Dharma, un chemin vers l’entendement et le sens vital

· 6 novembre 2018
Avez-vous déjà entendu parler du Dharma ?

Peu de mots ont un champ sémantique aussi large et complexe que le mot Dharma. Tous ses sens confluent vers le même chemin. Un chemin qui nous mène vers ce qui est vrai. Vers ce qui a un sens. Vers ce qui est correct. Il nous pousse à faire ce qui est juste selon la loi de la nature et notre destin.

S’il y a une chose que nous ne pouvons pas nier, c’est que depuis quelques années, nous voyons la spiritualité s’éveiller à nouveau. Cependant, cet éveil arrive avec d’autres teintes dues à cette génération new age qui a gribouillé et déformé certains concepts. Avec ce désir de s’adapter à tout ce vaste monde philosophique contenu dans les religions dharmiques, quelques idées ont été perdues en chemin.

Penser que le Dharma est la vision positive du Karma en est un exemple. Comme si ces deux concepts s’opposaient ou étaient complémentaires. Une autre idée incorrecte est de croire que ce concept fait référence à un ensemble de lois religieuses qu’il faut suivre pour mener notre spiritualité à un autre niveau. Ou pour nous transcender. Le Dharma décrit en réalité le comportement naturel et inné des choses et de chacun des aspects qui compose l’univers (êtres humains inclus).

« Dharma est la discipline qui consiste à vivre la vérité; il ne s’agit pas de connaître ou de lire la vérité. De la commenter ou de la discuter. Ce n’est ni sa logique, ni son raisonnement. »

-Yogi Bhajan-

dharma

Qu’est-ce que le Dharma ?

Lorsque vous faites ce que vous aimez et vous sentez heureux grâce à cela, lorsque vous réalisez n’importe quelle tâche avec passion sans rien recevoir en retour, lorsque vous n’êtes pas conscient du temps et ce que vous faites influence les autres, voilà ce qu’est le Dharma. Nous pourrions dire que cette définition aussi élémentaire nous rappelle d’une certaine façon le terme flow inventé par Mihaly Csikszentmihalyi dans les années 90. Pourquoi? Parce qu’ils partagent tous deux une même idée: celle de construire une vie avec un sens.

Cette doctrine recherche par-dessus tout quelque chose. Nous transmettre les principes sur lesquels s’érige l’harmonie de la vie. Ceux que nous devrions travailler au quotidien. Les voici :

  • Artha. Trouver notre cause, notre but dans la vie, ce qui nous motive et nous passionne
  • Dharma. Mener notre vie avec éthique, en sachant ce qui est correct
  • Kama. Ressentir du plaisir dans ce que nous faisons
  • Moksha. Atteindre la libération

Les britanniques ont colonisé l’Inde et ont essayé de comprendre les traditions des natifs. Ils ont alors eu de sérieux problèmes pour savoir exactement ce qu’était le Dharma. Leur plus grande erreur a été de croire qu’il s’agissait d’une religion. Ils ont oublié que la religion ne s’applique que chez les êtres humains. Or, le Dharma désigne la vérité, ce qui est déjà présent. C’est l’essence de chaque plante, la fonction de chaque étoile, de chaque trace de lumière, de chaque électron, de chaque fragment qui compose le sable d’une plage… Nous avons tous notre vérité interne, notre chemin, notre nature.

 

« Le Dharma devrait être aussi beau et aussi naturel. Si la nature est éveillée quel que soit l’endroit où nous soyons, alors les êtres humains méritent la même chose. S’éveiller ne devrait pas être une lutte. »

-Bouddha-

Une vie avec un sens, une existence avec un but

Dans les traditions dharmiques, la personne qui n’agit pas avec droiture, qui fait du mal à d’autres ou qui essaye d’être quelqu’un qu’elle n’est pas au lieu de s’accepter génère en elle ce que l’on connaît sous le nom d’a-dharma. Il s’agit d’une sorte d’absence d’harmonie, d’attentat contre la nature, d’une rupture dans les lois du destin. C’est ce que nous révèle le Rigveda (ou Rgveda), le plus vieux texte d’Inde écrit en sanskrit, qui reprend une série d’hymnes permettant de mieux comprendre ce qu’est le Dharma.

Ceux qui agissent en équilibre avec eux-mêmes, qui obéissent, comprennent et pratiquent leur Dharma tirent des bénéfices de l’ordre cosmique. Celui-ci leur apporte du bonheur, une sorte d’extase mystique qui leur permet de se sentir comblés et épanouis.

On nous explique dans ces textes ancestraux que Bouddha, pour que chacun de nous atteigne cet ordre et équilibre interne, a fait tourner une très belle roue dorée afin de diffuser les enseignements du Dharma. Nous connecter à ces enseignements et les accepter nous permet de libérer notre esprit pour atteindre cette illumination. Cette vérité que nous portons tous au plus profond de nous.

dharma

La roue du Dharma ou dharmachakra est sans aucun doute le symbole le plus ancien et le plus utilisé par une grande partie des philosophies orientales. C’est par exemple le cas du bouddhisme, de l’hindouisme et du jaïnisme. Son mouvement, son tracé fait écho à nos conditions personnelles, nos besoins et nos caractéristiques karmiques. Savoir écouter la voix du Dharma n’est pas une chose aisée pour la majorité d’entre nous. Trouver notre vérité et connaître notre but réel dans ce monde peut nous prendre toute une vie…