3 formes de maltraitance dans l’enfance

28 juillet 2017 dans Emotions 190 Partagés

Les formes de maltraitance dans l’enfance passent parfois inaperçues. Cette pratique, de fait, a même été traditionnellement acceptée comme une partie naturelle de l’éducation. Considérée par certains comme nécessaire, face à l’impossibilité d’employer d’autres moyens qui ne se basent sur l’utilisation de la violence.

Cependant, rien de plus éloigné de la réalité. Heureusement, nous avons des études qui mettent en exergue certaines phrases, qui ne cachent pas seulement un mensonge, mais également une tragédie. Nous parlons de phrases telles que : “On a toujours fait comme ça et ce n’est pas grave”, “Les paroles entrent dans la tête avec les coups” ou “Il doit apprendre ce qui est légal et ce qui est criminel”.

La problématique de la maltraitance dans l’enfance

La célèbre écrivaine Agatha Christie avait raison quand elle disait : “L’une des choses les plus chanceuses qui peuvent vous arriver dans la vie, c’est d’avoir une enfance heureuse”. Sans aucun doute, l’éducation positive donne des résultats plein d’espoir sur le futur et le développement de l’enfant.

Elisabeth Rodriguez est une spécialiste et psychologue de l’enfant et des adultes qui doivent faire face aux conséquences de la maltraitance dans l’enfance. Cette professionnelle considère que ces dernières années, il existe un essor considérable de cette maltraitance.

Et pourtant, aujourd’hui, alors que les parents et les éducateurs sont plus que jamais conscients des répercussions de certaines manières d’éduquer qui ont été appliquées dans la tradition et comptent sur la complicité de la société, comment est-il possible que cette pratique soit encore enracinée ?

Cela est tout simplement dû au fait qu’il a été démontré que les formes de maltraitance dans l’enfance ne sont pas uniquement physiques. Même si on les met en pratique depuis des années, les abus psychologiques sont beaucoup moins ancrés dans l’inconscient collectif que les abus physiques, dont la disparition augmente de plus en plus.

Formes de maltraitance dans l’enfance

Nous comprenons le concept de maltraitance dans l’enfance comme une action exercée sur un mineur par un de ses responsables, et qui, consciemment ou inconsciemment, met en risque l’intégrité émotionnelle, cognitive ou physique de l’enfant. Dans cette définition, on trouve 3 formes très claires de maltraitance infantile. Dans une plus ou moins grande mesure, elles sont toujours actuelles dans une grande partie des sociétés modernes.

La maltraitance physique

C’est la maltraitance plus commune, qui dure depuis la nuit des temps. Elle est définie par les spécialistes comme un comportement volontaire qui provoque un dommage physique sur le mineur, ou même le développement de maladies à caractère physique.

Dans ce type de maltraitance de l’enfant, où l’on cherche à nuire à l’enfant de manière intentionnée, il existe plusieurs formes selon la fin à laquelle on aspire. On peut exprimer du rejet envers l’imposition d’une discipline, un caractère sadique et agressif, la conséquence d’un manque de contrôle…

La maltraitance émotionnelle

Voyons à présent une deuxième forme de maltraitance dans l’enfance, connue sous le nom de maltraitance émotionnelle. Dans ce cas, les limites sont moins objectives et il est plus difficile de parler d’elles à partir un consensus majoritaire. Malgré tout, les professionnel-le-s la considèrent comme l’ensemble des comportements qui mènent à une interaction avec le mineur basée sur l’hostilité verbale, à travers les insultes, les menaces et le mépris. 

“Il n’y a pas plus grand besoin dans l’enfance que le besoin de la protection d’un parent.”

-Sigmund Freud-

Ce type de maltraitance bloque n’importe quelle initiative d’interaction de la part de l’enfant. Ainsi, il donne lieu à l’abandon émotionnel et aux attitudes passives du parent face aux demandes de l’enfant, que ce soit conscient ou inconscient.

La négligence de l’enfant

Pour finir, on trouve la troisième des formes de maltraitance, connue sous le nom de négligence de l’enfant. Dans ce cas, il s’agit d’un abandon total ou partiel de l’attention et/ou des soins envers le/la petit-e. Cela a lieu par le biais d’une distance physique, pas toujours visible, et des attitudes d’oublis, volontaires ou pas.

Selon les différent-e-s auteur-trice-s, la négligence peut être physique mais également sociale et émotionnelle. Elle peut aussi se distinguer de l’abandon physique. C’est-à-dire qu’une personne négligente agit de manière consciente ou inconsciente, par manque de culture, ignorance ou manque de valeurs positives. La personne qui abandonne sait, ou pas, que cet acte provoque un dommage psychologique à l’enfant.

On peut voir que la maltraitance dans l’enfance prend de nombreuses formes. De plus, il n’est pas toujours facile de la détecter, et surtout de la détecter à temps. Ses causes sont multiples, et s’en rendre compte n’est pas si évident. Le manque de compétence personnelle, la méconnaissance, la sous-estimation.. Comme nous le voyons, il existe plusieurs raisons. Cependant, rien ne s’avère impossible, si on y met de l’intérêt et que l’on se forme.

“La meilleure de rendre les enfants bons est de les rendre heureux.”

-Oscar Wilde-

Les diverses formes de maltraitance dans l’enfance peuvent et doivent être combattues. Comment ? Avec des valeurs telles que l’éducation, la formation, l’empathie, les valeurs positives… C’est un phénomène que l’on peut dépasser si chacun y met son grain de sable. Nos enfants ne méritent pas moins, non ?

Lisez aussi : Les coups invisibles sont les manifestations d’une maltraitance psychologique

A découvrir aussi