Connaissez vous le phénomène du bout de la langue ?

5 mars 2019
Nous avons tous déjà eu un mot sur le bout de la langue. Mais savons-nous vraiment en quoi consiste ce phénomène ?

Imaginez que vous êtes assis devant le télévision, regardant un concours. Une question dont vous connaissez la réponse apparaît. En réalité, vous connaissez la réponse mais il vous est impossible de vous en souvenir. Vous avez la sensation de la connaître. Que se passe-t-il ? Pourquoi le « bibliothécaire » de votre mémoire ne le trouve pas ? Eh bien, il s’agit d’un blocage qui s’est produit dans la récupération de votre souvenir : le phénomène du bout de la langue.

Dans de nombreux cas, le souvenir est un processus automatique. La récupération de l’information à partir de la mémoire et en réponse à un stimuli est la partie spécifique de la mémoire qui fonctionne de manière involontaire. Ce qui nous demande un effort, c’est le fait de vouloir retrouver les pensées internes qui nous permettent de retrouver l’information.

Le processus de récupération des souvenirs est en soi automatique. Un certain stimuli donne lieu à une réponse automatique. Par exemple, monter sur un vélo, signer un document ou conduire une voiture. Comment le faisons-nous automatiquement de manière correcte ?

Le phénomène du bout de la langue

Notre mémoire n’est pas parfaite. D’ailleurs, la mémoire échoue fréquemment. En plus, nous sommes souvent incapables de détecter ces erreurs. Nous parlons d’oubli, de lapsus ou de modification des souvenirs.

femme expérimentant le phénomène du bout de la langue

 

Une aire de recherche importante est celle qui correspond au phénomène d’avoir un mot sur le bout de la langue. Ce phénomène suppose l’existence de quelque chose que nous savons et que nous ne pouvons pas récupérer de façon immédiate. D’une certaine façon, nous savons où nous devons aller chercher ce souvenir, et nous pouvons même parler d’éléments reliés à ce dernier, mais nous ne pouvons pas le récupérer.

Le phénomène du mot sur le bout de la langue est une expérience quasi universelle durant laquelle une personne a du mal à se souvenir d’un mot ou d’un nom qu’elle connaît bien.

Malgré le fait que nous ne puissions pas retrouver ce mot, nous avons la sensation qu’il est coincé et que nous l’avons sur le « bout de la langue », de manière figurée. Le manque d’accessibilité au mot et la sensation d’imminence quant au moment où l’on va enfin s’en souvenir sont deux des caractéristiques clés qui définissent ce phénomène.

Les premières études sur le phénomène du bout de la langue

Le phénomène du bout de la langue a été étudié en détails depuis qu’a été menée la première étude empirique à ce sujet en 1966. Dans cette étude, on a observé que les personnes pouvaient se rappeler de beaucoup de choses liées au mot qu’elles avaient sur le bout de la langue. elles pouvaient aussi reconnaître ce mot lorsqu’on le leur présentait.

Plus tard, les chercheurs ont étudié ce que l’on appelle « l‘effet de la sœur laide« . Cet effet consiste en la récupération répétée d’un mot incorrect ou différent dans le processus de recherche du mot correct dans notre mémoire.

Nous essayons de trouver plusieurs astuces ou méthodes pour « débloquer » la situation, ce qui peut être très frustrant. Nous passons en revue notre monde interne et externe encore et encore à la recherche de la solution. Dans certains cas, nous nous référons même à l’alphabet pour trouver la réponse. Puis, lorsqu’on abandonne, on trouve généralement le mot en question sans problème.

Curieusement, on a observé que les pistes ou les données que l’on peut offrir à un personne dans cette situation peuvent avoir un effet négatif. En effet, cela peut lui faire prendre encore plus de temps à se souvenir du mot qu’elle cherche. Dans ce cas, quand la personne recherche ce mot dans sa mémoire, toute ce dont elle arrive à se souvenir est la piste que nous lui avons donnée.

Qu’avons-nous appris à propos du phénomène du bout de la langue ?

En premier lieu, le phénomène du bout de la langue est un expérience très fréquente et probablement universelle. Un chercheur a analysé 51 langues. Il a observé que 45 utilisaient le mot « langue » dans des expressions pour décrire ce phénomène.

D’autre part, le phénomène du bout de la langue apparaît très fréquemment, généralement une fois par semaine. Cette fréquence augmente avec l’âge.

phénomène du bout de la langue

 

Troisièmement, le phénomène est souvent lié aux noms propres. Il est commun que nous puissions nous rappeler de la première lettre du mot que nous cherchons. Nous pouvons aussi nous souvenir des choses qui plaisent à une personne, son emploi, la couleur de ses cheveux, mais pas son prénom.

Enfin, nous résolvons en général le problème dans 50% des cas. Ainsi, si vous souffrez de ce phénomène souvent, ne vous inquiétez pas. C’est un phénomène très fréquent et il n’implique aucune pathologie.