4 clés pour gérer les émotions de manière intelligente

· 16 mars 2018

Gérer les émotions de manière intelligente signifie les canaliser pour maintenir l’équilibre et l’harmonie. Grâce à cela, nous parvenons à être une force positive pour nous-mêmes et pour tous ceux qui nous entourent, et évitons par la même que notre monde émotionnel nous ôte de l’énergie vitale.

Lorsque nos émotions parviennent à se maintenir en équilibre, nous sommes plus productifs, plus créatifs et plus heureux. Nous empêchons ce que nous ressentons de prendre le contrôle de ce que nous sommes. Nous parvenons ainsi à donner une direction constructive à ce monde subjectif, en le faisant jouer en notre faveur et non contre nous.

« L’intelligence émotionnelle représente 80% du succès dans la vie. »

Daniel Goleman

Avec des émotions calmes nous sommes en mesure de nous fixer des objectifs et de les atteindre. De disposer de relations saines avec les autres et d’être capable de donner le meilleur de nous-mêmes. D’où l’importance d’apprendre à gérer nos émotions. Y parvenir suppose seulement d’en prendre la décision et d’être persévérant. Voici quatre clés pour y parvenir.

1. Comprendre que les émotions négatives n’existent pas

Les émotions ont une raison d’être. Il s’agit par conséquent d’une erreur de les classer dans le groupe des positives ou négatives. Nous devons juste garder à l’esprit qu’il existe des stimuli qui conduisent à éprouver certaines émotions. Ceci est inévitable.

gérer les émotions de manière intelligente
gérer les émotions de manière intelligente

La peur, par exemple, est une réponse à des situations menaçantes. Si nous ne l’expérimentions pas, nous tomberions facilement dans des comportements imprudents qui mettrait notre intégrité en danger. La colère, quant à elle, est également une réponse défensive dont le rôle est de nous préparer à l’attaque lorsque existe un danger.

Il n’existe par conséquent pas d’émotions négatives. Pour apprendre à gérer les émotions de manière intelligente il est important de savoir interpréter le message que chacune d’entre elle communique. Elles sont un guide permettant de savoir que quelque chose se passe et que nous devons l’aborder.

2. Permettons-nous de sentir, pour gérer les émotions de manière intelligente

L’éducation et l’enseignement traditionnel ne nous apprennent presque jamais à gérer les émotions. Ils nous convainquent qu’il existe des sentiments et des émotions que nous ne devrions pas expérimenter. Ils nous disent, par exemple, que pleurer ou avoir peur ne résout rien.

Les émotions ne naissent cependant pas ou ne disparaissent toutes seules. Par conséquent, réprimer ce que nous ressentons n’est pas une façon correcte de les gérer. Essayer d’étouffer ce que nous ressentons ne fait que retarder leur expression. Ce que nous refoulons réapparaît toujours et parfois de manière exacerbée.

La première chose à faire est donc de comprendre que toutes les émotions sont légitimes et ont le droit d’exister et de s’exprimer. Si nous acceptons ce que nous ressentons, il sera beaucoup plus facile de gérer les émotions de manière intelligente. Ne pas les accepter implique de créer une confusion qui aboutit à une tempête interne .

3. Observer, observer, observer…

La meilleure façon de gérer les émotions de manière intelligente est de les accepter, mais également de les comprendre. Pour y parvenir, il est essentiel que nous augmentions notre capacité à les observer. Le simple fait de leur prêter attention nous permet déjà de commencer à les canaliser.

gérer les émotions de manière intelligente

Daniel Goleman, le grand théoricien de l’intelligence émotionnelle, indique que « l’attention régule l’émotion ». Cela signifie que lorsque l’attention est centrée sur ce que nous ressentons, cette expérience subjective est automatiquement modulée ou nuancée.

Pour observer les émotions il convient de se demander : qu’est-ce que je ressens ? Comment est-ce que je me sens ? Ensuite, essayer de mettre le nom exact sur l’émotion qui est expérimentée. Est-ce de la colère ou est-ce de la frustration ? Est-ce un rejet ou est-ce de la fatigue ? Plus l’identification sera précise, plus il nous sera facile de comprendre le pourquoi ces émotions.

4. Être critique avec nos pensées

Bien qu’il nous semble que ce n’est pas le cas, beaucoup de nos pensées surgissent mécaniquement. Il s’agit d’interprétations de la réalité, qui ont parfois une fondement et parfois non. Elles peuvent également être le résultat d’un raisonnement, ou non.

La pensée n’est pas la réalité, mais un filtre de la réalité. Elle nous amène à nous sentir de telle ou telle façon face à ce qui se passe, et  cela nous mène souvent à commettre des erreurs. Par exemple, la pensée peut nous dire que telle difficulté est une gène. Mais nous pourrions également nous dire qu’il s’agit là d’un défi, d’une opportunité. Cela n’est toutefois possible que lorsque nous osons remettre en question ces idées et que nous ne faisons pas seulement que nous laisser emporter par elles.

gérer les émotions de manière intelligente

Apprendre à gérer les émotions de manière intelligente implique d’être pleinement éveillé. Attentif et concentré sur notre monde interne. Cela peut s’avérer difficile au début, mais les avantages sont si grands que l’effort en vaut la peine.