5 phrases impressionnantes de Michel Foucault

15 février 2018 dans Phrases 83 Partagés
michel foucault

Presque toutes les phrases de Michel Foucault sont profondes et déconcertantes. Ce n’est pas pour rien qu’il est considéré comme l’un des plus grands philosophes français de l’époque contemporaine. Sa pensée marque un avant et un après.

Michel Foucault est né à Poitiers (France) en 1926. Il est devenu philosophe à Paris et a vécu dans cette ville jusqu’à sa mort en 1984. Il a trouvé la principale inspiration pour ses réflexions chez Martin Heidegger et Friedrich NietzscheIl s’est également avidement inspiré de la théorie de Sigmund Freud.

« Je ne suis pas un prophète, mon travail consiste à construire des fenêtres là où il n’y avait qu’un mur. »

-Michel Foucault-

Foucault s’est fait mondialement connaître avec son oeuvre « Les mots et les choses ». Cependant, d’autres œuvres postérieures ont aussi eu un grand impact, comme « Surveiller et punir », « Histoire de la folie à l’âge classique » et « L’histoire de la sexualité« . Nous avons extrait cinq phrases intéressantes de son oeuvre : les voici.

1. L’une des phrases de Michel Foucault sur le savoir et le pouvoir

La relation entre le savoir et le pouvoir est un thème qui apparaît dans de nombreuses phrases de Michel Foucault. Voici l’une des plus emblématiques : « L’histoire des luttes pour le pouvoir, et par conséquent les conditions réelles de son exercice et de son soutien, est encore presque totalement secrète. Le savoir n’entre pas en jeu: cela ne doit pas être su ».

main qui serre une planète

Ce que Foucault veut dire à travers cette réflexion est que le savoir sert le pouvoir. Le principal service qu’il prête est de cacher la façon dont il s’exerce, s’obtient et est soutenu. Comme il l’indique : « cela ne doit pas être su ». C’est pour cela qu’il parle des grandes figures de pouvoir et de leurs œuvres mais mentionne peu l’ensemble d’actions, de manipulations et, souvent, d’abus qui se cachent derrière eux.

2. Le système d’éducation selon Foucault

Le thème du système éducatif apparaît dans plusieurs phrases de Michel Foucault. Pour ce philosophe français, il s’agit d’un domaine qui est étroitement lié au pouvoir. C’est pour cela qu’il affirme : « Tout système d’éducation est une façon politique de maintenir ou de modifier l’adéquation des discours, avec les savoirs et les pouvoirs qu’ils impliquent ».

Notez bien qu’il ne parle pas de l’éducation en général mais du système éducatif. Il y a une grande différence entre l’un et l’autre. Le système éducatif prétend subordonner le domaine du mot, le savoir et le pouvoir aux systèmes de domination. Son rôle, selon Foucault, est, d’une manière ou d’une autre, de « domestiquer » l’individu pour qu’il serve ce système.

3. La moralité, une forme de pouvoir

Foucault dénonce la moralité comme un autre discours de pouvoir qui cherche à perpétuer les relations de domination. En fait, on pourrait la considérer comme une forme de pouvoir encore plus féroce et implacable que d’autres. D’un point de vue moral, elle juge et sanctionne, par le rejet ou l’exclusion, tout ce qui n’est pas en accord avec ses paramètres.

ange et démon

L’une des phrases de Michel Foucault dit donc : « Il faut être un héros pour faire face à la moralité de l’époque ». À partir de la moralité d’une époque, on peut en finir avec un individu. Les exemples historiques sont très nombreux. Ils prouvent que Foucault a raison. En fait, très souvent au cours de l’histoire, on a poussé à l’extrême l’intolérance contre ce qu’une société considère comme « immoral ».

4. La prison et ses analogies

Pour Foucault, il y a une analogie évidente entre des domaines qui paraissent très différents. Cet impressionnant philosophe se pose donc une question intéressante à ce sujet. Il dit ainsi: « Quoi d’étonnant si la prison ressemble aux usines, aux écoles, aux casernes, aux hôpitaux, tous qui ressemblent aux prisons ? ».

Dans une grande partie de son oeuvre, et pas seulement à travers cette question, Foucault indique qu’il y a trois endroits dans lesquels le pouvoir est plus nu que jamais: la prison, l’hôpital et la caserne. Dans ces trois espaces, l’être humain est complètement à la merci de la domination qui est exercée sur lui. Cependant, la même chose se reproduit à d’autres endroits: à l’usine et dans la salle de classe. La seule différence est que dans ces deux derniers, sa manifestation est plus subtile.

5. Le pouvoir et son exercice

Comme nous le voyons, de nombreuses phrases de Michel Foucault cherchent à dénoncer les codes du pouvoir contemporain. Ces réflexions montrent que, désormais, la domination s’exerce surtout sur le plan idéologique, ce qui inclut une morale, une éducation et des valeurs ou anti-valeurs. Ceci n’exclut pas le fait que le pouvoir s’exerce aussi sur le corps, pas forcément en tant que punition physique mais en tant qu’ordres idéologiques.

échiquier

L’une des phrases de Michel Foucault synthétise sa vision du pouvoir: « Le pouvoir, en somme, s’exerce plus qu’il ne se possède ». À travers cette réflexion, il veut dire que le pouvoir ne se définit pas simplement par une charge ou une condition: c’est son exercice effectif qui le transforme en tant que tel.

Michel Foucault est l’un de ces grands penseurs qui ont révolutionné la façon de voir la réalité. Son apport à la philosophie a été incomparable. Il a réussi à capter des logiques très subtiles qui sont présentes dans des situations quotidiennes. La philosophie de Foucault est un discours de liberté.

A découvrir aussi