4 astuces pour arrêter d’être trop complaisant

· 21 février 2016

Faites-vous souvent des choses que vous n’aimez pas simplement pour plaire à quelqu’un, et lui donner entière satisfaction ?

Certaines personnes sont complaisantes en permanence, parce qu’elles ne veulent pas que les autres s’énervent. 

Ce modèle comportemental est tout à fait négatif. Si vous n’y faites pas attention, vous allez peu à peu perdre l’essence de votre personnalité.

“Une des choses les plus libératrices que nous pouvons apprendre dans la vie est que nous ne sommes pas obligés d’aimer qui que ce soit, que les autres ne sont pas obligés de nous aimer, et que tout est parfait ainsi. »
-Anonyme-

A quel moment le fait d’être complaisant peut-il devenir un problème ?

  • Lorsque vous commencez à accepter les choses que vous n’aimez pas, tout simplement pour que les autres soient heureux et que leur vie soit parfaite.
  • Lorsque vous commencez à vous sentir gêné par des situations qui vous incluent, car vous sentez qu’elles vont à l’encontre de vos principes.
  • Lorsque vous êtes fatigué de faire systématiquement passer les autres avant vous, et que vous voyez bien qu’ils ne vous rendent pas la pareille.
  • Lorsque vous inventez des excuses car vous n’osez pas dire un simple « non ».
Femme-offrant-des-fleurs

Comment arrêter d’être complaisant ?

1. Acceptez le fait que vous ne pouvez pas aimer tout le monde, et inversement

Vous devez briser cette illusion : vous ne pouvez pas ressentir de l’affection pour tout le monde, et vice-versa. En réalité, cela n’est ni bien ou mal, c’est une composante de la vie.

Lorsque vous sentez l’envie d’être complaisant avec quelqu’un pour qu’il vous accepte, ne le faites pas. Respirez et focalisez votre attention sur autre chose.

Les personnes qui cherchent à plaire à tout le monde ont souvent une faible estime d’elles-mêmes. Car elles ont besoin que les autres les reconnaissent.

La meilleure façon d’arrêter d’être complaisant est d’apprendre à aimer ce que vous êtes, et à travailler sur votre estime personnelle.

“Si vous vivez pour plaire aux autres, ils vous aimeront tous, mais vous ne vous aimerez pas. »
-Paulo Coelho-

2. Apprenez à dire « non »

Ce mot si bref peut générer de nombreux problèmes dans notre esprit lorsque nous évitons de le prononcer.

Faites-vous partie des personnes qui n’osent pas donner une réponse négative ? En avez-vous assez de ne jamais avoir de temps pour vous ? Dans ce cas, apprenez à dire non !

Ne vous inquiétez pas, personne ne va mourir et le monde ne s’arrêtera pas de tourner si vous arrêtez d’être complaisant.

A l’inverse, ce qui peut se produire, c’est que les gens qui sont à vos côtés uniquement pour les bénéfices qu’ils en retirent vont progressivement disparaître de votre quotidien. Et comme vous le voyez, cela n’est pas forcément négatif.

Vous devez également arrêter de sans cesse justifier vos refus. Soyez honnête et dites « non » sincèrement. Si votre interlocuteur tente de vous convaincre, expliquez-lui les raisons de votre refus.

3. Identifiez les raisons de votre sentiment permanent de culpabilité

Si vous décidez de ne plus être complaisant, vous allez ressentir de la culpabilité dans les premiers temps.

Au lieu de changer votre réponse, réfléchissez à ce qui génère ce sentiment de culpabilité. Vous pensez peut-être que vous faites preuve d’égoïsme, que vous faites défaut à l’un de vos amis.

Puis songez aux raisons qui vous ont poussé à ne plus être complaisant. Et enfin, comparez les deux situations.

Femme-triste

Imaginez que votre sœur vous demande de garder ses enfants pour aller au cinéma avec son mari. Mais que ce jour-là, vous aviez déjà prévu de sortir avec une amie. Est-ce si mal de dire « non » à votre sœur ?

Si elle devait aller à l’hôpital pour une urgence, il serait tout à fait normal de changer vos plans. Mais dans le cas d’une sortie banale, vous avez tout à fait le droit de lui dire non.

Vous devez bien évaluer les situations, et ne pas ressentir de culpabilité lorsque vous agissez selon vos envies. Si vous n’êtes pas sûr de vous, faites une liste pour peser les pour et les contre de votre décision.

4. Ouvrez la porte à ceux qui veulent s’en aller

Lorsque vous aurez cessé d’être complaisant, vous allez voir que votre liste d’amis va considérablement se réduire.

 Ne vous inquiétez pas. Cela vous permet simplement de voir qui sont vos vrais amis, et qui sont les personnes uniquement intéressées par les bénéfices qu’elles peuvent tirer de vous.

Après cette étape de « sélection naturelle », votre estime personnelle va commencer à s’améliorer petit à petit, car les personnes toxiques et négatives ne seront plus là pour polluer votre esprit. Et la bonne nouvelle dans tout cela, c’est que de nouvelles personnes positives vont faire leur apparition dans votre vie.

Si quelqu’un de votre famille cherche à tirer profit de vous, vous devez absolument définir vos limites.

Qu’il s’agisse de votre mère, de votre enfant ou de votre frère, vous devez donner de la valeur à vos décisions face à leurs critiques. C’est très difficile, mais cela vous permettra d’atteindre une véritable paix intérieure.

“Laissez la vie couler, et vous trouverez des portes là où vous vous y attendiez le moins. ».
-Anonyme-

Gardez à l’esprit qu’arrêter d’être complaisant nécessite tout un processus. Vous allez devoir apprendre certains comportements et vous débarrasser de quelques-unes de vos anciennes habitudes.

Mais ne vous inquiétez pas, ce n’est pas impossible, et cela ne fera pas de vous une mauvaise personne. Vous vous reconnecterez simplement avec vous-même.