3 conditions qui favorisent l’insatisfaction au travail

30 mars 2019
Il existe trois signes d'insatisfaction au travail relevés par un professionnel de la finance, Patrick Lencioni.

Malheureusement, certaines conditions mènent à l’insatisfaction au travail. Il s’agit d’un problème d’actualité, car de nombreuses personnes se disent très insatisfaites de leur travail. En outre, ce mécontentement n’exclut pas un seul secteur social et ne se détermine pas non plus par des conditions de travail bien particulières.

Selon diverses études, l’insatisfaction au travail n’est pas caractéristique d’un secteur particulier. Actuellement, nous pouvons trouver des personnes qui se sentent « malheureuses » dans le secteur des services, dans l’industrie et même dans les plus hauts niveaux de la direction.

Pourquoi des signes d’insatisfaction au travail apparaissent-ils ?

Ces signes d’insatisfaction au travail sont multiples. Le problème principal est le manque d’épanouissement personnel et professionnel de l’individu, ce qui diminue sa productivité et son niveau de bonheur.

Dans The Three Signs of a Miserable Job (« Les trois signes d’un mauvais emploi », en français), l’écrivain et conférencier Patrick Lencioni nous explique que la question n’est pas de savoir si le poste est bon ou pas, mais si la personne qui l’occupe s’épanouit professionnellement.

insatisfaction au travail

Ainsi, ce n’est pas le travail lui-même qui est mauvais, mais plutôt la manière dont la personne le perçoit. C’est pourquoi l’insatisfaction au travail ne se détermine pas par le salaire, le nombre d’heures ou d’autres facteurs qui, à première vue, pourraient être envisagés. Dans de nombreux cas, le principal problème se pose lorsque le travail ne permet pas de couvrir un besoin universel : la réalisation de soi.

En outre, Lencioni ajoute que ce sentiment n’est pas rationnel. C’est un « sentiment de misère » qui ne connaît pas de limites.

Les trois signes d’insatisfaction au travail selon Patrick Lencioni

Pour Patrick Lencioni, il y a trois signes de base de l’insatisfaction au travail. S’ils se produisent, l’épuisement physique et moral peut être très élevé. D’autre part, bien que de l’extérieur, les mesures à prendre puissent sembler claires et simples, pour la personne concernée, en revanche, les choses sont bien plus compliquées.

Anonymat

Ce sont des gens qui se sentent ignorés. C’est-à-dire qu’ils ne sont ni connus ni reconnus dans leur travail. Ainsi, s’il n’y a personne en position de commandement et d’autorité qui l’apprécie pour ses qualités spécifiques et pour ses efforts, l’employé avoir l’impression d’être invisible. Cela le pousse alors à avoir du mal à aimer ce qu’il fait.

Non-pertinence

Lencioni souligne un autre signe d’insatisfaction au travail associé à l’absence de pertinence. Ce problème se pose lorsqu’une personne n’a pas conscience de la pertinence réelle de son travail.

Selon cet auteur, nous avons tous besoin de savoir que notre travail est pertinent pour quelqu’un. Si un travailleur n’est pas capable de percevoir l’importance de son travail, probablement aura-t-il du mal à mener une vie professionnelle épanouie. En fait, l’une des stratégies les plus perverses du mobbing consiste à remplir la journée de travail de tâches totalement improductives.

insatisfaction au travail

Contribution

Voyons maintenant le troisième signe d’insatisfaction au travail que Lencioni mentionne dans son travail et qui est étroitement lié au précédent. Ce signe consiste en l’incapacité d’un employé à évaluer de manière objective sa contribution au projet commun.

En d’autres termes, il est important qu’un travailleur puisse mesurer non seulement son niveau de contribution, mais également les progrès qu’il fait dans la performance de l’emploi.

Lencioni parle de l’importance de la mise en œuvre de moyens concrets qui permettent d’évaluer le succès ou l’échec des actions menées. Sinon, la motivation peut s’éroder et le sentiment de manque de contrôle, grandir. Avez-vous remarqué l’un de ces signes d’insatisfaction au travail ? Si oui, il y a peut-être certains détails que vous devriez repenser.

“Profitez de la satisfaction qui vient de faire de petites choses bien. »

-H. Jackson Brown, Jr.-