Voici la personnalité stoïcienne : vous identifiez-vous ?

Nous pouvons tous apprendre des caractéristiques de la philosophie stoïcienne pour avoir une personnalité plus résiliente. Apprenez-en plus dans cet article !
Voici la personnalité stoïcienne : vous identifiez-vous ?
Valeria Sabater

Rédigé et vérifié par Psychologue Valeria Sabater.

Dernière mise à jour : 17 janvier, 2023

Loin d’être une mode ponctuelle, le stoïcisme est une perspective philosophique qui a imprégné notre culture pendant des décennies. Epictète, le philosophe grec de la non-préoccupation, a inspiré le psychothérapeute Albert Ellis dans les années 50. À tel point que la psychologie cognitive plonge en partie ses fondements dans son éthique personnelle.

En fait, la façon dont cette école philosophique a commencé n’est pas sans intérêt. C’est Zenon de Kition, un marchand phénicien, qui la fonda à Athènes au début du IIIe siècle av. J.-C. Il le fit à la suite d’une expérience douloureuse : il perdit en effet toute sa fortune dans un naufrage à l’âge de 45 ans. Dès lors, il orienta son existence pour offrir des discours sur les places publiques, au sujet de la physique, de la logique et de la pensée.

Selon lui, aucune perte ne devrait nous importer autant que celle du temps, puisque celle-ci, et aucune autre, est la dimension la plus irréparable qui soit. S’il y a bien un aspect sur lequel il a insisté, c’est la nécessité d’accepter la réalité comme si elle répondait à un mandat rationnel. Un où chacun est obligé de comprendre pour agir en conséquence.

Développer une approche plus stoïcienne peut être un support pour un monde chaotique, ce monde auquel il nous est parfois difficile de nous adapter. Pourquoi ne pas mieux comprendre comment sont ces personnes pour imiter certaines de leurs caractéristiques ?

« La pensée doit être plus forte que la matière, et la volonté plus puissante que la souffrance physique ou morale. »

-Zénon de Kition-

homme à la personnalité stoïcienne
La personnalité stoïcienne se définit par une grande capacité de maîtrise de soi.

Voici la personnalité stoïcienne

Nous vivons dans une société de plus en plus complexe, avec des relations fragiles, des crises sociales et le fardeau constant de l’incertitude. Face à un contexte similaire, il n’y a que deux options : accepter ou continuer à se battre face à tant de difficultés. La personnalité stoïcienne configure cette perspective qui peut s’ajuster au mieux à un environnement dans lequel la raison nous permet de surmonter le chaos.

Massimo Pigliucci est un célèbre biologiste, philosophe et écrivain italien, connu pour avoir diffusé ce type de philosophie. Dans son livre Comment être un stoïcien, 2018, il nous rappelle que même si nous ne pouvons pas contrôler ce qui nous arrive, il est possible de travailler sur la façon dont nous y réagissons. Des facteurs tels que l’anxiété, le stress et la souffrance quotidienne pourraient être mieux gérés si nous développions un esprit plus stoïque.

Le sang-froid, l’acceptation et la résistance sont ces graines qui soutiennent et font prospérer ce type de constructions de personnalité qui valent la peine d’être connues. Nous les analysons.

La personnalité stoïcienne est logique, pratique et décisive. Elle ne se laisse pas emporter par des émotions telles que l’angoisse et essaie d’accepter sa situation, mais essaie toujours de prendre des décisions qui lui permettent d’avancer dans la direction souhaitée.

1. Autosuffisance et responsabilité personnelle

Penser par vous-même, décider en fonction de vos besoins, valeurs et principes. Pourrait-il y avoir une fonctionnalité plus nécessaire et plus saine ? Bien sûr que non. L’autosuffisance est la capacité de nous laisser guider par notre propre jugement, sans conditionnement extérieur.

Vous seul êtes responsable de votre vie et cela nécessite de ne pas laisser votre propre avenir sur les épaules des autres. D’autre part, cette caractéristique se nourrit d’une saine estime de soi qui relie tout et donne de l’élan à la personnalité stoïcienne. À partir du moment où vous faites confiance à vous-même, à vos jugements, valeurs et décisions, votre destin prend un autre cours.

2. La connaissance de soi pour savoir qui vous êtes et ce que vous voulez

Celui qui ne se connaît pas se laisse emporter par les desseins des autres et par le chaos. Si nous voulons acquérir une pensée plus stoïcienne, favorisons d’abord la connaissance de soi. Savoir ce qui nous donne du sens, ce que nous attendons de la vie et de nous-mêmes, nous offre des piliers sur lesquels nous appuyer ainsi qu’un point de départ plus motivant.

Les stoïciens ont travaillé sur cette introspection qui leur permettait de savoir qui ils étaient mais aussi de prendre conscience de leurs vertus et de leurs limites. Connaître nos lumières et nos clairs-obscurs nous permettra sans aucun doute de mieux naviguer sur le chemin de l’existence.

3. Adaptabilité aux changements : un point essentiel de la personnalité stoïcienne

Deux des « maladies » les plus courantes de ce siècle sont le stress et l’anxiété. Nous avons beaucoup de mal à gérer les revers, à accepter l’incertain, à assumer de grands et petits changements. La personnalité stoïcienne est cependant très habile à gérer ce genre de circonstances.

Des chercheurs du Birkbeck Affective and Cognitive Neuroscience Laboratory indiquent dans un article que cette école philosophique est très utile pour toutes les personnes sujettes à des inquiétudes excessives. L’une de ses vertus est de nous apprendre qu’en tant qu’êtres humains, nous devons savoir nous adapter aux imprévus et aux coups du sort.

Toute variation dans notre routine nous perturbe, menaçant de nous faire sortir de notre zone de confort. Or, notre force réside dans notre capacité d’adaptation et, une fois atteinte, il nous est plus facile de nous déplacer où l’on veut.

Bien que le stoïcisme soit une école philosophique originaire du IIIe siècle av. J.-C, ses points de vue sont très utiles face aux défis auxquels nous sommes actuellement confrontés .

4. Une approche centrée sur la résolution et non sur la stagnation

Nous avons tous la capacité d’améliorer notre capacité à résoudre des problèmes. La première étape consiste à réduire le volume des peurs et de la panique, des pensées catastrophiques. La personne stoïcienne est plus rationnelle qu’émotionnelle et sa particularité est de regarder le monde à partir de l’équilibre, de l’acceptation et de la recherche constante de solutions.

Ceux qui restent piégés par des émotions invalidantes, comme l’angoisse et le déni, n’avancent pas : ils stagnent. La personnalité stoïcienne est logique, pratique et décisive.

5. Un esprit résilient avec une vision large

L’adversité est cette tonalité présente sur la toile de notre existence ; personne ne l’esquive complètement et personne n’y est immunisé non plus. Dans l’intérêt de notre santé psychologique et de notre croissance personnelle, nous devrions développer une approche plus résiliente. Le cœur stoïcien accepte et comprend l’arrivée de la fatalité, de la souffrance qui obscurcit tout.

Cependant, au lieu de rester coincé dans l’inconfort de ce tunnel de ténèbres, il y avance en sachant que le destin ne peut être contrôlé. Ce que l’on peut faire, c’est apprendre de cette situation en adoptant une approche mentale plus large et avec une plus grande perspective.

Parfois, lorsque les malheurs nous attrapent, nous ne regardons que les petits détails, les obstacles et les épines qui nous font du mal. La personne stoïque cherche à voir la situation dans son ensemble et à regarder au-delà de ses propres bosses dans la vie. C’est là, lorsque nous levons les yeux, que nous trouvons de nouvelles significations et un plus grand espoir.

6. La sérénité, le meilleur art de vivre

Face aux mésententes quotidiennes : sérénité. Face aux défis, incertitudes et problèmes du quotidien : sérénité. Il est vrai qu’il peut nous être difficile de développer cette attitude équilibrée, calme et lumineuse, mais ce serait une stratégie idéale pour calmer les peurs, les angoisses et avoir une meilleure qualité de vie.

Les hommes et les femmes aux qualités stoïques cherchent à être en harmonie avec la nature et avec eux-mêmes. Ils essaient de cultiver leurs vertus, d’apprendre et d’être disciplinés pour que la raison soit toujours la meilleure réponse à tout défi.

Pieds marchant symbolisant la personnalité stoïcienne
La personne stoïque comprend que la vie est pleine de défis mais les accepte et avance en prenant de nouvelles approches.

La personnalité stoïcienne : une approche utile qui n’a pas de date d’expiration

Au cours des dernières décennies, le stoïcisme a acquis une grande popularité. Cependant, cette école philosophique a toujours été présente dans notre culture et dans plus d’une approche psychologique. Assumer certains principes de pensée peut nous être très utile aujourd’hui.

Rappelons-nous que, pour un stoïcien, le bonheur n’est rien d’autre que la combinaison subtile de deux grands ingrédients : la vertu et l’ataxie (tranquillité). Pourquoi ne pas travailler sur ces qualités dès aujourd’hui ?



  • Brown, M.E.L., MacLellan, A., Laughey, W. et al. Can stoic training develop medical student empathy and resilience? A mixed-methods study. BMC Med Educ 22, 340 (2022). https://doi.org/10.1186/s12909-022-03391-x
  • Pigliucci, Massimo (2018) Cómo ser un estoico. ARIEL
  • Maclellan, Alexander and Derakhshan, Nazanin (2021) The effects of Stoic training and Adaptive Cognitive Training on emotional vulnerability in high worriers. Cognitive Therapy and Research 45 , pp. 730-744. ISSN 0147-5916.

Le contenu de Nos Pensées est uniquement destiné à des fins informatives et éducatives. Il ne remplace pas un diagnostic, un conseil ou un traitement professionnel. Si vous avez le moindre doute, il est conseillé de consulter un spécialiste de confiance.