5 conseils pour mieux choisir ses amis

Même si nous croyons que l'amitié est le fruit du hasard, nous pouvons réaliser des actions qui nous permettent de choisir nos amis en toute conscience. Comment ?
 

L’amitié est l’une des relations interpersonnelles les plus importantes ; elle fait aussi partie de celles qui peuvent nous décevoir le plus. Parfois, après des années de relation avec une personne, cette dernière peut nous laisser tomber ou, tout à coup, nous pouvons nous rendre compte qu’elle est toxique. D’autres fois, nous nous plaignons parce que nous n’arrivons pas à trouver de véritables amis. Si nous sommes dans ce cas, il est peut-être temps d’apprendre à mieux choisir ses amis.

Actuellement, grâce à la technologie, se faire des amis est devenu plus simple. C’est du moins ce que nous pensons. Les résultats d’une enquête réalisée par la revue Time ont révélé que beaucoup de personnes n’avaient pas d’amis proches. Peut-être ne savons-nous pas bien choisir nos amis ? Étudions quelques conseils qui pourront nous aider.

Une jeune fille bien entourée ayant appris à mieux choisir ses amis

1. Mieux choisir ses amis : parler de nos intérêts communs

L’un des premiers conseils pour mieux choisir ses amis est de parler de nos intérêts communs. S’il est vrai que, lors d’une première approche, nous pouvons ressentir de la sympathie pour l’autre personne, il convient d’avoir une conversation au cours de laquelle nous pourrons nous rendre compte que nous partageons quelques passions ou passe-temps.

 

Pourquoi est-ce nécessaire ? Parce que nous avons besoin de faire des plans avec nos amis pour les connaître encore plus et renforcer notre relation. Si nous n’avons aucune passion en commun, comment pourrions-nous planifier un week-end ou une sortie ? Ce serait impossible. Par conséquent, parler de nos intérêts communs nous permettra de trouver des personnes avec qui nous pourront partager notre temps libre.

2. Détecter s’ils ne viennent vers nous que lorsqu’ils en ont besoin

Le second des conseils pour mieux choisir ses amis est d’observer. D’identifier s’ils se rapprochent de nous parce qu’ils ont envie de partager leur temps et de faire des choses ensemble, en réalisant une quelconque activité, ou si, au contraire, ils ne viennent vers nous que lorsqu’ils en ont besoin. Nous détecterons très facilement ce dernier point car lorsqu’ils nous contacteront, ce sera toujours pour que nous leur rendions service.

Quand cette situation se prolongera dans le temps, nous commencerons à nous sentir mal. Nous nous rendrons compte que les invitations à prendre à café ou à se retrouver pour discuter ne viennent que de nous. Bien souvent, ils ne seront pas disponibles pour nous quand nous aurons besoin de parler ou de nous confier. Nous devons donc prendre ces aspects importants en compte.

 

3. Mieux choisir ses amis : comment traitent-ils les autres personnes ?

Ce conseil est très important et nécessaire. Même si une personne nous traite bien, cela ne veut pas dire qu’elle partage nos valeurs ou qu’elle soit la personne avec qui nous voulons tisser des liens d’amitié. Il est donc indispensable d’observer la façon dont elle traite d’autres personnes. D’autres amis ou même des membres de la famille.

Imaginons que nous sommes très à l’aise avec un ami, qu’il partage nos opinions, que nous pouvons débattre sans problèmes sur différents sujets… Mais, un jour, avec son/sa conjoint-e ou ses parents, il affiche une personnalité totalement opposée. Prêter attention à ce point nous permettra de tirer nos propres conclusions et de prendre une décision.

4. Aborder des sujets sensibles

Parler de politique, par exemple, peut être un sujet sensible qui permet de mettre ce point en pratique. Il s’agit de choisir les sujets les plus délicats à propos desquels nous pouvons discuter avec nos amis pour savoir comment ils y réagissent. Nous comprendrons peut-être qu’ils sont tabous pour certains ou verrons que d’autres pensent que leur opinion est la seule qui vaille.

 

Aborder des sujets sensibles nous aidera aussi à mesurer le degré de tolérance de nos amis. Même si nous ne pensons pas la même chose sur un sujet, il est important de respecter les opinions des autres et de les écouter, comme nous aimerions qu’on le fasse avec les nôtres.

« Quand tu as adopté et éprouvé un ami, accroche-le à ton âme avec un crampon d’acier. »

-William Shakespeare-

Des amis qui parlent

5. Mieux choisir ses amis : ne pas être obsédés par cette idée de trouver l’ami parfait

Le dernier conseil est de ne pas devenir obsédés par cette idée de trouver l’ami parfait. Si nous faisons cela, nous serons dans une recherche constante et aurons l’impression de n’avoir de vrais liens avec personne, comme l’indique l’article The negative consequences of maximizing in friendship selection. Nous devons mieux choisir nos amis, mais sans devenir des personnes inflexibles.

Notre objectif doit être de choisir des personnes qui nous apportent réellement quelque chose. Par ailleurs, nous devons analyser les amitiés que nous entretenons avec certaines personnes depuis de nombreuses années. Nous apportent-elles toujours quelque chose ou, au contraire, nous enlèvent-elles une partie de nous ?