5 faits curieux à propos de Sigmund Freud

26 juillet 2016 dans Curiosités 12 Partagés

Sigmund Freud, mondialement connu pour être le père de la psychanalyse, est  l’un des personnages les plus influents, mais aussi les plus controversés du 20e siècle, en grande partie parce qu’il a mis en place une approche nouvelle de la compréhension de la personnalité humaine.

Les théories de Freud servirent de base à l’école de la psychologie qui se développa rapidement pour devenir une force dominante pour la compréhension de l’esprit et du comportement.

La publication en 1899 de son livre L’Interprétation des rêves établit les bases des théories et les idées qui ont fondé la psychanalyse.

Pourtant, bien qu’il soit l’un des personnages les plus connus de notre temps, vous ignorez certainement quelques faits curieux à propos de lui.

Nous allons voir dans cet article quelques-uns des faits les plus curieux concernant ce physiologiste, médecin, psychologue et penseur qui changea la façon de voir l’esprit.

Sigmund Freud fut l’aîné de huit enfants

Freud naquit le 6 mai 1856 à Freiberg, en Moravie (actuelle Příbor, en République tchèque).

Son père Jakob, âgé de 41 ans, était commerçant en laine et avait déjà deux enfants d’un précédent mariage.

Sa mère Amalia était vingt ans plus jeune que son mari. La faillite du père contraignit la famille à quitter son foyer pour déménager à Vienne.

Les parents de Freud eurent sept autres enfants. Cependant, Freud se décrit lui-même comme le préféré de sa mère, un fait qui peut s’avérer important, selon sa propre façon de penser.

En effet, Freud lui-même a suggéré une fois : “J’ai toujours trouvé que les personnes qui savaient qu’elles étaient les préférées de leur mère faisaient preuve dans leur vie d’une certaine autosuffisance et d’un optimisme inébranlable qui peuvent souvent apporter une réussite réelle à ceux qui les possèdent.”

IMAGE 2

Freud fut un défenseur et un consommateur de cocaïne

Avant que l’on ne découvre ses effets nocifs, on utilisait souvent la cocaïne comme analgésique et pour améliorer le moral (grâce à sa faculté euphorisante).

Elle fut même utilisée dans la composition de produits domestiques ordinaires, de boissons gazeuses et de pastilles pour la gorge.

Freud s’intéressa aux potentiels effets antidépresseurs de la cocaïne et défendit son usage pour diverses intentions.

En fait, l’addiction de Freud à la cocaïne survint pour aider un bon ami, le Dr Ernst von Fleischl-Marxow.

Celui-ci était devenu accro à la morphine pour pallier les douleurs dont il souffrait après s’être coupé avec un bistouri alors qu’il disséquait un cadavre. La coupure provoqua chez lui de sérieux problèmes.

À ce moment, on considérait que la cocaïne était une panacée pour tout type de douleurs, fait qui poussa Freud à commencer ses recherches avec la cocaïne comme un antidote à l’addiction à la morphine de son ami.

Cepandant, les résultats furent désastreux. Quand on mit au jour les effets secondaires addictifs et nocifs de la cocaïnela réputation médicale de Freud en fut affectée, et il y était déjà accro.

Freud devint médecin pour épouser la femme qu’il aimait

À l’âge de 26 ans, Freud tomba follement amoureux d’une femme de 21 ans, une certaine Martha Bernays, avec laquelle il commença à sortir deux mois après leur rencontre.

Mais il était alors un pauvre étudiant qui vivait encore chez ses parents, et son travail au laboratoire scientifique ne lui permettait pas de subvenir aux besoins d’une famille.

Six mois après avoir rencontré Martha, il abandonna ses études scientifiques pour devenir médecin. 

Il suivit une formation de trois ans à l’Hôpital général de Vienne, et il vit très peu sa fiancée, qui avait déménagé en Allemagne.

Après quatre ans d’attente, Freud épousa sa fiancée. Le couple eut six enfants. Concernant le mariage, les historiens suggèrent qu’il a entretenu une liaison avec sa belle-sœur Minna.

Freud développa la “thérapie parlée”

Même si les théories de Freud sont fréquemment critiquées et rejetées par les psychothérapeutes actuels, beaucoup continuent d’utiliser comme base pour leur thérapies les méthodes du célèbre psychanalyste.

La thérapie psychanalytique, aussi connue comme “thérapie parlée” joue un rôle fondamental dans les thérapies des analystes actuels et elle est devenue une partie importante de nombreuses techniques thérapeutiques.

IMAGE 3

L’utilisation de la thérapie parlée tente de mettre au jour des modèles et des événements significatifs qui peuvent jouer un rôle dans les difficultés actuelles du patient. 

Les psychanalystes croient que les événements qui ont eu lieu au cours de l’enfance et les sentiments, pensées et motivations inconscientes ont un rôle important dans la maladie mentale et dans les comportements inadaptés.

Freud quitta Vienne à cause des nazis

Quand les nazis envahirent l’Autriche, une grande partie de ses livres furent brûlés, tout comme ceux d’autres penseurs célèbres.

Sa vision sur le sujet surprend un peu. On raconte qu’une fois, Freud dit à un ami : “Nous faisons des progrès. Au Moyen Âge, on m’aurait brûlé moi. Aujourd’hui, ils sont contents de brûler mes livres.

Freud et sa fille Anna furent interrogés par la Gestapo, et grâce à leur amie Marie Bonaparte, ils purent rejoindre l’Angleterre.

Bonaparte tenta également de sauver les quatre plus jeunes sœurs de Freud, mais cela résulta impossible. Les quatre femmes moururent dans les camps de concentration nazis.

A découvrir aussi