-même est une stratégie personnelle puissante d’adaptation à l’environnement psychosocial et d’acceptation de soi, sans doute l’une des compétences les plus profitables pour tout être humain.

connaissance de soi et bonheur
Comment parvient-on à la connaissance de soi ?

En général, les gens ont tendance à penser qu’ils se connaissent bien, qu’ils savent vraiment comment ils sont, mais la réalité est parfois toute autre.

Apprendre à se connaître soi-même n’est pas une tâche simple et peut prendre des années. Il est même fort possible que nous ne nous connaissions peut-être jamais complètement. De fait, les expériences nous changent. Nous ne sommes pas les mêmes aujourd’hui que ceux que nous étions il y a quelques années et nous ne sommes pas non plus les mêmes que demain.

Nous sommes en constante évolution et, au cours de notre vie, nous subissons toutes sortes de transformations en relation avec notre façon de penser, d’agir et de comprendre notre propre existence.

Ainsi, la première exigence pour se connaître soi-même est d’être honnête avec soi-même. Pour ce faire, nous devons nous libérer des pièges de l’auto-illusion et des mécanismes que nous mettons en place pour nous protéger de temps à autre. Il s’agit de développer une capacité d’analyse profonde et d’essayer de puiser dans notre essence, qui va bien au-delà de ce que nous nous croyons être.

Les phases du processus de connaissance de soi

  • L’auto-perception : elle suppose l’observation passive, bien que réaliste et intime de notre être.
  • L’auto-observation : il s’agit d’analyser nos actions et nos comportements afin de comprendre la raison de notre comportement.
  • La mémoire autobiographique : il s’agit de revoir l’ensemble des souvenirs et des expériences vécues, le long de notre ligne de vie. De cette façon, il sera plus facile de se rappeler ce qui nous est arrivé dans le passé. A un moment et à un endroit précis.
  • L’estime de soi : cette phase correspond à la révision de l’amour propre. A la façon dont nous nous valorisons et dont nous nous méprisons. D’une manière ou d’une autre, se connaître soi-même nous donne une carte de l’amour que nous avons envers nous-mêmes. Elle nous permet de comprendre si nous devons investir davantage d’amour en notre for intérieur.
  • Le concept de soi : il s’agit de l’ensemble des caractéristiques qui composent l’image de soi. Cette dernière est générée par des jugements de valeur.
  • L’acceptation de soi : après les phases précédentes où l’on réfléchit sur sa propre existence et ses sentiments, le moment est venu de s’accepter soi-même. De se regarder dans le miroir. Et de se reconnaître soi-même tels que nous sommes. Ce n’est qu’ainsi que le cycle de maturation et de connaissance de soi culminera.

« Nous sommes ce que nous pensons. Tout ce que nous sommes résulte de nos pensées. Avec nos pensées, nous bâtissons notre monde. »

-Bouddha-

connaissance de soi et concept de soi

D’un autre côté, poser des questions importantes et de grande portée peut nous aider à marcher sur le chemin de la connaissance de soi. Par exemple, qui suis-je ? Ou quels sont mes buts et objectifs ? Voici des questions importantes qui nous fournissent des informations sur nous-mêmes.

La pratique de la pleine conscience est aussi un bon outil. En effet, elle nous permet d’atteindre des états de calme et de sérénité. A partir desquels nous pouvons approfondir en nous.

Comme on peut le constater, apprendre à se connaître soi-même n’est pas facile. Plonger dans nos profondeurs. Accepter tout ce que nous sommes et ce que nous ne sommes pas. Cela demande du temps. Des efforts. Mais surtout, de la sincérité. Des aspects que tous les gens ne sont pas prêts à assumer. Pourtant, il suffirait qu’ils se lancent pour entreprendre l’un des voyages les plus fascinants que la vie peut nous offrir.