5 phrases extraordinaires d'Arthur Miller

01 octobre, 2020
Les célèbres phrases d'Arthur Miller représentent une critique perçante du mode de vie des consommateurs. Elles se concentrent sur le succès des Etats-Unis à son époque. Elles vont même plus loin : elles invitent également à la réflexion sur le sens de la vie et de la création.

Les phrases d’Arthur Miller qui sont entrées dans l’histoire proviennent de ses œuvres, des interviews qu’il a données et des notes aléatoires qu’il a laissées éparpillées sur ses lieux de passage. Ce dramaturge américain fabuleux a écrit sur des thèmes universels, tels que le sens de la vie, l’amour et le pouvoir.

Arthur Miller était, avant tout, un grand critique de sa société. Son œuvre la plus célèbre, La mort d’un agent itinérant, dénonce vivement la fausseté du “rêve américain”. Dans The Salem Witches, il montre à quel point la société est capable de commettre des injustices en s’appuyant sur les préjugés et sur la majorité.

Arthur Miller était également un politicien persécuté. Ses idées l’ont placé dans la ligne de mire des secteurs les plus conservateurs. Plutôt que de proposer un nouveau système politique, il a plaidé pour l’humanisation de l’actuel. Sa pensée et sa position idéologique se sont reflétées dans bon nombre de ses phrases. Voici certaines de ses pensées.

“La pomme ne peut pas être replacée dans l’arbre de la connaissance ; une fois que nous commençons à voir, nous sommes condamnés et confrontés à la recherche de l’envie de voir plus, pas moins.”

-Arthur Miller-

1. Une des phrases d’Arthur Miller sur le caractère

“Le caractère d’une personne est déterminé par les problèmes qu’elle ne peut éviter et les remords causés par ceux qu’elle a évités.”

C’est l’une des citations les plus intéressantes d’Arthur Miller. Quand il parle de caractère, il se réfère à la façon particulière dont une certaine personne pense et ressent. Il souligne que ce qui le détermine, ce sont les problèmes.

Il y a des problèmes qui, peu importe à quel point ils ne veulent pas être assumés, sont incontournables. D’autres, en revanche, peuvent être évités, mais laissent un certain désaccord lorsqu’on les ignore. Ainsi, la conclusion est que ce sont les problèmes qui définissent qui nous sommes.

Découvrez la vie d'Arthur Miller.

2. La vie est comme une noix

“La vie est comme une noix ; elle ne peut pas casser entre des coussins en plumes.”

Cette déclaration se réfère à la recherche de l’essence et du vrai sens de la vie. Cette dernière, comme beaucoup d’autres phrases d’Arthur Miller, utilise une métaphore forte. Fondamentalement, il souligne que les coups du sort sont révélateurs de la vie.

Lorsqu’il parle de “coussins en plumes”, il fait référence à des circonstances favorables. Ces circonstances peuvent être plus confortables, mais elles ne servent pas à révéler l’essence des choses. Le plus grand apprentissage a lieu au milieu de situations difficiles. Les coups de vie ont le mérite de nous montrer de quoi est faite l’existence.

3. Les miracles selon Arthur Miller

“L’idée même que [les miracles] se produisent, cependant, persiste dans l’esprit de nombreuses personnes. Quand cette idée meurt, cela rend les gens plus misérables.”

La croyance aux miracles donne à la vie un certain air d’espoir. Les événements fortuits qui changent tout sont quelque chose qui fait rêver beaucoup de gens. Que quelque chose d’inattendu se produise et que cela nous libère du malheur, de la pauvreté ou de toute autre situation indésirable.

Cependant, une bonne partie de ceux qui croient en ces possibilités surnaturelles souffrent d’un fort accès de désenchantement lorsqu’ils constatent qu’ils ne se produisent pas (en règle générale).

En fin de compte, croire aux miracles est un chemin qui mène facilement à un malheur désespéré ; surtout quand la foi met tout dans la chance et non dans l’action.

4. Tragédie et fanatisme

“Plus un homme se rapproche de la tragédie, plus sa concentration émotionnelle est intense au point fixe de son engagement, c’est-à-dire plus il se rapproche de ce que nous appelons le fanatisme dans la vie .”

Les Grecs ont défini la tragédie comme cette situation vitale dans laquelle il n’y a aucune issue possible. La réalité est présentée de telle manière que toute option nous mène au malheur. Parfois, nous sommes confrontés à des situations de ce type.

C’est l’une des phrases d’Arthur Miller qui fait allusion à la tragédie, qui a été le matériau de beaucoup de ses pièces. Il nous montre comment l’être humain connaît une sorte de concentration extrême, lorsqu’il aborde une situation tragique. Comme quand nous savons que quelqu’un que nous aimons va mourir et que nous nous accrochons à le nier.

Sachez-en plus sur Arthur Miller.

5. Trouvez la bonne question

“Maintenant, je pense que la meilleure chose n’est pas tant la formulation d’une réponse pour moi, pour le théâtre ou la pièce, mais plutôt l’énoncé du problème aussi précisément que possible.”

Ceci est l’une des citations les plus intéressantes d’Arthur Miller. Il souligne l’importance fondamentale de la question, plutôt que la réponse. En particulier, il renvoie à l’énoncé du problème, c’est-à-dire à la formulation de la question sur laquelle travailler, à la fois dans la vie et dans l’activité créatrice.

Son approche est très lucide et coïncide avec ce que proposent les mathématiciens. Savoir énoncer le problème ou la question à résoudre est une action qui nous rapproche résolument de le résoudre. Souvent, nous ne pouvons pas trouver la réponse, simplement parce que nous n’avons pas posé la question correctement.

Dans les œuvres et les phrases d’Arthur Miller, nous découvrons un écrivain qui a profondément réfléchi à la condition humaine. Il se consacre à la dramaturgie parce qu’il y voit un espace dans lequel l’être humain se voit comme dans un miroir. Ses créations sont très révélatrices pour tous ceux qui veulent aller au-delà de l’apparence.

  • Espejo, R. (Ed.). (2011). Arthur Miller: visiones desde el nuevo milenio. Universitat de València.