Symptômes du brouillard cérébral (brain fog) que vous devez connaître

Troubles de la mémoire, désorientation, épuisement, problèmes de focalisation de l'attention... Le brouillard cérébral peut se manifester de plusieurs façons, mais toutes finissent par affecter notre qualité de vie.
Symptômes du brouillard cérébral (brain fog) que vous devez connaître

Dernière mise à jour : 30 mai, 2022

Les symptômes du brouillard cérébral ou brain fog s’associent à de multiples conditions médicales. La fibromyalgie, les infections, les carences en divers nutriments, les changements hormonaux, les effets de certains médicaments et même le stress… Les déclencheurs peuvent être nombreux mais, dans tous les cas, il n’y a qu’un détail à garder en tête : on ne peut pas laisser passer ces symptômes.

Le brouillard cérébral n’est rien d’autre qu’un affaiblissement soudain et inhabituel des facultés cognitives. C’est quelque chose qui fait peur, qui peut être frappant dans de nombreux cas quand on voit à quel point il est difficile de maintenir l’attention, de comprendre des messages simples ou d’avoir des trous de mémoire soudains qui rendent difficile le fonctionnement normal. Et ce sont des situations que l’on voit plus fréquemment ces derniers temps.

Dans le domaine de la neurologie, on souligne qu’il est nécessaire d’approfondir ce phénomène cérébral. Jusqu’à il n’y a pas si longtemps, on savait par exemple qu’il était lié à des maladies comme la fibromyalgie ou certaines allergies. Des études, telles que celles menées à l’Université Monash (Melbourne), indiquent qu’il se manifeste généralement chez les personnes allergiques au gluten.

Néanmoins, on sait aujourd’hui que le brouillard cérébral peut être l’effet de maladies virales. Par conséquent, il est crucial de savoir comment cette condition neurologique se manifeste afin de demander l’aide d’un expert et de démarrer des programmes d’entraînement cognitif.

Femme présentant des symptômes de brouillard cérébral

Quels sont les symptômes du brouillard cérébral ?

La science se penche sur la question du brouillard cérébral depuis plusieurs années maintenant. Des études, comme celle menée au New York Medical College, indiquent qu’il s’agit également d’un phénomène courant chez les patients souffrant de fatigue chronique ou chez ceux qui vivent des situations très stressantes. Malgré cela, nous savons que, même s’il s’agit d’un effet neurologique, il n’y a pas de lésion cérébrale.

Ces dysfonctionnements cognitifs sont l’effet de troubles psychiatriques et de diverses maladies. Le plus complexe est aussi que, malgré le fait que chaque personne manifeste le brouillard cérébral avec une intensité plus ou moins grande, cela altère presque toujours la fonctionnalité de la journée. Certaines personnes oublient, par exemple, d’aller chercher leurs enfants à l’école. D’autres ne savent pas s’ils ont déjeuné ou non.

Ce sont, comme on peut le voir, des situations très délicates qui suscitent généralement beaucoup d’inquiétudes. Voyons plus en détail les symptômes du brouillard cérébral.

Avoir un trou de mémoire, l’« arrêt » cérébral

La personne peut effectuer n’importe quelle activité, comme son travail ou quelque chose d’aussi simple que faire la vaisselle. Soudain, elle a un trou de mémoire et oublie ce qu’elle faisait ou comment elle doit poursuivre cette action. Il y a une défaillance de la connectivité cérébrale, un état de fugue ou de brouillard mental dans lequel on ne sait pas ce qui s’est passé ni comment reprendre sa tâche.

Des études, comme celle menée à l’Université du Wisconsin-Madison, indiquent que l’origine pourrait résider dans une série de neurones corticaux. Pour une raison inconnue, ceux-ci souffrent de « pannes » momentanées dans leur connectivité. Cela nous fait oublier ce que nous faisions et nous fait nous sentir séparés de la réalité immédiate.

Oublier les petites et les grandes choses

Les oublis sont l’un des symptômes les plus frappants du brouillard cérébral. Il est courant d’oublier de petites choses, ce que nous devions acheter, ce que nous devions remettre ou signer aujourd’hui, ne pas savoir où nous avons mis les clés ou oublier le nom de quelqu’un.

Désormais, outre ces oublis qui pourraient entrer dans une relative normalité, d’autres manifestations attirent l’attention. Beaucoup de gens oublient des choses importantes. Ils peuvent entrer dans un magasin et ne pas savoir ce qu’ils devaient acheter. À midi, on peut ne pas se rappeler qu’il fallait aller chercher les enfants. Ce sont des événements plus graves qui ont tendance à augmenter encore le sentiment de stress.

Le phénomène de « je l’ai sur le bout de la langue »

Nous savons que le phénomène du bout de la langue ou PDL est quelque chose de quotidien ; la plupart d’entre nous l’avons vécu à un moment donné et il est également courant chez les personnes âgées. Cependant, c’est aussi un symptôme de brouillard cérébral et, dans ces cas, on le vit plus fréquemment au quotidien.

La vérité est qu’aujourd’hui, nous ne connaissons pas l’origine de cette sensation d’avoir un mot sur le bout de la langue et de ne pas pouvoir le verbaliser. On soupçonne qu’il y a une défaillance phonologique, c’est-à-dire que nous connaissons le mot que nous voulons dire (aspect sémantique), mais une activation phonologique incomplète se produit et nous ne pouvons pas l’exprimer.

Difficulté à concentrer son attention et à maintenir des conversations

« Tu peux répéter ? », « Désolé, je ne me souviens pas très bien de ce que tu m’as dit… ». La fatigue mentale nous rend comme « plus lents », elle nous transforme en personnes qui prennent du retard dans des tâches pour lesquelles elles étaient très compétentes auparavant. Il devient difficile de maintenir le fil d’une conversation, de retenir ce qu’on nous dit, d’être capable d’y répondre, d’utiliser des ressources comme l’ironie, le sens de l’humour…

Sautes d’humeur

Un autre symptôme du brouillard cérébral est celui des hauts et des bas émotionnels. S’il est vrai que le plus courant est de présenter des déficits dans le domaine cognitif (attention, mémoire, capacité à résoudre des problèmes), il est également récurrent de ressentir des changements dans notre façon de nous sentir. Tout cela nous amène à avoir l’impression de perdre le contrôle de nous-mêmes.

homme présentant des symptômes de brouillard cérébral

Symptômes du brouillard cérébral : confusion constante

Mais de quoi s’agit-il ? Pourquoi ceci vient d’arriver ? Pourquoi cette personne m’a-t-elle dit cela ?… La confusion, définie comme ce sentiment d’incompréhension, d’étrangeté et de surprise, est également un phénomène courant chez les personnes souffrant de brouillard cérébral. Ce sont des situations dans lesquelles on sent que le monde va très vite, que les stimuli nous submergent, et on ne parvient pas à comprendre ou à prévoir beaucoup des choses qui nous entourent.

Autres symptômes associés au brouillard cérébral

Comme nous l’avons souligné, les symptômes du brouillard cérébral vont au-delà de l’aspect cognitif. Il est courant que cette condition soit associée à de nombreuses autres manifestations. Parmi les plus récurrentes, nous pouvons souligner les suivantes :

  • Maux de tête
  • Épuisement physique.
  • Apathie.
  • Vertiges

Pour conclure, il convient de noter une fois de plus que cette condition peut avoir de multiples origines et éléments déclencheurs. Il y a parfois un problème d’allergies, de troubles de stress, d’anxiété ou de fibromyalgie derrière. Quoi qu’il en soit, le mieux est d’avoir un bon diagnostic et de commencer une thérapie d’entraînement cognitif adéquate. Dans la plupart des cas, ces symptômes sont réversibles.

Cela pourrait vous intéresser ...
Dissipez votre brouillard cérébral en mangeant de façon adéquate
Nos Pensées
Lisez-le dans Nos Pensées
Dissipez votre brouillard cérébral en mangeant de façon adéquate

Une bonne alimentation peut nous empêcher de ressentir cette sensation de brouillard cérébral. Alors, quels sont les aliments à consommer en priori...