5 phrases de Pío Baroja

Pío Baroja était un écrivain espagnol qui nous a laissé différentes phrases intéressantes. Nous vous invitons ici à en découvrir cinq d'entre elles.
5 phrases de Pío Baroja

Dernière mise à jour : 06 mai, 2021

Pío Baroja était un écrivain espagnol de la génération 98. Il a beaucoup voyagé dans toute l’Espagne. Pour cette raison, dans ses romans, il y a une grande richesse de thèmes et d’espaces dans lesquels les personnages de ses œuvres vivent leurs expériences.

Avant de plonger dans les phrases de Pío Baroja, nous considérons important de souligner que cet auteur avait un doctorat en médecine. Il a abandonné son métier pour se consacrer entièrement à la littérature, et nous a laissé des œuvres merveilleuses comme L’Arbre de la Science.

1. Se retrouver perdu

“Nous avons l’angoisse, le désespoir de ne pas savoir quoi faire de la vie, de ne pas avoir de plan, de se retrouver perdu.”

Cette phrase de Pío Baroja fait référence à ce sentiment que nous avons tous déjà ressenti au moins une fois, et qui nous conduit au désespoir. Différentes questions commencent à surgir dans notre esprit, telles que : Pourquoi suis-je ici ? Où vais-je ?

Quand nous nous posons ces questions et que nous ne voyons pas d’issue, il est important de se tourner vers un professionnel. Cela peut indiquer que nous avons un trouble de l’humeur. Dans tous les cas, nous devons travailler sur ce sentiment pour qu’il cesse de nous nuire.

Le monde de Pío Baroja.

2. Le monde est le reflet des idées

“Le monde, pour nous, est représentation, comme disait Schopenhauer ; ce n’est pas une réalité absolue, mais le reflet d’idées essentielles.”

Combien de fois avons-nous défendu la façon dont nous percevons la réalité avec une grande détermination ? Comme le souligne cette phrase de Pío Baroja, notre perception n’est pas la réalité. En fait, le monde regorge d’idées. Par conséquent, chaque personne a une vision différente de ce qui l’entoure.

Ce qui peut être enrichissant, c’est de prendre en compte les perceptions des autres. Plutôt que de défendre notre propre perspective, il serait bon d’écouter les autres dans le but d’élargir notre vision du monde

3. Rien n’est impossible, selon Pío Baroja

“Si vous voulez faire quelque chose dans la vie, ne croyez pas le mot impossible. Rien n’est impossible pour une volonté énergique.”

À de nombreuses reprises, nous nous plaignons parce que de nouvelles opportunités d’emploi ne se présentent pas ou parce que nous vivons une série de malheurs dont le coupable, selon nous, est notre malchance. Cependant, comme le souligne Pío Baroja, l’impossible n’est qu’une croyance.

Si nous nous réveillons avec de l’énergie et un plan précis de ce que nous voulons faire chaque matin, des opportunités inattendues se présenteront. Mais si nous focalisons notre attention sur le mot “impossible”, nous ne ferons rien pour changer notre situation.

4. La sympathie de celui qui triomphe

“Celui qui réussit est toujours gentil.”

Cette phrase de Pío Baroja fait référence au bien-être lié au succès. Parce qu’atteindre nos objectifs est, sans aucun doute, une raison de se sentir heureux. Cependant, pour que cette phrase prenne tout son sens, il faut souligner la nécessité de sortir de la zone de confort.

Si nous ne sortons pas de notre zone de confort, tôt ou tard, nous aurons le léger sentiment que nous ne progressons pas. En effet, dans la zone de confort, il n’y a pas de triomphe. C’est pourquoi la sympathie de ceux qui réussissent est si notoire. Ils ont dépassé leurs limites.

La pensée de Pío Baroja.

5. La vieillesse, selon Pío Baroja

“Quand on vieillit, on aime relire plus que lire.”

Cette dernière phrase que nous avons sélectionné fait mention du passage du temps. Nous pouvons tous visualiser ces grands-parents qui aiment se souvenir du passé, relire de vieux journaux intimes ou répéter mille fois les mêmes histoires.

Pío Baroja nous invite là à réfléchir sur ce moment de la vie où nous avons tant vécu que nous souhaitons relire notree passé, car il y a beaucoup d’histoire à retenir et à ramener au présent. Nous connaîtrons tous ce sentiment en vieillissant.

Connaissiez-vous Pío Baroja ? Avez-vous lu l’un de ses ouvrages ? Nous espérons que ces phrases vous ont aidé non seulement à réfléchir, mais à vous rapprocher un peu plus de la façon dont il percevait le monde. Nous vous encourageons à lire certains de ses livres. Si vous en connaissez déjà quelques-uns, lequel avez-vous préféré ?

Cela pourrait vous intéresser ...
Qu’est-ce que l’angoisse de vivre et comment y faire face ?
Nos PenséesLisez-le dans Nos Pensées
Qu’est-ce que l’angoisse de vivre et comment y faire face ?

Lorsque nous parlons de l'angoisse de vivre, nous faisons ici référence à un type de détresse qui est centré en particulier sur la peur de souffrir.



  • García, D. C. (2009). El debate modernismo-Generación del 98. Revista Reflexiones88(2).
  • Peset, José Luis. (2007). Pío Baroja, ese pequeño buscador de almas. Revista de la Asociación Española de Neuropsiquiatría27(1), 161-167. Recuperado en 10 de mayo de 2019, de http://scielo.isciii.es/scielo.php?script=sci_arttext&pid=S0211-57352007000100014&lng=es&tlng=es.
  • San Juan, José Bernardo. (2015). Sobre la identidad de “Pío Quinto”, un supuesto seudónimo barojiano. Estudios filológicos, (56), 133-145. https://dx.doi.org/10.4067/S0071-17132015000200008