5 conseils pour diriger des groupes et des équipes

8 février 2019
Vous avez la responsabilité de diriger des groupes et des équipes ? Découvrez certains conseils qui vous aideront à y parvenir avec succès.

Diriger des groupes et des équipes n’est pas une tâche facile. Même avec de bonnes qualités de leader, nous pouvons commettre des erreurs si nous ignorons certains aspects essentiels. Pour cette raison, nous voulions partager avec vous dans cet article 5 conseils permettant d’être de bons leaders.

Contrairement à ce que nous pourrions croire, une personne manquant de leadership peut tout à fait devenir un leader. Il suffit uniquement de travailler sur ses lacunes et d’avoir à l’esprit tous les points que nous allons souligner en suivant. Sans leader, un groupe saurait difficilement atteindre son objectif. Approfondissons nos réflexions sur ce sujet !

1. Parier sur une communication efficace

José Antonio Viveros signalait un fait important dans son livre Liderzago, comunicación efectiva y resolución de conflictos. (en français, « Leadership, communication efficace et résolution de conflits »). Afin de communiquer efficacement, nous devons observer le groupe que nous dirigeons, savoir gérer les émotions et écouter. Une fois que cela est fait, nous devons être clairs dans nos indications.

si vous devez diriger des groupes et des équipes, faites en sorte de fluidifier la communication et de la rendre le plus efficace possible

Les indications indirectes et à double-sens ne sont pas caractéristiques d’un bon leader. Un groupe de travail nécessite des directives claires et transparentes. C’est l’unique moyen de permettre aux membres du groupe de connaître leurs tâches respectives. Dans le cas contraire, les résultats seraient très mauvais.

Lorsque nous communiquons, nous ne devons pas uniquement fixer notre attention sur notre langage verbal. Nous devons également faire attention à nos gestes. Rappelons nous que 70% de la communication passe par le langage non-verbal alors que l’expression orale ne représente que 30% du processus.

2. Ne pas faire appel à l’autorité

Le recours à l’autorité est quelque chose que nous percevons généralement dès notre plus jeune âge au sein de notre foyer. Cela se traduit par des phrases de ce type : « Car je suis ton père » ou « J’en ai décidé ainsi, un point c’est tout ». C’est une erreur que nous pouvons commettre lorsqu’il s’agit de diriger des groupes et des équipes.

Dans un groupe, un leader n’est pas perçu en tant que tel s’il fait usage de l’autorité. Il faut mériter cette place car ce n’est pas une simple étiquette. Avoir recours à l’autorité contribuera à diminuer notre crédibilité et cela affectera le groupe, les objectifs et les buts établis.

3. Etablir des buts et des objectifs périodiques

Lorsque nous sommes leaders d’un groupe, celui-ci stagne s’il n’existe aucun but et aucun objectif. Cette situation peut même finir par être très nocive. En effet, le groupe peut finir par perdre sa motivation, par ne pas savoir quoi faire ni où aller, et cela rapproche le groupe de la zone de confort.

Si un groupe ou une équipe n’avance pas, cela signifie que notre leadership ne porte pas ses fruits. Pour cette raison, nous devons établir un planning dans lequel des objectifs, défis et buts seront définis hebdomadairement ou mensuellement. Tout dépendra de ce que nous souhaitons atteindre.

comment bien diriger des groupes et des équipes ?

4. Résoudre les conflits est essentiel pour diriger les groupes et les équipes

Afin de diriger des groupes et des équipes efficacement, nous devons résoudre les conflits qui se présentent. Il est donc important de ne pas les voir comme quelque chose de négatif, mais bel et bien comme des opportunités qui permettent d’apprendre et de faire les choses autrement.

Il est important d’avoir à l’esprit le fait que les groupes et les équipes sont constitués d’individus singuliers et différents. C’est enrichissant si l’on gère correctement la diversité. La résolution des conflits formalisera le groupe et lui permettra d’atteindre les objectifs proposés.

Les conflits seront toujours présents. Si nous ne les résolvons pas et qu’ils ne sont pas gérés adéquatement, ils feront surface de manière inattendue et bouleverseront tout ce qui avait été réalisé jusque-là.

5. Changer les fonctions et les responsabilités

Afin d’éviter de stagner dans sa zone de confort, il est important que tous les membres d’une équipe ne fassent pas toujours la même chose. Chacun a des compétences uniques très importantes pour le groupe ; néanmoins il est toujours intéressant de pouvoir explorer d’autres domaines.

Si chaque membre d’une équipe fait toujours la même chose, il sera très difficile de conserver la motivation. Les routines finissent par fatiguer. Pour cette raison, il serait peut-être intéressant de changer parfois les fonctions et les responsabilités.

Comme nous avons pu le voir, diriger des groupes et des équipes n’est pas une tâche facile. Cependant, avec des efforts et de l’envie, les conseils mentionnés précédemment permettront de mener le groupe vers de bons résultats. L’idéal est d’analyser une fois par mois la situation en ayant à l’esprit les conseils présentés.

Sommes-nous en train de nous rapprocher des objectifs définis ? Plusieurs membres de l’équipe sont-ils démotivés ? Y-a-t’il un conflit à résoudre ? La communication est-elle optimale ? Répondre à ces questions nous aidera à améliorer notre approche de leader et à mieux diriger les groupes et les équipes.