Système immunitaire psychologique : notre défense contre l'adversité

Le système immunitaire psychologique doit être renforcé quotidiennement. Nous devons entraîner nos défenses mentales pour mieux affronter l'adversité, vaincre les virus du désespoir et ces « bactéries » qui nous apportent de la négativité.
Système immunitaire psychologique : notre défense contre l'adversité

Dernière mise à jour : 16 mai, 2022

Nous avons tous un système immunitaire psychologique. Certains d’entre nous en ont un quelque peu affaibli et, par conséquent, nous ne pouvons pas faire face avec une efficacité adéquate à tous ces « agents pathogènes » sur lesquels nous tombons au quotidien. Le stress, les virus de relations épuisantes et l’impact de l’adversité sont des éléments dont cette entité de notre cerveau a l’habitude de nous protéger.

Mais l’être humain possède-t-il vraiment un système similaire à cet ensemble de tissus et d’organes chargés de nous protéger des antigènes ? Pas exactement : en fait, c’est un mécanisme encore plus fascinant mais aussi méconnu de la plupart des gens. C’est le Dr Dan Gilbert de l’Université de Harvard et le psychologue social Timothy Wilson de l’Université de Virginie qui nous ont expliqué en 2001 un fait frappant.

En premier lieu, l’être humain sous-estime souvent sa grande capacité à faire face à l’adversité et à ces tempêtes émotionnelles dans lesquelles nous sommes fréquemment plongés. Au-delà de ce que l’on peut penser, il existe un ressort inné – mais gaspillé – capable de nous aider à affronter les difficultés avec plus de solvabilité qu’on ne le pense.

Le système immunitaire psychologique n’a pas de coin spécifique dans le cerveau, mais il existe toujours, latent. C’est ce mécanisme à travers lequel nous pouvons surmonter les événements les plus frappants et aussi ces petits revers du quotidien. Mais, comme pour nos défenses, nous traversons parfois des périodes de certaine vulnérabilité.

De plus, parfois, le simple fait de vivre dans des environnements négatifs et oppressants « rend malade » et affaiblit ce système immunitaire.

« Dans la grande adversité, toute âme noble apprend à mieux se connaître ».

-Friedrich von Schiller-

fille avec parapluie investissant dans son système immunitaire psychologique

Système immunitaire psychologique : ses composants

Le système immunitaire psychologique est directement lié à la résilience. Ainsi, une chose qui attire souvent notre attention est la façon dont certaines personnes sont capables de se remettre d’un événement traumatisant plus rapidement que d’autres. C’est quelque chose que nous admirons et que nous ne comprenons pas toujours. Comme font-elles ? Pourquoi certaines personnes agissent-elles avec une plus grande résilience et d’autres n’ont-elles pas cette résistance psychologique ?

Carlos Osorio, neuroscientifique au King’s College de Londres, a mené une étude en 2016 pour tenter de comprendre à quoi ressemblait le cerveau des personnes résilientes. Cette résistance à l’adversité est liée, dans la plupart des cas, à une origine génétique. Ce que l’on peut constater, c’est que ce type de profil gère mieux le stress. Ainsi, et grâce à une série de processus neurochimiques, ils régulaient plus efficacement le taux de cortisol dans le sang.

D’autre part, en plus des facteurs génétiques, il existe des facteurs psychologiques. Certaines personnes disposent de plus de ressources et de stratégies d’adaptation pour réguler l’anxiété, fixer des limites, travailler sur le bien-être émotionnel et, essentiellement, faire face aux difficultés quotidiennes. Tous ces processus sont directement liés à ce que les neuropsychologues définissent comme le « système immunitaire psychologique ».

Voyons maintenant les deux défenses qui composent ce mécanisme.

Les défenses psychologiques pour faire face au stress

Le but fondamental du système immunitaire psychologique est de nous protéger des effets du stress. Si nous sommes capables d’amortir son impact au quotidien, nous gagnerons en bien-être et en qualité de vie.

  • Alors que le système immunitaire organique nous protège des agents pathogènes, le système psychologique place des barrières défensives contre les soucis, les peurs et ces coups inattendus qui altèrent notre équilibre émotionnel.
  • Il ne s’agit pas d’être « immunisé » contre la souffrance mais de savoir l’appréhender, la gérer, l’accepter, la comprendre, la transformer…
  • Le système immunitaire psychologique rationalise. Rationaliser implique de ne pas se laisser enfermer dans une émotivité négative et handicapante. Cela signifie ne pas renforcer les pensées irrationnelles. Cela implique également d’utiliser une mentalité de croissance et non de stagnation.
personne avec un esprit éclairé symbolisant le système immunitaire psychologique

L’estime de soi, notre meilleur système de défense

Un autre composant qui intègre le système immunitaire psychologique est l’estime de soi. Des études comme celle menée par Beatrice Balgiu, de l’Université de Bucarest, nous montrent cette relation intéressante. Ainsi, avoir une estime de soi forte et saine a un impact sur notre personnalité et sur notre propre résilience.

  • Cette dimension psychologique nous rend plus visible face au monde et même à nous-mêmes. C’est plus qu’une simple perception de soi positive.
  • C’est avant tout, se sentir suffisamment capable et courageux pour affronter les difficultés.
  • Elle nous aide aussi à nous fixer des limites, à nous protéger, à savoir dire « non » et dire « oui » avec suffisamment de conviction par rapport à ce qui nous fait du bien.

Comment pouvons-nous renforcer notre système immunitaire psychologique ?

Comme nous l’avons souligné, il y a des gens qui naissent avec ce merveilleux mécanisme. Cependant, dans d’autres cas, des facteurs tels qu’une enfance traumatisante ou un environnement social défavorisé font que notre personnalité n’est pas aussi résistante que nous le souhaiterions.

Mais il y a de l’espoir. Nous avons tous un potentiel latent exceptionnel, une force innée attendant d’être réveillée. Ainsi, tout comme nous prenons soin de nous au quotidien pour renforcer nos défenses naturelles, nous pouvons en faire de même avec nos défenses psychologiques.

Voici quelques stratégies.

Des clés pour renforcer notre système immunitaire psychologique

Un livre fortement recommandé pour « s’entraîner » et voir le produit de cette force est Man’s Search for Meaning de Viktor Frankl. Ainsi, l’une des premières étapes sur lesquelles nous devons travailler est précisément cette dimension : la recherche d’un but, trouver un sens à la vie, une raison, une série de valeurs.

  • Dans un second temps, il s’agirait sans aucun doute d’apporter plus de résistance et de vigueur à notre estime de soi. Dans ce cas, une aide et une thérapie psychologique peuvent être très utiles.
  • Le troisième facteur est de travailler la rationalité, l’attention et une approche positive. Avoir le contrôle de ses propres pensées, savoir où placer son attention et veiller à ne pas sombrer dans la négativité est essentiel pour le bien-être psychologique et est hautement nécessaire. Dans ce cas, la pratique de la méditation peut nous aider.
Papillon volant au coucher du soleil symbolisant le système immunitaire psychologique

Enfin, une stratégie qui nourrit tout progrès est la créativité. Les difficultés sont souvent atténuées par des solutions originales. Les réponses créatives ouvrent des portes. Elles nous aident à sortir d’environnements nocifs, de situations potentiellement stimulantes pour notre involution en tant que personnes. Innover, créer et s’offrir de nouvelles opportunités facilite notre développement.

Pour conclure, maintenant que nous savons que nous avons tous un système immunitaire psychologique, travaillons dessus. Prenons-en soin au quotidien et renforçons cette dimension exceptionnelle.

Cela pourrait vous intéresser ...
Comment renforcer le système immunitaire émotionnel
Nos Pensées
Lisez-le dans Nos Pensées
Comment renforcer le système immunitaire émotionnel

Les émotions, en raison de l'action des neurones miroirs, se transmettent entre les personnes. Comment faire pour ne pas se laisser affecter par le...



  • Aspinwall, L. G., & Staudinger, U. M. (Eds.) (2003) A psychology of human strengths: Fundamental questions and future directions for a positive psychology. Washington, DC: APA Books.
  • DeWall. N. & Baumeister, R. (2007) From Terror to Joy Automatic Tuning to Positive Affective Information Following Mortality Salience. Psychological Science; 18(11): 984-990.