Voici la principale cause des disputes

23 juillet 2018 dans Conflits 0 Partagés
cause des disputes

L’un qui ne veut rien entendre et n’écoute rien de ce que les autres disent. L’autre qui crie. Deux personnes qui s’accusent mutuellement, sans apporter le moindre argument… La principale cause des disputes est presque toujours la même. Surtout si l’on dévie vers des insultes et des conflits vides de sens mais pleins de mépris et d’orgueil. Nous parlons, bien sûr, du manque d’empathie.

Pensons à la dernière fois où nous nous sommes disputés avec quelqu’un. La plupart du temps, lorsque nous mettons en marche ces dynamiques qui partent d’une différence, d’une provocation ou d’une critique, nous cherchons à imposer notre vérité. Nous voulons que l’autre adopte notre point de vue. Qu’il se rende compte de son erreur, de sa vision erronée ou injuste des choses.

Par ailleurs, un autre point apparaît souvent : la mise en place de comportements défensifs. Nous entrons dans un état où les carapaces s’ouvrent et où l’on recherche, par-dessus tout, la protection et l’attaque. Nous voyons souvent cela dans nos relations de couple, dans ces disputes où l’un des membres (ou les deux) commence à lancer des reproches douloureux à l’autre et à faire des coups bas… Tandis que tous deux se cachent derrière une position de victime.

« Votre état d’esprit est votre destin. »

Hérodote

Beaucoup de ces disputes se résoudraient plus tôt si nous mettions en pratique ce mot magique : l’empathie. Le simple fait d’essayer de prendre en compte la réalité de l’autre et de la comprendre humaniserait beaucoup plus les conflits et les rendrait même plus utiles. Cependant, nous faisons presque toujours la même erreur: nous nous laissons porter par nos émotions. Celles-ci voilent la raison, éteignent le bon sens et établissent des distances insurmontables.

La principale cause des disputes est presque toujours la même: le manque d’empathie.
Partager

hibou

Le manque d’empathie et de compréhension, la principale cause des disputes

Si nous avons tous un même désir, c’est celui de se sentir compris. Au moment où quelqu’un remet en question certaines choses à propos de nous, nous critique ou réfute nos « vérités », nous ne voyons pas qu’une menaceLa colère et la rage apparaissent peu de temps après. Il s’agit d’une atteinte à notre homéostasie émotionnelle et nous ne tardons donc pas à entamer une dispute.

Si nous jetons un rapide coup d’oeil à cette littérature moins scientifique et plus populaire qui existe sur le thème des conflits, nous tomberons d’abord sur l’article classique de Comment gagner une dispute en 6 étapes ou Comment sortir vainqueur et triomphant d’une dispute. Nous prenons nos désaccords et nos disputes pour des champs de bataille. Comme s’il devait toujours y avoir un gagnant et un perdant. Il est temps de corriger cette idée.

L’origine la plus fréquente des disputes ne réside pas dans le fait que le monde est plein de personnes narcissiques. De personnes avec qui l’on ne peut jamais raisonner, de profils avides de nouvelles disputes. Ces profils existent mais ils ne représentent pas 100% de la population. La cause principale de nos conflits est notre manque de compréhension de l’autre et l’absence d’une empathie réelle, pratique et utile. 

Lorsque nous comprenons l’autre et découvrons sa réalité, nous sommes plus enclins à céder, plus ouverts à cette réciprocité qui permet d’arriver à des accords enrichissants.
Partager

Beaucoup doivent penser qu’il ne s’agit que de bonnes intentions. Car dans la vie, beaucoup de disputes partent d’un élément déclencheur injuste ou d’une offense réelle que l’on doit affronter coûte que coûte. Or, même dans ces situations, il est bon de se mettre à la place de l’autre personne pour découvrir qu’il ne sert peut-être à rien d’entamer une dispute. Cela serait synonyme de perte de temps.

L’empathie est le meilleur point de départ de n’importe quelle situation. Voir, sentir et déchiffrer l’autre pour pouvoir ensuite agir en conséquence.

dispute au travail

Comment s’entendre ?

Nous savons maintenant que la principale cause des disputes est le mauvais usage de l’empathie. De quelle façon pouvons-nous la mettre en pratique pour éviter ces situations et parvenir à un accord? Voici quelques stratégies.

  • Quand nous entrons en désaccord avec quelqu’un, nous devons faire la chose suivante: nous demander pourquoi nous nous sentons ainsi. Voyons ce qui se cache derrière cette gêne, cette contrariété causées par un mot ou un commentaire (est-ce une attaque injuste ou y a-t-il quelque chose de vrai dans cette critique, quelque chose que nous n’acceptons pas ?)
  • Une fois notre réalité émotionnelle définie, ainsi que la raison de ce mal-être, il sera temps d’en faire de même avec l’autre personne. Essayons de nous mettre dans la peau de l’autre et de deviner, de comprendre, de découvrir. Est-ce une personne peu sûre d’elle ? Est-ce pour cela qu’elle m’attaque ? Est-elle gênée par quelque chose que j’ai fait dans le passé et garde-t-elle toujours cette rancœur au fond d’elle ? A-t-elle dit/fait cela par peur de me perdre ou parce qu’elle veut que je réagisse ?
  • La troisième étape est celle de l’engagement. Au lieu de nous laisser porter par nos émotions, choisissons de les contrôler et de les mener à une solution. Notre engagement se concentrera sur une entente. Nous ne devons pas chercher de coupables, ressortir de vieilles histoires ou laisser échapper des mots qui intensifieraient encore plus les différences
La principale cause des disputes est le mauvais usage de l’empathie. S’efforcer de se mettre dans la peau de l’autre est important pour solutionner ce qui s’est produit.
Partager

entente après une dispute

Nous devons être capables de calmer notre fureur ou notre rage. L’autre doit sentir que nous sommes ouverts. Il doit pouvoir palper cette empathie, visualiser cette tentative de compréhension. Notre volonté d’atteindre un accord doit être remarquée. Ceci n’est pas facile et demande du temps. Sans oublier un travail personnel laborieux. Cependant, cet effort peut nous aider à profiter davantage de nos relations.

A découvrir aussi