Les 3 conversations de couple les plus compliquées

· 16 décembre 2017

Tôt ou tard, nous devons avoir ces conversations : que ce soit parce qu’une conversation sans importance dérive sur ce point ou parce que c’est un sujet que nous voulons éclaircir directement. Il s’agit de ces typiques conversations de couple compliquées pouvant, si nous ne parvenons pas à les amener assez habilement, ouvrir un précipice dans la relation.

Dans les cas où les avis des deux conjoints divergent complètement et où chacun reste sur ses positions, ces conversations peuvent même mener à la rupture. Pour autant, il n’est pas question de les éviter ; au contraire, il est important que chacun se demande à lui-même ce qu’il veut transmettre à l’autre et qu’il sache l’exprimer de la manière la plus judicieuse qui soit. Quelles sont ces conversations de couple si compliquées, et comment doit-on les aborder pour qu’elles ne prennent pas une tournure qu’on ne souhaite pas les voir prendre ?

Les ex : le passé revient toujours

« Je ne comprends pas ce que tu as pu lui trouver », « Comment as-tu pu être avec un homme pareil/une femme pareille ? » ; voilà certaines de ces phrases qui finissent par arriver sur le tapis lorsque l’on parle de nos relations précédentes. Innocentes, peut-être, mais tout à fait à même de provoquer de sérieux dégâts.

C’est pourquoi, afin que ces conversations de couple ne deviennent pas une véritable tourmente ni ne dérivent sur une dispute, il est important de bien mettre au clair la place qu’occupe cet ex dans les schémas de votre couple. Ce n’est pas la même chose s’il s’agit d’un mariage qui a duré des années, s’il y a des enfants en commun ou si ce n’était qu’une relation de quelques mois.

couple ayant une conversation

Et la seule manière de le savoir, c’est de demander. Mais sans vous énerver, dans la sincérité et le respect, en recherchant la compréhension. Subtilement, vous devez vous fier à trois aspects clés de la réponse que vous donne votre partenaire :

  • Comment il parle de son ex : avec rage, souffrance, indifférence, mépris… Cela vous donnera des informations sur les sentiments qu’il a encore ou non envers son ex.
  • S’il parle souvent de son ex : s’il raconte des expériences ou des moments de son passé avec son ex ou s’il le fait naturellement et sans y accorder plus d’importance que cela mérite.
  • S’ils sont toujours en contact et de quelle manière : s’ils parlent souvent et par quel moyen, si son ex fait partie de son groupe d’amis, s’il a toujours son numéro, etc

N’oubliez pas que dans le cadre de ces conversations de couple, vous devez toujours mettre ce qui appartient au passé dans son contexte. D’un autre côté, n’essayez pas d’interpréter les expériences de l’autre à partir des vôtres, car dans bien des circonstances vous auriez sûrement agi différemment sur divers points. Dans le cas où surgissent des crises de jalousie, il est bon de se souvenir que maintenant, votre partenaire est avec une personne qui le complète davantage, et cette personne, c’est vous.

Le futur : l’incertitude qui étouffe

Suis-je pour lui/elle l’homme/la femme de sa vie ? Voudra-t-il/elle se marier ? Aura-t-il/elle le désir de fonder une famille avec moi ? Sera-t-il/elle un bon père/une bonne mère ? Voilà tout autant de questions que l’on se pose lorsque l’on commence à envisager d’avoir une relation sérieuse avec une personne. LA personne.

Aborder ces questions n’est pas chose aisée. Cela suppose de faire face à la réalité, à une réalité qui peut nous plaire et renforcer nos sentiments, mais qui peut aussi nous déplaire et nous décevoir.

De plus, si c’est l’autre qui pose ces questions et que vous n’avez pas encore eu le temps d’y réfléchir suffisamment, cela peut bien souvent vous prendre de court et vous bloquer. Ce qui est certain, c’est que parfois, nous ne disposons pas des outils nécessaires pour empêcher nos vieux démons et nos peurs du passé de se manifester. Et avant de répondre, nous préférerions creuser un trou et nous y cacher. Mais prenez les choses autrement : plus vite vous saurez à quoi vous en tenir, plus vous aurez de pouvoir et de prise sur votre futur. L’incertitude n’est pas une bonne compagne de voyage.

S’il existe des différences ou des désaccords quant à vos visions de votre futur commun, il peut être judicieux de proposer d’en parler. Même s’il semble à première vue que vous ayez des points de vue totalement opposés, en discutant, on peut toujours en arriver à trouver un accord.

Il est préférable, au moment de poser les bases d’un futur commun, de commencer par parler des choses sur lesquelles vos avis sont les plus semblables, et peu à peu, d’augmenter la difficulté en identifiant ce sur quoi vous êtes disposé à céder ou non pour l’autre personne. Quels sont vos concessions et les points sur lesquels vous voulez maintenir une posture plus ferme. De plus, vous devrez apprendre à identifier quelles sont les concessions qui compensent le mieux celles que fait l’autre, de manière à ce qu’au bout du compte, les deux membres du couple soient satisfaits de l’accord trouvé ensemble.

Partager, c’est vivre

La cohabitation en couple peut parfois s’avérer difficile. Non seulement parce qu’elle peut finir par détruire une relation, en raison de la promiscuité quotidienne, mais aussi parce que si les deux membres du couple n’y mettent pas du leur, n’importe quelle tâche pourra finir par être l’origine d’une dispute. Aussi affectueux, tendre ou attentif puissiez-vous être, si vous n’aidez pas aux tâches ménagères… Vous aurez des problèmes !

Et la plus grande complication arrive lorsque vous devez en parler. Lorsque vous n’en pouvez plus. Lorsque se présente le moment de dire à l’autre… « Il faut qu’on parle ». Comment devez-vous aborder et gérer cette conversation ? Eh bien, naturellement.

Vous pouvez commencer par faire une liste de toutes les tâches ménagères hebdomadaires que vous avez à faire, par exemple. Celles dont proposera de se charger votre partenaire seront celles qui comptent le plus pour lui ou qu’il considère comme indispensables ; cela vous permettra donc de mieux le connaître. Ensuite, vous serez donc en mesure de les répartir dans une proportion qui sera satisfaisante pour vous comme pour votre partenaire. Il est préférable qu’à tout moment, l’initiative soit partagée et que l’accord trouvé soit reconnu par les deux membres du couple.

couple ayant une conversation

Rien ne sert de résister aux conversations de couple compliquées

Comme vous pouvez le voir, la clé de toutes ces conversations de couple réside dans le fait de comprendre la situation et d’y apporter une solution qui soit satisfaisante pour les deux membres du couple. Mais cela ne s’atteint pas du jour au lendemain, ni sans bien connaître la personne avec laquelle vous voulez partager votre vie.

Un partenaire avec lequel vous pouvez envisager un futur est un partenaire qui parle ouvertement de toutes ses inquiétudes, de ses rêves, de ses problèmes ou de ses inquiétudes. C’est celui qui n’essaie pas d’éviter ces conversations ni d’y échapper, c’est celui qui aborde les différences en sachant qu’il y a des terrains qui nécessitent diverses habilités afin d’optimiser l’expression et la compréhension.

Une relation saine se base sur la confiance, le respect et l’illusion. C’est pourquoi la meilleure des choses à faire pour avoir ce type de conversations sensibles consiste à ne pas oublier ces trois ingrédients en chemin dans les moments où il est question de s’asseoir et de parler. Il n’y qu’ainsi que vous pourrez atteindre un point où vous et votre partenaire vous sentirez bien individuellement et dans le foyer, et la relation.