7 caractéristiques qui définissent les personnes qui ont besoin d’amour

16 janvier 2019
Ceux qui ont un besoin anxieux d'amour portent probablement un manque affectif depuis leur plus tendre enfance. S'ils ne sont pas traités, ils peuvent perpétuer cette longue chaîne de désamour.

Les personnes qui ont besoin d’amour sont celles qui ont probablement grandi privées d’affection et de proximité émotionnelle. Celles qui attendaient la chaleur des bras, le soutien de mots chargés d’amour ou qui ne se sentaient tout simplement pas suffisamment entourées par les gens qui les entouraient.

Les personnes qui ont connu un manque d’affection grandissent en attendant de voir leurs blessures se refermer. Le problème, c’est qu’elles croient souvent que d’autres s’en chargeront mais, en réalité, c’est par l’acceptation et la construction d’un amour-propre indéfectible qu’elles peuvent les guérir. D’où la nécessité d’être aimé. Bien qu’en principe il n’y ait rien de mal à chercher l’amour avec engagement, dans ce cas il y a une distorsion qui mène à un faux but : compenser le manque d’amour de l’enfance et réparer les dommages de l’amour de soi, causés précisément par ce manque, dans les bras d’une autre personne.

« Ce que nous sommes, nous le devons à l’affection. Les jours de notre existence se passent grâce à l’affection. »

-Dalai Lama Lama Tenzin Gyatso-

Ainsi, les personnes qui ont besoin d’amour finissent souvent par générer des situations qui, loin de combler leur vide, l’augmentent et lui permettent de s’approfondir. C’est un état psychologique complexe qui nécessite une aide professionnelle. Voici les sept caractéristiques principales qui définissent cet état de besoin pressant d’amour.

1. Une obsession pour l’affection

Pour ceux qui ont besoin d’amour, l’affection a des dimensions disproportionnées. Ils en viennent à croire que tout le reste est hors de propos. Quand ils reçoivent des expressions d’affection de quelqu’un, c’est un véritable feu intérieur qui naît en eux.

Ils ont de la difficulté à laisser l’affection venir naturellement. La possibilité de recevoir de l’affection de quelqu’un les rend très anxieux. Ils s’excitent et sont terrifiés en même temps. Ils ont tendance à transformer l’affection en obsession.

besoin d'amour et manque d'affection

2. Un besoin de contrôle de l’autre

Une caractéristique très commune des personnes qui ont besoin d’amour est que lorsqu’elles trouvent de l’affection chez quelqu’un, elles deviennent possessives et ressentent le besoin de contrôler leur partenaire. Leur but n’est pas de contrôler la vie d’une autre personne, mais plutôt d’éviter de souffrir à cause de cette personne.

De manière inconsciente, elles ont tendance à croire que si elles gardent leur partenaire sous contrôle, elles ne seront pas à nouveau abandonnées. La peur d’être abandonné ou trahi, fruit de leurs blessures, les conduit à une soif de domination qui, précisément, peut conduire à l’usure de la relation et à la rupture.

3. Une exigence élevée

Pour quelqu’un qui n’a pas reçu d’amour authentique, il est très difficile de croire que quelqu’un d’autre l’aime. C’est pour cette raison que ces personnes exigent des démonstrations constantes d’affection. Cela les rend très exigeants avec leur partenaire, ou avec les personnes avec lesquelles elles entretiennent un lien affectif.

Cela se traduit par des demandes de preuves et des récriminations continues. « J’avais besoin que tu sois là, mais tu ne l’as pas été. » « C’est comme si elles ne pouvaient concevoir l’amour que comme un sentiment absolu et inconditionnel, quelque chose que même une mère ne peut prodiguer.

4. Elles mendient de l’affection

Les gens qui ont besoin d’amour sont très exigeants mais, en même temps, trop permissifs. Ils prennent généralement plus que leur part. N’importe quelle situation vaut mieux que celle qui pourrait amener à perdre l’être cher et, par conséquent, ils deviennent capables de s’oublier totalement.

S’ils voient des signes que l’autre s’éloigne d’eux, ils sont capables de tout faire pour ne pas le perdre. Ils sont convaincus qu’ils valent très peu et que seul l’autre donne un sens à leur vie. C’est pourquoi ils en viennent à pouvoir tolérer des abus, si toutefois ils se produisent.

besoin d'amour et peur de l'abandon

5. Elles se sacrifient

Les personnes qui n’ont pas été assez aimées perçoivent l’amour avec une vision dramatique et douloureuse, sans que cela soit nécessaire. Elles sont si reconnaissantes que quelqu’un les aime qu’elles n’épargnent pas la possibilité de faire des sacrifices pour cette personne qui leur prodigue de l’affection.

Parfois, l’amour implique des sacrifices, c’est vrai. Mais dans ce cas, les choses sont poussées à l’extrême. Et l’extrême signifie agir comme si l’autre était le seul à avoir des droits et des privilèges. Comme si le seul devoir de l’autre était de recevoir et non de donner.

6. Elles ne se font pas confiance

Peu importe leurs efforts, ceux qui ont véritablement besoin d’amour ne peuvent pas faire confiance à l’autre. Ils ont une suspicion qui imprègne de bout en bout leurs liens d’amour. Ce à quoi ils s’attendent, ce n’est pas d’être aimés, mais d’être abandonnés ou blessés.

La méfiance qu’ils éprouvent est si forte qu’ils en viennent à voir en noir ce qui est blanc, en négatif ce qui est positif. Ils insistent pour trouver des arrière-pensées, des intentions cachées ou la preuve d’un complot. Cela fait partie de leur besoin brutal de ne pas être blessé.

7. Elles tolèrent l’intolérable

Ce qui est intolérable, ce sont la maltraitance et toutes les formes d’abus. Malheureusement, le cercle vicieux du manque d’affection conduit beaucoup de gens, dépourvus d’amour, à admettre un tel comportement chez ceux avec qui ils croient avoir un lien d’amour.

En réalité, ils ne parviennent pas à définir où se situe la frontière entre un désaccord ou un conflit et une situation abusive. Parfois, ils se fâchent pour une bagatelle. En même temps, ils peuvent admettre que les autres violent leur intégrité physique ou psychologique.

Tous ces schémas constituent une situation paradoxale. Les personnes qui ont besoin d’amour devraient trouver cette affection pour qualifier le vide qui les habite. Mais le manque d’amour pour eux-mêmes les conduit, encore et encore, à tomber dans les griffes de l’absence d’amour. C’est pourquoi, dans ces conditions, une intervention professionnelle est nécessaire.

 

Loredo-Abdalá, A., Trejo-Hernández, J., & Bustos-Valenzuela, V. (1999). Maltrato al menor: Consideraciones clínicas sobre maltrato físico, agresión sexual y deprivación emocional. Gac Med Mex, 135, 611-20.