7 clés bouddhistes pour faire face aux situations difficiles

10 mai 2019
Les bouddhistes soulignent que pour faire face aux moments difficiles, le mieux n'est pas de lutter contre le courant, mais de devenir flexible et intelligent pour que la solution elle-même naisse de l'adaptation et de l'optimisation de nos ressources.

Il faut plus que de la bonne volonté et une bonne attitude pour faire face aux situations difficiles ; cependant, cela peut être très utile lorsque le cas se présente. La vie elle-même ne suit pas un scénario facile à interpréter. Contradictions, carences, désirs insatisfaits sont des éléments qui font partie de notre paysage quotidien. Une caractéristique de la névrose est de penser que l’on a des problèmes, mais pas les autres.

Les bouddhistes ont une façon différente de voir les problèmes. Contrairement aux Occidentaux, ils n’insistent pas pour les nier ou essayer d’en sortir le plus vite possible. Leur attitude est plus adaptative et ils ont donc des clés importantes pour faire face à ces situations difficiles.

Il y a différents types de situations. C’est une chose de composer avec un smartphone qui ne fonctionne pas et une autre de devoir composer avec un divorce ou le décès d’un être cher. Cependant, les bouddhistes nous enseignent que les deux situations sont l’occasion de développer des compétences indispensables qui nous aideront à faire face aux autres moments difficiles qui surgiront indubitablement dans notre existence. C’est ce qu’ils recommandent.

1. Ne luttez pas contre le courant

Ne le faites pas, surtout si le courant est fort. Une façon intelligente de faire face aux situations difficiles est de ne pas s’y opposer. Lorsqu’il y a des circonstances défavorables, la tentation de dépenser une énergie folle à essayer d’éviter l’inévitable est grande.

L’acceptation est l’une des grandes étapes pour résoudre un problème, la première nécessaire pour reconnaître ses limites. Admettre que les choses sont telles qu’elles sont, aussi contraires que soient nos désirs. Cette acceptation nous épargne des efforts inutiles et nous place dans une perspective plus réaliste et positive.

calme dans les situations difficiles

2. Regardez vers l’intérieur, un début pour faire face aux situations difficiles

Il est facile d’être tenté d’expliquer des situations complexes en termes de facteurs externes. Il est vrai que de nombreuses difficultés sont influencées par des facteurs indépendants de notre volonté. Cependant, c’est nous et nous seuls qui choisissons la manière dont nous allons réagir.

Dans chaque situation, aussi difficile soit-elle, il y a toujours quelque chose que nous pouvons faire, en particulier dans notre monde intérieur. Avant de chercher des coupables ou d’accuser la fortune de nous tourner le dos, essayons de répondre à la question de savoir comment ouvrir un espace en nous à ces expériences difficiles pour qu’elles ne nous polluent pas.

3. Sachez que toute erreur ou privation entraîne un processus d’apprentissage

Pour faire face aux situations difficiles, essayons d’arrêter de les considérer comme quelque chose d’indésirable, digne d’être éradiqué le plus tôt possible. Bien au contraire. Souvent, l’extrême facilité ou l’extrême confort ne font que nous vaincre à petit feu.

Une situation difficile est toujours une occasion d’apprendre. Soit sur nous-mêmes, soit sur la réalité extérieure. La douleur révèle de nouvelles facettes de la vie, de notre moi intérieur ou de ceux qui nous entourent. Il est important d’en tenir compte.

4. N’oubliez pas que ce qui doit arriver arrive

Tout ce qui arrive est le résultat de multiples facteurs qui se sont réunis pour que cela se produise. De même qu’aucun grand triomphe n’arrive sans raison, aucune difficulté ou perte ne survient par hasard. Le monde fonctionne comme il se doit.

Le maintenant une synthèse de l’hier. Chaque fait et chaque être humain est le fruit de tout ce qui le précède. Par conséquent, ce qui doit arriver arrive, ni en mieux ni en pire, mais comme cela devait se passer. Si nous pouvons visualiser les faits dans cette perspective, nous pouvons les accepter et mieux les intégrer dans notre histoire personnelle.

5. Tout se joue maintenant

Les situations difficiles sont elles-mêmes un appel au changement. Il y a une erreur, un point de vue erroné ou une action qui a donné lieu à une situation que nous jugeons problématique.

Par conséquent, la chose la plus appropriée est d’apporter des changements en nous-mêmes, ici et maintenant. Il n’est pas conseillé d’attendre que la tempête passe avant d’agir. C’est au milieu d’une tempête que nous devons mobiliser nos ressources pour y faire face.

situations difficiles

 

6. Cherchez le chemin du rire

Le meilleur antidote au désespoir et au pessimisme est le rire. Le rire devient encore plus précieux lorsque toutes les portes semblent fermées ou que les problèmes semblent nous empêcher d’affronter sereinement la réalité.

Dans de telles situations, le rire est une bénédiction. Il est probable que celui-ci ne surgisse pas spontanément et, par conséquent, il faut le chercher. Réfléchissez un instant : quelles situations vous font sourire ? Ce sont ces situations desquelles vous devez vous rapprocher.

7. Ne vous laissez pas victimiser

La victimisation procure un certain plaisir à ceux qui l’utilisent. Elle génère des avantages, mais ceux-ci sont faux. La victimisation suppose de renoncer à l’aspiration d’assumer un contrôle total sur soi et à essayer de mettre en œuvre des stratégies d’adaptation efficaces avec les ressources dont nous disposons.

Le fait de se victimiser ne fait que prolonger les difficultés et nous priver d’autonomie. À long terme, elle ne résout rien, mais au contraire, elle contribue à notre stagnation. Ce n’est pas une option raisonnable, car à long terme, elle ne fera que nous apporter de plus en plus de limitations.

La chose la plus importante à propos de ces conseils bouddhistes pour faire face aux difficultés est qu’ils sont des critères sains pour encourager la patience, renforcer le pouvoir que nous avons sur nous-mêmes et tolérer les mauvais moments. Car nous devons faire ressortir le meilleur en eux.

 

Varela, F. (2010). El fenómeno de la vida. Comunicaciones Noreste Ltda.