6 techniques de motivation au travail

· 1 septembre 2018

La motivation au travail est un aspect important dans le développement de notre vie professionnelle. Même si c’est un élément qui devrait être présent d’emblée, la réalité est toute autre. Très souvent, la motivation est largement absente. Mais, bonne nouvelle! Dans ces cas, nous parlons d’un élément psychologique qui peut s’améliorer si nous procédons à quelques changements. 

Nos émotions sont liées au développement de nos fonctions dans notre travail; elles sont aussi extrêmement liées à la motivation. Malheureusement, il existe un pourcentage élevé de travailleurs qui ne se sentent pas comblés par le travail qu’ils réalisent. C’est sans aucun doute l’un des facteurs qui pénalisent le plus leur motivation au travail.

Techniques de motivation au travail

L’utilisation de techniques permanentes de motivation au travail nous permettra de découvrir le type de postes que nous désirons le plus, la façon dont nous pouvons faire correspondre notre travail et nos goûts… Et comment faire pour que ceux qui travaillent avec nous soient motivés par leurs tâches.

motivation au travail

1. Insérer correctement le travail à son poste de travail

Une bonne insertion de l’employé à son lieu de travail implique un placement idéal selon ses connaissances et ses capacités. Les valeurs les plus appréciées sont la confiance et l’autonomie au moment de travailler. Cette autonomie favorise une plus grande implication et un plus grand engagement, ainsi qu’une auto-évaluation. Elle stimule les habiletés à chercher des solutions aux problèmes quotidiens. Par ailleurs, en appliquant ce principe, nous donnons une place au travailleur, en créant un environnement émotionnel qui favorise son développement.

2. Établir un bon plan de prévention de risques professionnels

Le plan de prévention de risques professionnels et la promotion de la santé doivent faire partie de l’entreprise. Non pas en tant qu’actions externes mais en tant que point de vue basé sur le confort et l’atténuation des niveaux de stress. Sans négliger l’hygiène et d’autres facteurs directement impliqués dans la protection face aux risques. Avec ce principe, nous veillons à la santé et à la sécurité du travailleur. Nous créons un environnement physique sûr et confortable pour le développement de ses fonctions.

3. Faire preuve de reconnaissance et encourager les travailleurs

L’un des facteurs que la psychologie attribue à une bonne estime de soi, une plus grande capacité de donner aux autres, d’offrir le meilleur de nous-mêmes et d’aimer ce que nous faisons est celui de la reconnaissance. En tant qu’êtres sociaux, nous avons besoin que les autres nous valident, nous reconnaissent et reconnaissent le fruit de notre effort. Il est donc important de reconnaître un travail bien fait, aussi bien individuellement que collectivement.

Par ailleurs, les encouragements bien employés –s’ils sont mal employés, ils peuvent générer l’effet contraire- peuvent faire augmenter le rendement du travailleur à son poste. Ces encouragements peuvent ne pas être directement liés à la partie économique. Il existe beaucoup d’idées et de solutions comme des réductions, des pass pour des événements, une possibilité de recevoir une formation spécialisée, etc.

4. Tenir compte des bénéfices sociaux du poste

Les bénéfices sociaux consistent en une chose très simple: une partie du salaire du travailleur se traduit par des services et des prestations gratuites qui lui permettent d’affronter les difficultés du quotidien: assurance médicale et dentaire, fonds de pension, service de garderie, tickets restaurants, aides scolaires, etc.

En fait, beaucoup d’entreprises, lors des années de crise au cours desquelles les salaires ont été congelés, ont mis en place un système de bénéfices sociaux pour compenser la perte de status-quo familial. Ce type d’aides est extrêmement apprécié des travailleurs, surtout dans les moments de difficulté économique et lorsque l’accès aux ressources est plus limité.

5. Se rapprocher des travailleurs et des collègues

Un bon leader doit savoir être proche de ses employés pour les orienter. Il doit se préoccuper du bien-être personnel de ses collaborateurs ? Cet intérêt doit être sincère et doit provenir de relations entretenues à travers la confiance et la proximité. 

collègues et motivation au travail

6. Améliorer le rendement professionnel

Malheureusement, de nombreux travailleurs remplissent leurs tâches sans avoir d’objectifs clairs. Ils manquent d’outils, n’ont pas de planification ou ne reçoivent pas de soutien de la part de l’organisation. Par conséquent, nous devons nous préoccuper de ce qui est nécessaire pour atteindre des résultats. Ou nous pouvons simplement nous demander ce que nous pouvons faire pour améliorer l’espace de travail ou l’efficacité de leur temps. Ce sont des actions simples qui permettent d’améliorer le rendement des autres.

En définitive, ce principe nous rappelle que les personnes ont besoin de se sentir soutenues afin de faire le travail qui leur a été demandé. En leur offrant un soutien adéquat, nous leur donnons aussi un feedback qui leur permettra de s’améliorer et d’augmenter leur auto-efficacité.