Du oui au non, combien de peut-être ?

30 janvier 2016 dans Psychologie 0 Partagés

Nous ne disons que trop rarement ce que nous voulons dire. Nous disons « oui » quand nous voulons dire « non », nous nions ce à quoi en réalité nous adhérons, et nos « peut-être » peuvent très bien signifier une approbation ou un rejet.

Mais pourquoi avons-nous si peur de donner notre opinion ?

Nous nous retrouvons souvent enfermés dans des situations dans lesquelles nous ne voulions pas être depuis le début, tout simplement car nous ne sommes pas parvenus à dire « non », par peur de la réaction des autres, ou pour parvenir à un consensus.

En nous déconnectant de ce que nous pensons et de ce que nous désirons, nous empruntons la voie qui mène à une insatisfaction certaine.

“Le bonheur, c’est lorsque ce que tu penses, ce que tu dis et ce que tu fais sont en harmonie”
-Mahatma Gandhi-

Femme-fleche-dans-le-coeur

Savoir dire non

Apprendre à dire non, à refuser de faire ce qui ne nous plaît pas, ou ce qui nous fait nous sentir mal, est fondamental pour notre bonheur et pour être en accord avec ce que nous sommes.

Il existe de nombreuses raisons pour lesquelles il est essentiel de dire « non »:

Ne pas être complaisant

Il est nécessaire d’apprendre à dire non quand nous nous retrouvons dans une situation où nous nous sentons forcés de nous plier aux désirs des autres (que ce soit de notre partenaire, de nos parents, de nos amis, etc.).

Éviter d’être dépendant ou d’être complaisant continuellement avec les autres est une façon de se sentir plus libre.

Faire nos propres choix

Notre vie ne peut pas être entre les mains d’autres personnes.

Si nous ne pouvons pas choisir ce que nous voulons faire, où nous souhaitons aller, ou quel type de personne nous souhaitons avoir à nos côtés, nous allons vivre une vie qui n’est pas la nôtre.

Les personnes qui nous aiment profondément pensent souvent savoir ce qu’il y a de mieux pour nous. Seulement, malgré leurs bonnes intentions, elles projettent souvent leurs propres angoisses sur notre existence.

“L’âme se teint de la couleur de ses pensées. Pensez seulement aux choses qui sont en accord avec vos principes, et qui vous permettent de voir la lumière du jour. Vous choisissez votre propre caractère. Jour après jour, vos choix, vos pensées et vos actes font de vous ce que vous êtes. Votre intégrité est votre destin et la lumière qui guide votre chemin”.
-Héraclite-

Se débarrasser de nos angoisses

Lorsque nous avons envie de dire non, et que nous le faisons, nous nous sentons libérés, en harmonie avec nos pensées et avec notre ressenti le plus profond.

A l’inverse, lorsque nous nous retrouvons face à une situation non désirée car nous n’avons pas osé dire non, le stress, l’inconfort et l’angoisse nous envahissent.

Penser d’abord à notre bonheur

Il est certain que nous devons parfois céder, mais jamais au prix de notre bonheur.

Les décisions que nous prenons par peur de la réaction des autres, ou tout simplement pour être complaisants, vont nous affecter négativement dans le futur, car nous ne nous sentirons pas heureux de ne pas avoir décidé par nous-mêmes.

Femmes-assises-parlant-et-pensant

Quelques conseils pour apprendre à dire ce que vous pensez

Soyez affirmatifs

Être affirmatif nous permet d’exprimer nos émotions et ce que nous pensons de manière claire, sans créer de malaise ou d’hostilité.

L’assertion peut s’apprendre à travers la pratique. Il s’agit de la capacité d’avoir des conversations dans lesquelles nous exprimons ce que nous désirons, en considérant nos interlocuteurs avec respect et empathie, sans toutefois mettre de côté ce que nous pensons vraiment. Il s’agit de dire avec amour, respect et fermeté, ce que nous désirons.

Renforcez votre estime personnelle

L’estime de soi, ou l’idée que nous avons de nous-mêmes, est une valeur fondamentale pour pouvoir exprimer ce que nous ressentons.

Une faible estime personnelle nous met à la merci de l’opinion des autres, qui ne sont pas et ne seront jamais les nôtres.

Il est essentiel d’apprendre à avoir des opinions propres et à les valoriser, pour avoir une vie pleine et heureuse.

Débarrassez-vous de votre sentiment de culpabilité

Pensez à tous ces moments dans lesquels vous avez affirmé l’une de vos opinions, sans concession et sans vous sentir coupable. Ce sentiment de liberté doit dominer dans votre vie.

Soyez vous-même, avec vos défauts et vos qualités. Ne vous sentez jamais coupable d’être la personne que vous êtes.
Partager

Pensez à toutes les choses auxquelles vous êtes implicitement en train de dire oui, lorsque vous dites non à voix haute.

Si vous refusez les heures supplémentaires que votre patron vous propose, vous êtes en train d’exprimer que vous voulez passer du temps avec votre famille, avec vos amis, ou que vous souhaitez simplement avoir du temps libre pour faire ce qu’il vous plaît.

“Le simple fait de s’interroger sur le possible choix, corrompt l’éligible. Oui, non, peut-être…Comme si un choix ne pouvait pas être dialectique, qu’en faire l’exposé suffisait à l’appauvrir, à le rendre faux, à le transformer en autre chose. Combien de nuances y-a-t-il entre le Ying et le Yang ? Du oui au non, combien de peut-être ? »
-Julio Cortázar-

Images de Alexandra Nedzvetskaya, Cathy Delanssay

A découvrir aussi