Tout est très difficile avant d’être très facile

19 avril 2018 dans Développement personnel 752 Partagés
Tout est très difficile

Nous avons tous souhaité, à un moment donné, intégrer de la nouveauté dans notre vie, mais nous nous sommes répété tant de fois l’expression « c’est très difficile ! » que nous avons abandonné le nouveau pour poursuivre avec le « vieux ». Plutôt que d’essayer de nouveau, nous jetons l’éponge avec une facilité déconcertante. Nous ne réalisons pas que tout est très difficile avant d’être très facile.

Incorporer de nouvelles habitudes dans nos vies est très positif. Apprendre quelque chose de nouveau également. Cependant, même si nous en sommes conscients, il nous sommes réticent à sortir de notre routine et à introduire des changements. C’est comme si nous avions du mal à quitter notre zone de confort, que nous avons construit au fil des ans. Mais si nous regardons en arrière, nous nous rendrons compte que rien n’a jamais été facile pour nous depuis le début. Tout, absolument tout, a supposé un effort et une difficulté au départ.

Le processus d’apprentissage

Si nous regardons vers nos premières années de vie, nous réaliserons que nous avons appris à marcher, à parler, à additionner et à soustraire, à écrire… Pouvons-nous nous imaginer jetant l’éponge dans ces moments-là ? Ce fut très difficile pour nous d’effectuer toutes ces actions. Nous sommes tombés, nous avons fait des erreurs, il était difficile pour nous d’internaliser les connaissances… Cependant, maintenant, tout cela nous semble très facile.

« Difficile. Voici le mot auquel nous nous accrochons parfois pour ne pas tenter le possible. »
-Anonyme-

femme entourée de papillons

Au début, de nombreux défis semblent compliqués parce que nous devons passer par un processus d’apprentissage. Un processus dans lequel entrent en jeu notre volonté, notre motivation, notre désir et les objectifs que nous voulons atteindre. Songeons à l’époque nous souhaitions obtenir notre permis de conduire ou de moto. Qu’il était difficile au début de s’occuper de tant de choses à la fois ! Aujourd’hui, néanmoins, nous faisons tout cela presque sans y penser, automatiquement.

Pourquoi après être tombé sept fois en tentant d’apprendre à marcher continuons-nous d’essayer, mais pour une seule fois où nous échouons dans un projet nous l’abandonnons complètement ? Il semble que nous opposions davantage de résistance au processus d’apprentissage au fil des ans. Nous cherchons la facilité, ce qui nous coûte peu d’effort et ce qui ne suppose pas de changement radical dans notre vie, même si nous savons que cela nous serait bénéfique.

Nous ne réalisons pas que la difficulté est normale en raison de la nouveauté, du manque de connaissances et du manque d’expérience. Cependant, nous sommes lassés de dire « je ne peux pas le faire », « c’est trop pour moi », « c’est très difficile », « je ne vais pas y parvenir ». Si nous pouvons apprendre à parler, écrire, conduire … Pourquoi ne pourrions-nous pas y parvenir avec cela ? Quelle est la différence ?

arbre humain

A découvrir aussi