5 signes qui montrent que vous élevez un enfant narcissique

19 juillet 2016 dans Emotions 40 Partagés

L’éducation de l’auto-estime est quelque chose que les parents ne peuvent pas écarter car c’est d’elle que dépend le bon développement émotionnel des enfants.

Cependant, on donne parfois tant d’importance à l’auto-estime des enfants que cela va au-delà du raisonnable et ce sont alors des enfants narcissiques qui émergent.

Une récente étude a révélé que les parents qui pensaient que leurs enfants étaient meilleurs que d’autres enfants ne les aidaient pas à gagner en auto-estime.

Au contraire, cela leur nuisait car le risque de devenir narcissique était bien plus élevé.

L’étude conclut que pour stimuler l’auto-estime, l’important est d’éduquer des enfants qui se sentent aimés, et non pas meilleurs que les autres.

Selon les chercheurs, quand les enfants sont perçus par leurs parents comme meilleurs et ayant plus de droits que d’autres enfants, ils peuvent intérioriser leur point de vue, qui est totalement narcissique.

Mais, quand les enfants sont traités par leurs parents avec affection et estime, ils peuvent intérioriser l’idée qu’ils sont des individus précieux et pleins de valeurs.

La sur-valorisation des parents n’est pourtant pas la seule chose qui alimente le développement d’un enfant narcissique.

Les chercheurs rappellent que, tout comme d’autres traits de la personnalité, le narcissisme est influencé par la génétique et prend en partie racine dans les premières manifestations comportementales.

Ainsi, au vu de cela, certains enfants pourraient être plus enclins que d’autres à devenir des personnes narcissiques lorsqu’ils sont soumis à la sur-valorisation de leurs parents.

Comment savoir si vous éduquez un enfant narcissique ?

Les aspects suivants sont des signaux clairs d’une éducation qui favorise l’apparition d’attitudes narcissiques chez un enfant.

Tenir compte et adapter ces aspects vous aidera à encourager chez votre enfant un meilleur développement émotionnel et psychologique, pour qu’il ne devienne pas quelqu’un de narcissique.

Nous ne pouvons pas oublier que d’un point de vue psychologique, le narcissisme est un trouble de la personnalité qui a de nombreuses connotations négatives pour la vie des personnes car au fond, elles en souffrent.

Faire croire à son enfant qu’il est infaillible

Certains enfants ont du mal à avoir confiance en eux, et malgré leurs compétences pour réaliser certaines tâches, ils sont paralysés car ils se sentent terrorisés face à la possibilité de l’échec.

Pour stimuler leur auto-estime, il est nécessaire de leur donner confiance, de les encourager et de leur faire des compliments pour qu’ils se rendent compte qu’ils peuvent y arriver.

Il faut bien distinguer deux choses : la première est de faire des compliments aux enfants, de reconnaître leurs réussites et de leur donner confiance dans leur capacité à résoudre des problèmes et à avoir du succès dans les différentes sphères de leur vie .

La seconde est de leur faire croire qu’ils ne se tromperont jamais.

Il est nécessaire que les enfants apprennent à cohabiter avec l’erreur, car c’est la meilleur méthode pour soigner un enfant narcissique.

Et plus encore, ils doivent l’appréhender comme une partie du jeu et comme un élément de l’apprentissage.

Ils doivent l’apprendre à l’intégrer, à tomber et à se relever, tout comme quand ils ont appris à marcher. Celui qui se trompe est celui qui essaie, celui qui donne l’opportunité de réussir.

Comparer constamment son enfant aux autres pour montrer qu’il est supérieur

À partir de 7 ou 8 ans, les enfants commencent à se comparer aux autres. Parfois, l’intérêt de ces comparaisons provient des parents, qui sont avides de montrer à quel point leur enfant est plein de qualités et en avance sur les autres.

Mais ces comparaisons créent beaucoup de pression sur les enfants, qui sentent qu’ils ne doivent pas décevoir leurs parents en étant dans le peloton.

Quand un enfant se démarque, il est bon de le féliciter pour ses réussites et ses qualités, mais sans le comparer aux autres. 

Être bon ou même meilleur en quelque chose ne signifie pas être supérieur, mais les enfants ne peuvent pas le voir ainsi car leur monde n’est encore formé que de traits grossiers, qui s’affineront petit à petit.

Alors, leur tendre la main au moment de découvrir ces nuances, c’est aussi votre tâche.

Offrir un modèle dans lequel on est incapable d’écouter les critiques

Écouter les critiques des autres est quelque chose d’assez désagréable pour de nombreux adultes, alors imaginez pour un enfant narcissique.

Mais il faut savoir accepter les critiques de manière constructive et offrir un modèle aux enfants pour qu’ils fassent la même chose.

Il ne s’agit pas de dire oui à tout et de baisser la tête, mais de se montrer critique avec soi-même, de dialoguer à propos du problème et de s’engager pour changer ce qu’il est possible d’améliorer.

Si les enfants voient que leurs parents ne sont pas capables d’encaisser les critiques, qu’ils se ferment dès qu’il s’agit de valoriser un changement positif ou qu’ils agissent comme s’ils avaient toujours raison, sans tenir compte des autres, il est presque certain qu’ils agiront de la même façon.

Et pire encore, certains parents ne sont pas capables d’encaisser les critiques que l’on fait à leurs enfants et réagissent de manière irrationnelle car ils ne peuvent pas descendre leur enfant du piédestal de perfection et de supériorité sur lequel ils l’ont mis.

Se vanter de son enfant et excuser systématiquement ses erreurs

Soyons honnêtes. On peut être fier de son enfant sans pour autant s’en vanter et le défendre de tout pour démontrer que c’est le meilleur. Cela ne le rendra pas meilleur.

Certains enfants réagiront en se rebellant face à leurs parents et d’autres en alimentant leur narcissisme. Aucune des deux options n’est un chemin facile ni sain pour eux.

Ce n’est pas une mauvaise chose que les enfants fassent une bêtise ou une gaffe de temps en temps. Ce n’est pas grave, il ne faut pas ressentir de honte.

Au lieu d’excuser les comportements, mieux vaut leur montrer que personne n’est parfait : c’est une bonne opportunité d’apprentissage pour eux.

Mal parler des enfants différents ou “inférieurs”

Un enfant qui est différent ou un enfant qui a moins de capacités n’est pas un enfant inférieur.

Cependant, si les parents le critiquent, pour des critères intellectuels, physiques ou de vêtements, les enfants finiront par penser qu’ils sont au-dessus, et que les autres leurs sont inférieurs.

Parfois, cette manière négative de parler des autres est une manière, pour certaines personnes, d’essayer de mettre en valeur les aspects où elles se sentent meilleures que les autres.

Mais pour donner un exemple, ce n’est pas parce que quelqu’un est laid que cela convertit la personne d’à côté en une personne plus belle.

Il n’est pas nécessaire de faire ressortir le pire des autres pour que le bon de soi-même émerge. 

Mais si un parent se met à mal parler d’autres enfants pour que son propre enfant se sente plus important, il n’obtiendra qu’un enfant qui perdra la perspective de lui-même et sa valeur véritable.

A découvrir aussi