Vivre en paix avec soi-même, une tâche à ne pas ignorer

27 octobre, 2020
Lorsque nous ressentons la paix en nous, les tempêtes extérieures sont moins effrayantes. Parce que nous avons affronté nos peurs, parce que nous marchons sans culpabilité, sans rancune et sans insécurité. Qui n'aimerait pas atteindre cet équilibre psychologique ? Découvrez comment y parvenir.

Vivre en paix avec soi-même a de grandes conséquences positives : satisfaction, harmonie intérieure, bonne gestion du stress et bien-être qui profite au corps et à l’esprit. Il convient de noter qu’un tel savoir-faire n’est pas du tout facile et qu’il l’est encore moins au milieu de notre monde complexe.

Les journées sont de plus en plus compliquées. Le bruit est de plus en plus fort. Et l’incertitude est une constante éternelle dans laquelle nous nous diluons au milieu de l’anxiété et des soucis. Il est assez difficile de s’occuper de notre moi intérieur lorsque ce qui nous entoure semble être enveloppé dans un éternel maelstrom.

Cependant, il faut garder ceci à l’esprit : c’est maintenant que nous devons donner le meilleur de nous-mêmes. Et cela n’est possible que lorsque nous ressentons un calme intérieur, lorsque la culpabilité n’est pas lourde, lorsque les peurs, les ressentiments ou l’ombre du passé qui assombrit notre présent sont maîtrisés.

S’il y a de la paix dans nos esprits et nos cœurs, tout devient plus clair et nous nous sentons plus confiants pour résoudre les problèmes et avancer avec plus d’audace, d’humanité et de sécurité. Ce n’est donc pas une tâche que l’on peut laisser en attente. Voyons donc comment nous pouvons atteindre cet état psychologique très gratifiant et sain.

Vivre en paix, une tâche importante.

Vivre en paix avec soi-même, comment y parvenir ?

L’empereur philosophe Marc Aurèle a dit que “celui qui vit en harmonie avec lui-même vit en harmonie avec le monde“. C’est une grande vérité que probablement même lui n’a pas réalisée malgré sa sagesse et son stoïcisme.

Atteindre ce sens de l’équilibre nous oblige souvent à mettre de côté les accusations de conscience et l’ombre de toutes ces choses que nous n’avons pas tout à fait bien faites dans le passé et qui nous font encore mal.

Cette hygiène mentale, cette capacité à éteindre les trous noirs psychologiques et émotionnels qui nous privent de notre calme, nous oblige à affronter ce qui nous tourmente. Ce n’est qu’alors que nous nous autorisons à être imparfaits, à nous pardonner enfin ou à cesser de nous punir pour des choses que nous ne pouvons pas contrôler.

Vivre en paix avec soi-même ne vous procure pas seulement un confort spirituel. Il ne s’agit pas de nettoyer les péchés d’hier ou d’arrêter ces batailles intérieures que nous menons parfois sans relâche.

Dans la psychologie positive, le terme “paix” désigne un mécanisme intrapersonnel avec lequel nous pouvons atteindre le bien-être mental et le bonheur. Nous sommes devant un exercice psychologique très utile.

Capaldi, CA, Dopko, RL et Zelenski, JM (2014) la définissent dans une enquête comme un état de calme, de sérénité et de tranquillité mentale qui se manifeste en l’absence de troubles tels que l’inquiétude, l’anxiété, la haine, le regret, la culpabilité… Selon ces auteurs, on atteint la paix intérieure par l’autorégulation émotionnelle. Voyons en quoi consistent ces mécanismes pour pouvoir vivre en paix avec soi-même.

Cessez de vous imposer des exigences

Quel est le rapport entre ces exigences et notre tranquillité d’esprit ? Pensez-y : beaucoup d’entre nous appliquent cette approche hyper exigeante dans laquelle nous subordonnons notre bonheur à une série de conditions ou d’exigences :

  • “Je serai en paix quand j’aurai un meilleur emploi.”
  • “Je me sentirai en équilibre lorsque je montrerai à ma famille ce que je vaux.”
  • “Je serai en paix quand j’aurai réussi à perdre du poids.”

Ce genre de conditions non seulement nous prive de notre paix intérieure, mais nous soumet aussi à des souffrances irréparables. Il est donc nécessaire que nous cessions de placer tant d’obstacles à l’horizon. La vie est beaucoup plus simple lorsque nous cessons de poser autant de conditions à notre bonheur.

Validez-vous, considérez-vous comme précieux

Lorsque nous parcourons le monde sans le soutien de l’estime de soi, notre monde intérieur est plein de vide et en guerre permanente. Nous espérons que les autres nous reconnaîtront, nous accorderont de l’attention et un renforcement positif afin que nous puissions nous sentir validés.

Comme on peut l’imaginer, rien n’est plus épuisant que de demander l’attention des autres. Pour vivre en paix avec soi-même, il faut être capable de se donner l’affection et la reconnaissance que l’on attend des autres.

Si votre estime et votre amour-propre sont forts, vous atteindrez cette harmonie intérieure où rien ne manque. Ce sera le moment où vous cesserez enfin de tout attendre de votre entourage et comprendrez que seul vous pouvez répondre à vos besoins.

Vivre en paix implique de se pardonner.

Vivre en paix avec soi-même, se pardonner

Pardonnez pour vous libérer. Exigez votre propre pardon pour comprendre que personne ne traverse la vie sans faire d’erreurs et que chaque erreur est un apprentissage et une occasion de corriger, de faire amende honorable et de recommencer.

Pour vivre en paix avec vous-même, vous êtes obligé de comprendre que vous n’êtes pas infaillible, que si vous insistez pour être votre propre bourreau, personne n’y gagne. Vous perdez une occasion précieuse de montrer que vous pouvez être meilleur. Vous êtes bien plus que vos erreurs d’hier, alors faites-le, pardonnez-vous.

Calmer le tourbillon des ressentiments et des émotions négatives

Dans le voyage de la vie, il n’est pas bon de marcher avec un tourbillon dans l’esprit et une guerre constante dans le cœur. Les ressentiments, la frustration, la colère engendrée par les déceptions ou la haine envers celui qui nous a fait du mal sont des nuages qui assombrissent notre personne. Personne ne peut trouver le calme avec cette houle intérieure.

Alors n’hésitez pas, résolvez ces dynamiques internes. Éteignez la haine, la colère, la douleur de la déception… Soignez ces émotions qui continuent à vous blesser et faites place à de nouvelles opportunités et expériences. Pour vivre en paix avec soi-même, il faut défaire les nœuds qui vous empêchent de respirer.

Concentrez-vous sur ces tâches essentielles aujourd’hui. Ne remettez pas à demain le calme mental que vous pouvez atteindre aujourd’hui…

  • Capaldi, C. A., Dopko, R. L., & Zelenski, J. M. (2014). The relationship between nature connectedness and happiness: A meta-analysis. Frontiers in Psychology, 5, 976.