5 grandes leçons d’hommes sages

6 mai 2018 dans Psychologie 0 Partagés
oscar wilde homme sage

Les grandes leçons d’hommes sages sont souvent racontées sous forme d’histoires ou d’anecdotes. D’autres fois, elles adoptent l’apparence d’affirmations catégoriques à propos de différents aspects de la vie. Dans tous les cas, elles sont toujours le fruit d’expériences, de réflexions ardues et d’une sensibilité peu commune.

Les leçons des hommes sages ont un but essentiel : nous rappeler les grandes valeurs qui doivent guider les actions. Nous oublions parfois que la vie acquiert un sens avec les principes qui la définissent et les nobles buts qui parsèment son chemin.

Nous avons donc sélectionné cinq de ces grandes leçons d’hommes sages. Ce sont des phrases et des faits qui nous révèlent de petites et de grandes vérités. Nous vous les offrons afin que vous puissiez les apprécier et en tirer des enseignements.

“L’exemple est une leçon que tous les hommes peuvent lire.”

-Morris West-

1. Capote et l’une des grandes leçons d’hommes sages

Truman Capote n’a pas besoin d’être présenté. Ce fut l’un des plus grands auteurs des Etats-Unis. Son oeuvre “De sang-froid” est considérée comme l’aube d’un nouveau genre dans lequel la fiction se mélange à la non-fiction. Cependant, peu de gens savent qu’une bonne partie de son talent dérivait d’une discipline impressionnante.

Truman Capote

L’un de ses amis les plus proches, Paul Bowles, a un jour raconté qu’en 1949, Truman lui avait révélé, à lui et à d’autres compagnons, avoir déjà créé son programme littéraire pour les vingt prochaines années. Tous en avaient été extrêmement surpris et cela leur avait même semblé un peu illusoire. Or, au fur et à mesure du tempsil développa ce programme, pas à pas, ligne après ligne, tel qu’il l’avait conçu. La constance et la discipline sont deux des grandes vertus des génies.

2. Tod Browning, le génie du cinéma muet

Tod Browning est l’auteur d’une autre de ces leçons d’hommes sages. Avant de devenir célèbre, Browning était très pauvre. Il a du gagner sa vie en développant diverses activités. L’une de celles qui lui ont permis de vivre a été le rôle de “mort-vivant” dans un cirque. 

Sa routine consistait à rester immobile. On appelait un médecin et on le déclarait mort. Après cela, on le mettait dans un cercueil et on l’enterrait. Il devait y rester 24 heures, sans bouger. Il survivait grâce à un étrange système de ventilation et à quelques aliments qu’il emportait avec lui. Au début, il en mourut presque à cause de la panique que cela lui provoquait. Ensuite, il se mit tout simplement à profiter de ces longues journées pour donner libre cours à son imagination et penser à son futur.

3. Helen Keller et sa leçon de vie

Les grandes leçons des hommes sages incluent aussi des histoires de femmes extraordinaires comme Helen Keller. Son nom est célèbre mais nous pouvons quand même rappeler son histoire. Alors qu’elle n’avait qu’un an, elle attrapa une maladie qui la rendit aveugle et sourde. Cela l’empêcha aussi de parler.

helen keller

Grâce à une professeure qui crut en elle, elle parvint à développer un système pour communiquer avec le monde. Elle devint ainsi la première personne sourde et aveugle à obtenir un titre universitaire, plus précisément à Harvard. Elle écrivit plusieurs livres et plus de 400 articles. Lorsqu’on lui posait des questions à propos de ce dépassement de soi, Helen répondait: “Lorsqu’une porte du bonheur se ferme, une autre s’ouvre ; mais parfois on observe si longtemps celle qui est fermée qu’on ne voit pas celle qui vient de s’ouvrir à nous.”

4. Oscar Wilde et les conventionnalismes

Oscar Wilde fut l’un des critiques les plus virulents des conventionnalismes sociaux. Il était convaincu que les gens qui l’entouraient étaient pleins d’hypocrisie et qu’ils agissaient plus en fonction des préjugés que de ce qu’ils ressentaient vraiment. Pour lui, ils étaient tellement plongés dans leur monde qu’ils n’écoutaient même pas.

Pour appuyer sa théorie, il profita d’une occasion où on l’avait invité à une fête. Il arriva délibérément en retard. Quand il fut reçu par l’hôtesse, Wilde lui dit: “Je suis désolé. Je suis arrivé en retard parce que j’ai dû enterrer une tante que je viens juste de tuer”. Sans sourciller, la femme lui répondit: “Ne vous en faites pas. L’important est que vous soyez venu”.

5. Churchill et le sens de l’humour

Winston Churchill a été l’un des plus grands hommes de l’histoire. Il n’a pas seulement pris en charge le destin du Royaume-Uni lors de la Seconde Guerre Mondiale: il a aussi été un magnifique écrivain et a obtenu le Prix Nobel de Littérature. Cependant, l’un de ses traits de personnalité qui éveille le plus l’attention des gens est son sens de l’humour constant et élégant.

winston churchill

Nous pourrions citer une centaine d’anecdotes sur le sens de l’humour de Churchill. L’une d’elles dit que le Général Montgomery reçut un grand hommage pour avoir vaincu Rommel en Afrique. Dans son discours de remerciement, Montgomery affirma fièrement: “Je ne bois pas, je ne fume pas, et je suis en forme à 100%!”, ce à quoi Churchill répondit: “Moi, je bois, je fume et je suis en forme à 200%!”.

Toutes ces leçons d’hommes sages et de femmes merveilleuses nous montrent que l’être humain a des facettes admirables. Il est capable de se surpasser face à l’adversité et aussi d’en rire. Les plus sages sont précisément ceux qui parviennent à extraire des points positifs dans les moments les plus durs.

A découvrir aussi