Comment débattre sans pour autant se disputer

· 3 octobre 2016

Est-il possible de débattre sans pour autant se disputer ? Pour certaines personnes, cela semble impossible. Mais si, il est possible de débattre sans se disputer. Même si c’est particulièrement compliqué quand le débat a lieu avec quelqu’un avec qui vous vivez, il est vrai que débattre sans se disputer est possible et même très sain, aussi bien pour soi-même que pour la relation avec l’autre personne, dans tous les cas.

Résoudre des conflits est important et, si le résultat est positif, les relations en ressortent enrichies. Pourtant, beaucoup de gens ne savent pas comment faire face à des opinions différentes aux leurs raisonnablement, sans se fâcher et sans changer leur point de vue. À d’autres occasions, ne pas être capable de voir ses propres limites ou ses propres défauts fait que la discussion devient impossible.

Débattre, ce n’est pas s’affronter pour remporter le match

Un des problèmes majeurs qui donnent lieu à des disputes quand les gens débattent, c’est le fait de considérer que les débats sont comme une compétition dans laquelle il y aura à la fin un vainqueur et un perdant. Beaucoup de gens prennent les discussions comme quelque chose de très personnel, comme si ne pas prendre le dessus sur l’autre les dégradait.

image-2

Dans les débats, on crée des situations de compétitivité portée à l’extrême. De nombreuses personnes occasionnent des discussions violentes uniquement dans le but de gagner, de s’imposer, de se sentir puissantes.

C’est pourquoi il est important d’envisager les débats d’un point de vue salutaire, une dynamique dans laquelle, malgré l’énervement, les gens communiquent ensemble de manière harmonieuse, sans essayer de s’imposer, en étant réceptifs face au besoin de s’exprimer de l’autre personne.

Suggestions pour débattre de manière civilisée

Un proverbe populaire dit que deux personnes ne se battent pas si l’une des deux ne le veut pas. Pourtant, la situation peut devenir absurde. Beaucoup profitent de ceux qui savent rester calmes. Dans tous les cas, toute discussion devrait avoir comme finalité de résoudre un conflit ou d’arriver à un accord de façon consensuelle et convaincue. Tout ce qui sort de ce cadre n’est qu’une perte de temps et d’énergie.

Mais comment y arrive-t-on ? Nous allons voir quelques stratégies pour parvenir à un changement qui transforme les discussions violentes en conversations constructives. Il vous faudra une bonne dose de patience et de contrôle de vous-même, car personne n’a dit que ce serait facile.

  • Réfléchissez avant de commencer à discuter. Demandez-vous si vous cherchez réellement une solution ou un accord, ou si vous voulez vraiment blesser l’autre ou vous sentir puissant.
  • Planifiez la discussion à l’avance. On ne peut pas débattre à n’importe quel moment. Vous devez trouver un moment qui sera bon pour vous et bon pour l’autre, quand vous serez en pleine possession de vous-même.
  • Exprimez clairement et directement vos intentions. Ne tournez pas autour du pot, n’accusez pas l’autre. Ne vous focalisez pas sur les faits, mais sur les solutions.
  • Établissez ce que vous attendez de l’autre, quel changement vous proposez et comment vous espérez que l’autre se comporte.

Que faire si vous êtes embarqué dans un débat violent

Les conseils préalables sont valables quand vous allez commencer le débat. Mais que se passe-t-il quand quelqu’un commence à débattre de façon animée ? Très souvent, nous nous sommes retrouvés à parler violemment et même à dire des choses qu’on a regrettées ensuite, sans savoir très bien comment on en était arrivés là.

Il est certain qu’il est très difficile de réagir tranquillement et de façon diplomatique quand on vous lance des piques, quand on vous crie dessus ou quand on vous provoque. Si l’on n’a pas réussi à dépasser la première attaque, il y a encore des moyens d’arranger tout ça.

  • Taisez-vous et respirez profondément. Laissez-vous le temps d’encaisser le coup, d’accepter la situation et de recommencer.
  • Demandez à l’autre de vous expliquer tranquillement ce qu’il veut ou ce qui se passe. Ne le laissez pas continuer à crier. Demandez-lui de s’exprimer gentiment.
image-3

  • Écoutez l’autre sans l’interrompre. Essayez de comprendre son point de vue. Pour cela, vous avez besoin de tout savoir. Quand ce sera fini, posez-lui les questions que vous avez.
  • Demandez-lui de vous dire ce qu’il veut et ce qu’il propose que vous fassiez (dans son cas, de quelle manière).

Que se passe-t-il si l’autre s’obstine à crier et cherche à vous provoquer ?

Voyez alors cela comme un match dans lequel celui qui gagne n’est pas celui qui crie le plus fort, mais celui qui est capable de garder son calme. Dans ces conditions, vous n’irez nulle part et si l’autre personne cherche la guerre, il ne va pas la trouver car vous aurez réussi à garder le contrôle de vous-même.

Dès que vous le pourrez, essayez de mettre un terme à la conversation. Dites à l’autre que vous la reprendrez quand il se sera calmé. Vous êtes tout à fait en droit d’exiger le respect. Ce faisant, vous vous respectez vous-même. Ce n’est pas de la superbe, c’est de l’estime de soi. Vous ne pouvez pas demander à quelqu’un de vous respecter si vous ne le faites pas vous-même.