4 clés pour survivre aux collègues arrivistes

2 mai 2018 dans Autres 52 Partagés
collègues arrivistes

L’une des principales causes de mal-être dans le monde occidental est le stress professionnel. Bien que cette sensation désagréable puisse se manifester pour différentes raisons, l’un des facteurs les plus importants contribuant à son intensification repose sur la collaboration avec des collègues arrivistes.

Dans l’environnement des entreprises modernes au sein duquel le travail en équipe est si important, il est très facile de se sentir démotivé face aux stratégies mises en application par ce type de travailleurs. Les collègues arrivistes feront n’importe quoi pour réussir, ils seront même prêts à mentir c’est pourquoi il est très difficile de collaborer avec eux sans se voir affecté.

Si vous souhaitez améliorer votre satisfaction au travail et vous libérer de ce stress qui vous domine tant, vous devrez apprendre à gérer les relations que vous maintenez avec ce type de personnes. L’objectif est de les empêcher de vous affecter en apprenant à mettre de la distance et des limites dans la relation que vous entretenez avec eux. Dans cet article, nous vous faisons part des meilleures clés pour y parvenir.

1. Devenez indépendants de vos collègues arrivistes

La manière la plus simple de survivre aux collègues arrivistes est de faire en sorte que leurs actes ne puissent pas vous affecter. Si vous êtes l’unique responsable de votre projet, ou si vous avez une équipe de travail constituée de personnes fiables et que vous respectez, vos collègues toxiques n’auront aucun pouvoir sur vous.

Le problème des collègues arrivistes n’est pas le fait qu’ils existent, mais le fait que vous leur attribuiez la capacité d’affecter votre vie. Pour cela, si vous en avez l’occasion, entreprenez vos propres projets en solitaire. Si vous êtes une personne qui a besoin de travailler en équipe, assurez-vous de vous associer aux personnes avec lesquelles vous pouvez établir une relation d’interdépendance.

le travail de groupe pour survivre aux collègues arrivistes

2. Sentez6vous libre de les ignorer

La majorité des personnes se sent moralement obligée d’aider les autres. Lorsque quelqu’un est en difficulté, nous avons tendance à nous préoccuper de cette personne et à lui accorder tout ce qui est en notre pouvoir pour la sortir de l’embarras. Souvent, nous agissons ainsi même si cela nous est préjudiciable.

Les collègues arrivistes le savent parfaitement et ils profitent de cette situation. Comme ils n’ont aucun scrupule à se servir des autres pour parvenir à leurs fins, ils leurs demandent de l’aide en sachant qu’ils l’aideront sans penser aux conséquences. Si vous souhaitez survivre face à ce type de personnes, le second pas à donner est d’apprendre à leur dire non.

Bien qu’au début cela puisse vous coûtez, il est nécessaire de penser à votre propre intérêt et surtout aux conséquences qui peuvent vous affecter si vous aidez votre collègue arriviste.

3. Apprenez à contrôler vos émotions

Selon la psychologie cognitive, ce qui nous affecte n’est pas ce qui nous arrive, mais l’analyse personnelle que nous nous faisons concernant ce qui nous arrive. Dans le cas des collègues arrivistes, le sujet est assez clair : Le problème ne fait pas référence à ceux qui se comportent de manière désagréable, mais au fait que nous les laissions nous affecter.

Votre tâche suivante est donc de faire en sorte que leur comportement ne puisse pas vous blesser. Pour cela, le plus simple est de vous concentrer sur la recherche et l’élimination des idées irrationnelles que vous pourriez avoir concernant le comportement que devraient avoir vos collègues avec vous.

le désaccord au travail avec les collègues arrivistes

Le plus commun face à la présence de collègues arrivistes est de penser « qu’ils devraient se comporter autrement ». Maintenir cette croyance génère en vous un certain mal-être, en fin de compte, la réalité est différente de celle que vous espèreriez. Néanmoins, au lieu de tenter de modifier son comportement (quelque chose de très difficile à obtenir), le mieux est d’accepter la réalité telle qu’elle est. De cette manière, vous vous rendrez compte du fait que vos émotions négatives diminueront rapidement.

4. Séparez le travail du reste de votre vie

La pire conséquence que peut avoir le fait de travailler avec des compagnons arrivistes est de laisser leur présence envahir votre vie, même en dehors du travail. Cela nous arrive bien souvent lorsque nous sommes stressés ou en colère pour des raisons professionnelles : nous arrivons à la maison et nous continuons de réfléchir à ce sujet, d’une telle manière que nous finissons par mal le vivre au bureau mais également dans notre vie personnelle.

Pour éviter ce problème et déconnecter du bruit professionnel, vous pouvez faire du sport, pratiquer des exercices de relaxation ou mindfulness. Il s’agit de dévier votre attention des problèmes professionnels et d’apprendre à vivre dans le présent en étant connectés avec vous-même. Bien que cela puisse paraître compliqué au début, ces stratégies vous permettront de survire à vos collègues toxiques et à vous sentir mieux avec vous-même.

A découvrir aussi