7 drames psychologiques que le cinéma nous a montrés

Un film est un moyen de s'interroger sur diverses problématiques qui nous préoccupent depuis toujours. Cette sélection de films ne vous laissera sans aucun doute pas indifférent.
7 drames psychologiques que le cinéma nous a montrés

Dernière mise à jour : 31 octobre, 2021

Les drames psychologiques au cinéma défient le spectateur et lui font penser à des questions importantes. Ils peuvent déclencher une série de questions existentielles dans les jours qui suivent, et même modifier notre humeur. En ce sens, un bon drame est capable de nous ébranler et de laisser une empreinte émotionnelle intense.

Les bons drames psychologiques à l’écran fonctionnent comme de véritables joyaux socratiques pour remettre en question diverses questions d’une extrême importance dans notre monde. Dans cet article, nous vous proposons de voir quelques drames psychologiques de différents thèmes.

Les meilleurs drames psychologiques pour voir et questionner notre société

Dans cette section, nous vous proposons deux drames psychologiques qui montrent ce qu’une société peut faire de ses citoyens.

Joker par Todd Phillips

C’était la sensation de 2019 et cela provoqua l’avènement du monde étrange que nous vivrions des mois plus tard. Un monde où les inégalités, le manque de ressources de santé publique et la négligence de la santé mentale placent ses citoyens à la limite de ce qui est supportable.

Le personnage d’Arthur Fleck nous était si proche que nous en avons ressenti de l’étrangeté. Nous avons reconnu dans sa folie une grande partie de ce que nous ressentons au quotidien dans cette société capitaliste, qui s’attaque aux plus faibles et dans laquelle vous n’êtes “personne” si vous ne possédez pas “quelque chose”.

De sorte que le Joker de Tod Philipps est notre premier choix de drame psychologique. Il parcourt notre conscience du monde, du général au particulier.

Un an après sa sortie, les questions qu’il souleva restent d’actualité. Et le monde ressemble un peu plus à cette ville de Gotham, pleine de chaos et de tristesse.

The Truman show de Peter Weir

Le documentaire Netflix “Le dilemme des médias sociaux” nous déconcerta. Notamment car il nous place au centre de la bulle. Cela nous fait comprendre que nous ne sommes rien de plus qu’un produit derrière une technologie qui utilisa la psychologie pour nous contrôler et nous rendre, en partie, plus malheureux.

C’est pourquoi il est important de se souvenir de l’impact qu’eut The Truman Show lors de sa première. Cela semble aujourd’hui être tout sauf une histoire de science-fiction.

Un film qui nous fait repenser les limites de la vie privée et si nous ne sommes pas devenus nous-même, à travers l’utilisation de plateformes diverses, un spectacle pour le plus grand plaisir des autres, qui ne savent pas vraiment qui nous sommes vraiment.

Drames psychologiques au cinéma : les dilemmes moraux

Certains drames psychologiques au cinéma traitent de dilemmes moraux qui nous concernent tous. Leurs arguments nous attristent et nous remplissent d’indignation.

Le secret de Vera Drake par Mike Leigh

La performance impressionnante d’Imelda Staunton lui valut l’Oscar de la meilleure actrice. Auquel s’ajoutent d’autres prix tels que celui du meilleur réalisateur et du meilleur scénario original.

Vera Drake est une femme d’âge moyen qui se dédie à sa famille et à sa mère malade. Elle est adorée dans son environnement, car elle est considérée comme une femme noble et dévouée aux autres. Vera travaille en faisant des ménages et, même en étant une personne de classe économique inférieure, elle est une femme vive qui respire le bonheur. Sa famille est unie et son mariage est béni par un amour pur et solide.

Ce que sa famille (ni le spectateur) n’attend pas, c’est que Vera pratique des avortements clandestins sans recevoir aucune compensation financière pour cela. Vera estime qu’il est de son devoir d’aider les femmes à corriger ces petits “retards” de leurs règles. Elle-même n’admet en effet pas qu’elle réalise des avortements.

Dans le film, vous pouvez voir comment des femmes de toutes conditions et de tous niveaux socio-économiques viennent voir Vera et font confiance à son travail et sa douceur lorsqu’il s’agit de les aider. Cependant, un incident mettra tout en lumière. Nous verrons comment l’hypocrisie de la société condamnera Vera alors qu’en réalité, ils devraient la remercier pour ce qu’elle fait et la manière dont elle le fait.

Mar adentro par Alejandro Amenábar

C’est l’un des classiques du cinéma espagnol, basé sur une histoire vraie qui a ému tous les Espagnols. Javier Barden incarne Ramón Sampedro, un homme qui, après avoir heurté un rocher dans la mer, reste tétraplégique pendant 30 ans.

Ne pouvant plus supporter cette situation, il demande l’aide de sa voisine Rosa (Lola Dueñas) pour obtenir l’euthanasie et d’une avocate pour soutenir sa cause (Belén Rueda). Le film, inévitablement, soulève de multiples questions morales.

L’autonomie et le droit au destin de chacun doivent être respectés, mais il ne fait aucun doute que l’euthanasie implique un dilemme éthique selon comment et dans quelles conditions elle se réalise.

Drames psychologiques au cinéma : mauvais traitements et abus

Sans aucun doute, les drames psychologiques qui peuvent avoir le plus d’impact émotionnel sur nous sont ceux liés à la maltraitance des personnes. Ce sont des films qui nous montrent le visage le plus terrifiant de l’être humain et dans lesquels nous ne voudrions jamais nous refléter.

Sleepers de Barry Levinson

Sleepers fait partie de ce groupe de films des années 90 qui, sans pouvoir être considéré comme un chef-d’œuvre, est l’un des films qui entrent toujours dans la liste des films impressionnants à voir. Bien qu’il ait un thème très difficile, son incroyable casting d’acteurs et son évitement de la morbidité facile en font, pour ainsi dire, un film “facile” à regarder.

John, Lorenzo, Michael et Tommy sont quatre amis d’un bidonville de New York. Leur seul soutien et guide spirituel est le curé de la paroisse Robert Carrillo (Robert de Niro). Robert est un travailleur social et presque un père pour les garçons, qui ont des situations difficiles à la maison.

Un après-midi, les garçons volent un lourd chariot de crème glacée. La chance ne semble pas être avec eux car, après avoir été incapable de supporter le poids du charriot, ce dernier descend les escaliers du métro. Un homme fini écrasé par le chariot devant le regard étonné des quatre enfants. À cet instant, leur destin va changer.

Les quatre garçons entreront dans un centre pour mineurs où ils vivront des expériences qu’aucun enfant ne devrait jamais vivre. Des années plus tard, un meurtre et un complot judiciaire uniront les quatre amis.

Dancer in the dark par Lars Von trier

Il est très rare qu’un film de Lars Von Trier nous laisse indifférent. Amateur de drames, il tente de se surpasser dans la façon dont il les tourne et dans son intrigue.

Compte tenu du fait que la chanteuse Björk n’avait jamais joué auparavant, le public pouvait douter du film. En effet, l’interprétation de cette dernière constituait près de 90% de la puissance du film.

Heureusement, la chanteuse montra qu’elle était non seulement particulièrement douée pour la chanson, mais aussi pour le cinéma. Dancing in the dark est une histoire d’innocence, de mal et de cupidité, dans une égale mesure, et qui ne déçoit pas dans son final.

Drames psychologiques à contenu existentiel

Les drames psychologiques peuvent traiter de nombreux thèmes à la fois, mais c’est parfois la perte du sens de l’existence qui entoure le film.

Le pianiste de Roman Polanski

Wladyslaw Szpilman (Adrien Brody) est pianiste pour une station de radio juive polonaise qui voit Varsovie changer progressivement alors que la Seconde Guerre mondiale commence. Szpilman est contraint d’entrer dans le ghetto de Varsovie, mais est ensuite séparé de sa famille lors de l’opération Reinhard.

À partir de ce moment jusqu’à la libération des prisonniers du camp de concentration, Szpilman se cache à divers endroits parmi les ruines de Varsovie. Pendant ce temps, nous verrons comment la désolation la plus absolue se pose sur un homme, dépourvu de tout ce qui le caractérisait en tant qu’être humain.

Le pianiste est une réflexion sur la façon dont l’humanité est capable de commettre les pires crimes pour se défendre d’elle-même. Il raconte également comment un homme sans espoir qui ne trouve aucun sens à quoi que ce soit dans son existence peut ressusciter à travers quelques simples notes de piano.

Ce type d’arguments nous permettent d’apprendre différentes perspectives sur un sujet et de découvrir la richesse des nuances d’une histoire. Car le cinéma n’est pas seulement un art ou un divertissement, c’est aussi un atelier d’apprentissage émotionnel.

Cela pourrait vous intéresser…

Cela pourrait vous intéresser ...
L’Armée des 12 singes : une dystopie d’actualité
Nos Pensées
Lisez-le dans Nos Pensées
L’Armée des 12 singes : une dystopie d’actualité

L'Armée des 12 singes est un film d'anticipation culte, qui traite notamment d'une pandémie et de l'effondrement de la société.