Les 5 conflits les plus habituels dans les couples actuels

3 janvier 2019
Quels sont les conflits qui se présentent le plus souvent chez les couples d'aujourd'hui ?

Les conflits les plus habituels dans les couples actuels sont très différents de ceux qu’ont pu rencontrer nos grands-parents. En trois ou quatre décennies, les relations de couple ont énormément changé. De nouvelles sources de conflit sont apparues car les rôles de genre et les structures familiales ont connu de grandes transformations.

Désormais, nous sommes face à un ensemble de demandes émotionnelles qui n’existaient pas auparavant. Dans le passé, ces rôles d’amis, d’époux, d’amants, de compagnons, etc., n’étaient pas aussi marqués et fondamentaux. Aujourd’hui, en revanche, l’idée que le couple doit être un tout intégral s’est bien installée. Cela implique de répondre à des attentes émotionnelles, sexuelles, sociales et même philosophiques. Un fait qui peut déconcerter n’importe qui.

C’est pour cela que les conflits les plus habituels dans les couples actuels sont liés aux limites. Il existe une confusion par rapport à certains aspects comme la frontière entre l’intimité et l’indépendance, ou entre la liberté et l’engagement, entre autres. Il y a aussi une demande de plénitude et de bonheur que, bien sûr, personne ne satisfait. Certaines personnes ne se rendent pas compte que le problème se trouve dans la demande et non dans le couple. Étudions cela.

« Il y a seulement de la malchance à n’être pas aimé ; il y a du malheur à ne point aimer. »

-Albert Camus-

1. Manque d’intimité

De nombreuses personnes consultent un professionnel pour exposer une plainte partagée : elles ne se sentent pas comprises par leur conjoint-e. Dans la majorité des cas, le travail à réaliser est liée à une amélioration de la communication.

Il semblerait actuellement que de nombreux couples aient peur d’exposer leurs points les plus vulnérables à l’autre. Ils ne se sentent pas à l’aise pour parler de leurs craintes ou de leurs faiblesses. Pour eux, l’autre ne peut pas les comprendre. La confiance ne se cultive pas et il existe un grand nombre de limites au moment d’entamer des dialogues sincères et authentiques. L’intimité n’est pas comme elle devrait l’être.

homme triste lorsqu'il pense à ses conflits de couple

 

2. Contrôle: un des conflits les plus habituels dans les couples actuels

Même s’il y a en théorie beaucoup plus d’équité dans les rôles de couple, ce n’est pas toujours vrai dans la pratique. Selon la psychologue María José Carranza de l’Université de Barcelone, aujourd’hui, des schémas très rigides continuent de se maintenir au niveau du couple. Ces schémas mènent à l’iniquité et au ressentiment.

C’est pour cela que l’un des conflits les plus habituels dans les couples actuels est le fait que l’un des deux prenne le contrôle absolu des aspects importants. L’un prend les décisions et l’autre le suit. Ou bien l’un protège et l’autre se laisse protéger. Il est donc fréquent que l’un des deux membres finisse par se faire tout petit et par déprimer, mais sans que cela le motive à changer la dynamique du lien.

3. Différenciation

La différenciation est liée au processus de séparation de la famille d’origine. Dans le passé, le principe suivant était suivi: « Celui qui se marie veut un foyer ». Même si un lien fort était maintenu avec la famille, il était clair pour tout le monde que le nouveau couple qui s’unissait avait besoin d’indépendance et d’une certaine distance.

Aujourd’hui, les choses ne sont plus si claires. Nous voyons fréquemment une participation importante de la famille d’origine dans la conformation et le destin d’un couple. Les frères et sœurs donnent leur opinion, les grands-parents finissent par s’occuper des petits-enfants, les tantes et les oncles aident, etc. Dans la pratique, il n’y a pas de différenciation réelle de la famille d’origine. Cela constitue l’un des conflits les plus habituels dans le monde actuel.

les conflits les plus habituels dans les couples actuels

4. Attachement

Nombreuses sont les personnes qui ont commencé leur vie d’adulte sans avoir traité leurs problèmes d’attachementPersonne n’a jamais eu d’enfance parfaite; peu de gens ne portent aucune marque de cette étape. On a parfois pris trop soin de nous, ou d’une façon trop obsessionnelle. Ou nos parents n’ont pas du tout pris soin de nous: nous portons alors le poids de cette carence. D’autres fois, nous continuons à vivre avec le trauma du divorce de nos parents ou la trace d’un parent absent, etc. Les possibilités sont nombreuses.

Chacun de nous devrait travailler ces vides ou ces marques latentes pour équilibrer ses émotions, ses attentes et ses renoncements. Mais puisque nous ne le faisons pas, bien souvent, le couple finit par être l’objet sur lequel nous projetons ces inconsistances avec l’attachement. Et cela finit par créer une confusion pour les deux personnes.

 

5. Définition de l’engagement

C’est l’un des sujets post-modernes qui constitue l’un des conflits les plus habituels dans les couples actuels. Parfois, deux personnes sortent ensemble, couchent ensemble mais ne sont pas ensemble. D’autres fois, elles sont ensemble depuis des années, ont des enfants mais vivent chacun de leur côté. Et puis nous retrouvons ceux qui se marient, divorcent et couchent parfois ensemble.

Définir le type d’engagement qui unit deux personnes est devenu une tâche ardue. Beaucoup considèrent cet accord comme une déficience. Pour eux, l’ordre et l’étiquette transforment la relation en une sérieuse menace pour la liberté. Or, la liberté ne consiste-t-elle pas à faire ce que vous voulez de votre liberté?

Les conflits les plus habituels dans les couples actuels ont mené beaucoup de couples à se séparer. L’amour dans son sens le plus traditionnelle est souvent rejeté et détesté. De nombreuses personnes cherchent l’engagement de l’autre, la sécurité d’être avec quelqu’un mais évitent d’établir un lien qui correspondrait à cette sensation.