45 phrases pour vous aider à améliorer votre communication avec vos enfants

· 26 juillet 2016

Comme nous le savons déjà, le plus important pour l’éducation de nos enfants sont les mots que nous employons lorsque nous communiquons avec eux.

Nous sommes des êtres humains et nous nous laissons souvent emporter par nos émotions, ce qui nous fait dire et faire des choses négatives qui ne sont pas adaptées à l’épanouissement de nos enfants.

Pour lutter contre cela, nous allons vous proposer de substituer les expressions négatives que nous employons le plus souvent par d’autres plus positives et pratiques.

Nous vous proposons de les employer et de voir les changements qu’elles peuvent produire lorsque vous les utilisez avec vos enfants.

L’utilisation de ces phrases peut se faire dans le cadre de relations plus adultes, car elles nous aident à être plus clairs avec les autres et elles peuvent être d’une grande aide pour mieux communiquer.

Education-enfants

  • Ne crie pas. – Parle un peu moins fort.
  • Ne mange pas aussi vite ! – Mâche bien ta nourriture.
  • Tu as encore mis un bazar pas possible ! – Range ta chambre s’il-te-plaît.
  • Combien de temps je vais encore devoir t’attendre ? – C’est l’heure de partir, dépêche-toi.
  • Où est-ce que tu crois aller ? – Descends s’il-te-plaît.
  • Tu vas tomber. – Fais attention.
  • Tu vas le regretter ! – Fais attention à ce que tu fais.
  • Tu vas glisser ! – Fais attention où tu marches.
  • Tu vas être trempé ! – Prends un parapluie et mets tes bottes.
  • Ne cours pas. – Marche plus lentement.
  • Ne te précipite pas ! – Tu as encore du temps devant toi.
  • Je suis en train de te parler ! – Ecoute-moi s’il-te-plaît.
  • Allez, termine ce que tu fais ! – Tu dois terminer ce que tu es en train de faire, le temps est écoulé.
  • Combien de fois dois-je te le dire encore ? – Fais ce que je t’ai demandé s’il-te-plaît.
  • Je ne sais plus comment te dire les choses ! – Trouvons une solution qui nous convient à tous les deux.
  • Tu es sourd ? – Ecoute-moi s’il-te-plaît.
  • Tu es aveugle ? – Fais plus attention à ce que tu fais s’il-te-plaît.
  • Tu n’as pas honte ? – Pense à ce que tu viens de faire.
  • Ne parle pas comme ça ! – Dans notre famille, nous ne parlons pas de cette manière.
  • Je te l’avais dit – Apprends de cette situation et tu ne commettras plus la même erreur.
  • Tu ne peux pas y arriver ! – Essaye, car si tu n’essayes pas, tu ne sauras pas de quoi tu es capable.
  • Je ne sais pas ! – Réfléchissons-y ensemble.
  • Tu te trompes ! – C’est ton opinion.
  • Je t’ai dit non ! – Je t’ai donné mon avis et je ne vais pas en changer.
  • Parce que je te le dis ! – C’est une décision que tes parents ont prise.
enfants jouant au parc

  • Pas de sucreries ! – Les aliments sucrés se mangent au dessert.
  • Tu as fini de me bassiner avec ça ! – Je ne veux pas en parler maintenant, nous parlerons après le dîner.
  • Tu te rends compte de l’heure qu’il est ? – Il est tard, c’est l’heure de dormir.
  • Et tu crois que je ne suis pas fatigué moi ? – Je te comprends, nous sommes tous fatigués.
  • Tu vas voir ! – Je suis très déçu et si j’agissais sans réfléchir, nous le regretterions tous les deux.
  • Arrête de traîner dans mes pattes ! – Fais ce que tu dois faire. Quand j’aurais terminé, nous ferons quelque chose ensemble.
  • Tu es fou ? – Je suis très surpris et je n’aime pas ce que tu as fait.
  • C’est hors de prix ! – Nous avons déjà prévu de faire d’autres achats.
  • Éteins la télé ! – La télé est en surchauffe, elle a besoin d’un peu de repos.
  • Fais ce que tu as à faire ! – D’abord, remplis tes obligations et ensuite tu pourras jouer.
  • Je n’étais pas comme ça quand j’étais enfant. – Tu peux te tromper, mais tu dois apprendre de tes erreurs et ne plus les commettre.
  • Lorsque j’étais enfant, il n’y avait rien de tout cela. – J’ai été heureux sans avoir ce jouet quand j’étais enfant.
  • Arrête de pleurer pour des bêtises ! – Je comprends que c’est important pour toi, nous allons voir ce que nous pouvons faire.
  • Calme-toi ! – Détends-toi et nous pourrons trouver une solution.
  • Regarde où tu marches ! – Fais attention et regarde attentivement où tu marches.
  • Personne ne voudra être ton ami ! – Avec qui voudrais-tu être ami ?
  • Tu vas tomber malade ! – Si tu tombes malade, tu vas devoir rester à la maison et tu ne pourras pas faire ce que tu aimes.
  • Tu ne comprends rien ! – Qu’est-ce que tu ne comprends pas ?
  • Tu es ingrat ! – Nous travaillons beaucoup pour que tu ne manques de rien. Ne nous déçois pas de cette manière.