Vous est-il déjà arrivé de vouloir vous défaire de votre passé ?

21 août 2017 dans Psychologie 196 Partagés

Avez-vous déjà ressenti le besoin de vous défaire de votre passé, de prétendre résoudre aujourd’hui des faits non résolus hier et n’ayant aucun impact sur votre présent ? Croyez-vous que la manière dont vous vous comportez parfois n’est pas le reflet de ce que vous êtes vraiment ? Ce n’est pas grave, bienvenue dans le jeu interminable du « sauvons notre ego avant de nous sauver nous-même ».

Tout cela est en relation étroite avec les êtres humains qui cachent une fragilité curieuse. Notre mémoire émotionnelle, logée dans la zone des amygdales, nous joue des mauvais tours. Nous souhaitons être en paix avec le passé, faire éclater au grand jour des vérités que nous n’avons jamais osé dire, ne faire qu’un avec notre personnalité qui un jour peut-être fut masquée.

Nous n’assumons pas le fait que derrière certaines circonstances et à certains moments, cette réaction fut la nôtre. Il est important de vivre avec, au lieu de tenter de la dissimuler. Vous n’avez pas à vous défaire de votre passé pour vous remettre à flot dans le présent. Vous devez continuer à avancer avec ce fardeau.

Cela pourrait agir comme du liège et vous permettre de refaire surface par l’apprentissage obtenu grâce à cette action, ou cela pourrait contenir d’innombrables pierres menaçant de vous faire couler. Des pierres tellement lourdes qu’elles se cacheraient derrière le conditionnel « il aurait fallu que » ou « cela m’aurait plu que ».

N’essayez pas de démêler quoi que ce soit, vous resteriez coincé-e-s dans le processus

Il vaut mieux ne pas tenter de démêler les toiles d’araignées de notre passé. Quiconque n’est pas un-e « fonctionnaire de la vie » mais prend des risques sans aucune assurance, aura 365 jours dans l’année pour se tromper et autant de jours pour apprendre. Parfois, vous n’apprendrez pas mais vous vous limiterez au plaisir fini de la vie.

Chaque fois que vous tentez de tirer sur un fil pour découvrir quelque chose en lien avec votre passé, vous réussirez seulement à créer un enchevêtrement d’idées dans votre tête ou à défaire tout ce qui était auparavant lié. Il y a des fils qui connectent, et d’autres qui s’enroulent seulement et défont tout ce qui avait auparavant été conçu. Le mieux est de reprendre les aiguilles et de continuer à tisser.

« Si tu essaies de sortir d’un précipice creusé, tu t’enfouiras au fond de la terre. Si tu essaies de démêler une toile d’araignée tu y resteras coincé-e, sans jamais parvenir à supprimer les traces du début de l’histoire de ta vie. Il n’y a ni points de départ ni questions sans résolutions, tout est une continuité. Tout ce que tu veux « sauver du passé, sera perdu dans ton présent et ton futur « ».

Imaginez-vous creusant et creusant pour tenter de sortir du précipice. Chaque fois que vous tentez de trouver de nouvelles réponses concernant votre passé, vous vous enfoncez encore plus. Posez-vous alors la question, cette houe est-elle l’outil dont vous avez besoin pour atteindre à nouveau la surface ou au contraire devriez-vous la lâcher et vous saisir d’autres outils ?

Nous ne le saurons jamais car nous n’avons jamais été capables de confronter les défis à la sérénité que nous avons désormais. Il faut penser que du fait d’avoir été confronté-e-s continuellement à des difficultés, nous avons réussi à relativiser et à affronter des situations pour lesquelles le calme est requis. C’est ainsi que nous avons obtenu le point de vue que nous adoptons désormais.

Dans certains cas, vous cherchez un pourquoi ; et dans d’autres, vous cherchez à vous mettre à l’abri, à vous protéger

Dans notre processus de construction personnel, nous avons parfois besoin de répondre à certains « Pourquoi ». En revanche, dans la plupart des cas nous cherchons à nous protéger. La différence repose sur deux points importants :

  • Si nous avons besoin de répondre à des questions pour récupérer quelque chose de valeur que nous avons perdu et que nous souhaitons retrouver, nous recherchons des explications réparatrices. Nous cherchons à éclaircir les choses pour améliorer notre présent.
  • Si vous avez besoin de parler d’un évènement passé pour vous justifier, améliorer votre image ou nuire à quelqu’un vous ayant fait du mal, vous avez besoin de protéger votre ego. Vous êtes en train d’utiliser votre temps et vous ne construisez absolument RIEN.

Pour tout cela, vous n’avez en rien besoin de votre passé, ou de creuser plus profondément en lui pour trouver des réponses à des questions dont le temps est déjà écoulé. Vous êtes en ce lieu et maintenant. Cessez de creuser et prenez des outils pour planter des graines, recueillez de la terre et arrosez avec attention et chaque jour les fleurs de votre jardin, et non pas pour creuser et continuer à vous enfoncer. Trouver des réponses au sujet de votre passé pour sauver votre ego peut aggraver les difficultés de votre présent. Arrêtez-vous à temps, sortez de votre jardin avant que chaque pelletée ne vous enterre un peu plus.

A découvrir aussi